10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 09:50

Le parlement européen a décidé de réagir face à la politique actuelle du gouvernement concernant la population Roms de France. Jean-Luc Bennahmias nous en dit un mot:

 

Discriminés de part leur origine, les Roms en Europe, sont l'objet d'une surenchère malsaine qui ne cesse de s'accroitre.

En cela, il devenait urgent de réagir.

C'est précisément, la substance de la résolution adoptée ce matin par notre groupe Démocrate, nos collègues européens socialistes, verts et de la Gauche européenne.


Le Parlement s'est ainsi déclaré «vivement préoccupé par les mesures prises par les autorités françaises ainsi que par les autorités d'autres Etats membres à l'encontre des Roms et des gens du voyage prévoyant leur expulsion» et a demandé à Paris comme aux autres autorités «de suspendre immédiatement toutes les expulsions de Roms».


Il devient maintenant impératif d'agir !

Car rester passif devant l'exil de citoyens européens en Europe aurait quelque chose de grotesque et d'intolérable.
Ni la volonté politique, ni la qualité des dépenses budgétaires ne sont aujourd'hui au niveau des enjeux sur ce dossier.
Si corruption, blocage en tout genre il y a, alors, l'Europe a le devoir d'y mettre fin !

Les sommes allouées n'ont pas vocation à subir le même sort que l'eau du tonneau percé des danaïdes ! L'Europe doit consciencieusement s'assurer de l'utilisation précise, ciblée et efficiente des 10 milliards d'euros du Fonds social européen pour l'inclusion des Roms car les besoins sont énormes!

Education, Formation, Logement... Sur ce dossier l'Europe a clairement les capacités de faire toute la preuve de sa valeur. Agissons collectivement !

Jean-Luc Bennahmias
Député européen, vice-président du Mouvement Démocrate

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Europe
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram