30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 10:30

Après TVRennes et TéléNantes, la Bretagne se dote d'une nouvelle chaine régionale: Tébéo (pour Télé Bretagne Ouest) qui diffusera à partir d'aujourd'hui sur le canal 19 ou 21 de la TNT (à condition d'avoir mis à jour sa TNT).

Retrouvez ci-dessous, l'article du Télégramme sur le sujet.


Tébéo. Lancement de la nouvelle chaîne lundi sur la TNT

Une nouvelle chaîne locale débarque lundi sur la TNT. Diffusée dans le Finistère et l'Ouest des Côtes-d'Armor, Tébéo fera la part belle à l'actualité bretonne, mais aussi à la culture et au sport. Prise d'antenne à 19 h 45.

 

"Cinq, quatre, trois, deux, un, plateau !", lance la journaliste Gwen Fleur en régie. Autour d'elle, ce vendredi, les techniciens s'affairent pour peaufiner les moindres détails de l'émission. L'heure est à la répétition générale de "La complète", le talk show qui sera l'un des programmes phares de Tébéo à partir de lundi. Les invités du jour ? Des responsables du salon Azimut, le grand-rendez-vous de l'orientation pour les étudiants bretons.


L'enregistement ne sera pas diffusé sur la nouvelle chaîne locale, mais seulement sur les stands du salon brestois. "Cela permet d'effectuer les derniers réglages avant le jour J", explique Olivier Clech, directeur de Tébéo. A trois jours du lancement de la chaîne sur la TNT et sur le web, les studios brestois bruissent d'activité et l'adrénaline commence à monter au sein de l'équipe.


Une émission spéciale pour fêter le lancement


C'est lundi 30 novembre, à 19 h 45, que s'ouvrira l'antenne de ce nouveau venu dans le paysage audiovisuel breton. Au programme de cette soirée inaugurale : une émission spéciale comprenant un journal télévisé de 15 minutes, un plateau réunissant les principaux partenaires et soutiens de la chaîne. Puis une interview de Kofi Yamgnane, figure de la politique bretonne et candidat à l'élection présidentielle du Togo. Place ensuite à la diffusion du concert de Ginzhu, enregistré l'été dernier au festival des Vieilles Charrues, à Carhaix (29).


"Dès mardi, Tébéo va prendre son rythme de croisière", poursuit Olivier Clech, qui est aussi l'un des deux rédacteurs en chef du Télégramme, l'actionnaire majoritaire de la chaîne. Tébéo produira une heure de programme "frais" par jour : un JT de quinze minutes, un talk show d'actualité et un magazine qui fera la part belle à la culture, au sport ou encore à la cuisine. "Nous voulons en faire une chaîne de proximité qui assume son ancrage territorial, mais aussi une chaîne ouverte", souligne Olivier Clech pour qui Tébéo a vocation à revendiquer "le statut de grande chaîne".


Sur la TNT et sur le web


Pour capter Tébéo, il suffit de mettre à jour la liste des chaînes de la TNT. A condition bien sûr de résider dans la zone de diffusion, c'est-à-dire dans le Finistère et l'Ouest des Côtes-d'Armor. Autre possibilité : le site Internet où l'on pourra regarder les émissions en direct et visionner les programmes déjà diffusés.


Présidée par le directeur de l'information du Télégramme, Hubert Coudurier, Tébéo se donne quatre ans pour atteindre l'équilibre financier. Le budget de la chaîne s'élève à 1,3 million d'euros. Des investissements à hauteur de 1,5 million d'euros ont été réalisés pour aménager et équiper le studio brestois, situé dans les sous-sols de la rédaction locale du Télégramme.


"Nous avons la chance de nous lancer plus tard que d'autres"


Le lancement de Tébéo intervient dans un contexte délicat pour les télévisions locales. Plusieurs d'entre elles ont déposé leur bilan ces derniers mois. "C'est vrai que certaines chaînes ont connu des difficultés. Mais nous avons quelque part la chance de nous lancer plus tard que d'autres et donc d'avoir du recul sur ces expériences malheureuses, note le directeur de Tébéo. Plusieurs chaînes avaient un modèle économique inadapté à la réalité du marché de la publicité, avec parfois des équipes de 40 à 50 salariés."


Tébéo va fonctionner avec une équipe de 14 personnes : huit journalistes et six techniciens. "Nous faisons le pari d'une chaîne "low cost" avec un budget très maîtrisé, ajoute Olivier Clech. Et nous misons plus sur la qualité de nos programmes que sur la quantité." Autre atout dont la nouvelle chaîne va pouvoir profiter à compter de juin prochain : le basculement de la Bretagne vers le "tout numérique". "Tébéo va ainsi arriver dans tous les foyers de notre zone de diffusion. Et il était difficilement concevable que Le Télégramme passe à côté de cette opportunité compte tenu de sa volonté de s'inscrire dans une logique multimédia", conclut le directeur de la chaîne.

 
Jean-François Colleter, Le Télégramme.

Retrouvez également un autre article sur le sujet en cliquant sur le lien.


J'ai également réalisé un article sur Tébéo que vous pouvez retrouver ici.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Bretagne
commenter cet article

commentaires

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram