3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:00

sarkozy.jpgNicolas Sarkozy, le Président de la République, a fait couler beaucoup d’encre ces deux derniers jours avec son discours de Toulon du 1e décembre. Cette allocution qui était proche d’un premier discours de campagne, c’est intéressé à l’Europe et à son fonctionnement, où plutôt à l’Europe dont rêve Sarkozy.

 

Ce qui est frappant dans ce discours, c’est le renoncement aux principes de la construction européenne. Avec son principe d’une Union Européenne sous forme intergouvernemental, le Président rejette  purement et simplement l’idée d’un exécutif fort européen et d’une avancée significative dans l’intégration européenne. Une nouvelle fois, Sarkozy veut que l’Europe se gère entre la France et l’Allemagne et que les décisions soient imposées aux autres membres.

 

Dans un article du magazine Le Taurillon, Fabien Cazenave nous explique le désir de Nicolas Sarkozy de prendre des décisions rapidement, sans que la Commission européenne ne soit évoquée. François Bayrou a lui aussi donné son avis sur le discours de Nicolas Sarkozy et il n’a pas hésité à descendre le Président.


url-copie-2.jpg

 

Je suis également curieux de savoir la position de l’eurodéputée Sylvie Goulard, experte sur les questions européennes. Ça tombe bien, elle sera aujourd’hui de 11h30 à 12h20 sur France 3 Bretagne dans l’émission « La voix est libre » pour discuter de la crise de l’Europe.

 

La situation actuelle me rappelle l’interview que les JDem avaient réalisée de cette femme à qui l’on doit « l’Europe pour les nuls » durant les élections européennes. Cette interview intitulée « Le plus beau projet politique de tous les temps est menacé » semble plus que jamais d’actualité.  


Partager cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram