2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 17:40

Un sondage en chasse un autre. Voici une nouvelle étude qui tombe à pic en ce début de campagne régionale. En effet, il place le MoDem a plus de 10% dans 5 régions et notre mouvement serait assez proche de ce chiffre dans la plupart des régions de France.

Nous serions actuellement, car la campagne commence seulement, à 10.88% en Bretagne, 11.88% en Alsace, 11.24% en Aquitaine, 10.83% en Lorraine et 11.92% en Basse-Normandie.

Cette étude est une bonne nouvelle qui pourrait relancer notre dynamique comme c'est le cas sur le terrain en Bretagne. Nous sommes en train de réaliser une campagne enthousiaste et festive autour de notre projet. C'est également une bonne nouvelle car ces chiffres nous donnent l'occasion et doivent nous donner l'opportunité de continuer à construire notre ligne d'autonomie vis-à-vis du PS et de l'UMP pour proposer une véritable projet démocrate à nos régions.

Continuons à être sur le terrain et à communiquer sur nos projets pour les régions de demain. Notre campagne intéresse les citoyens sur le terrain et il nous reste 12 jours pour les convaincre, tout est encore possible.

Partager cet article

commentaires

Claudio Pirrone 03/03/2010 10:58


Tout juste un commentaire technique.

Bien que l'étude manque de notice détaillée, et que donc il soit difficile d'en évaluer la fiabilité, la logique de la méthode me paraît raisonnable. Je l'ai d'ailleurs utilisé (la logique)
dans le passé (années 90) avec des résultats très satisfaisants.

Cependant, cette famille de méthodes présente deux failles : c'est très difficile de sectorialiser l'abstension et donc les variations relatives des poids des différents sousensembles de
populations et elles se réadaptent mal aux évolutions structurelles de l'espace politique.

Bien entendu, les techniciens qui mulinent les données en sont conscients, mais les aléas restent. Particulièrement pour cette échéance où l'abstention paraît très importante et pour le MoDem dont
le positionnement n'apparaît pas clair à l'électeur lambda. Entre les références à l'UDF que l'électeur associe, peut-être à tort, à la droite, l'affichage de la volonté d'indépendance, les appels
du pied au PS et la fermeture à tout accord avec l'UMP, je dois dire que je comprends sa confusion.

En technicien de la prévision, la seule chose à laquelle je me fierais, c'est le concret du terrain. Moi, j'ai des échos très mauvaises. D'autres ont des échos très bons. On perdra des électeurs
quelque part et on en trouvera d'autres ailleurs.

Quelle balance entre les plus et les moins ? J'ai une idée mais seules les urnes ont la vérité électorale. Donc, comme il le dit très bien David, il y deux semaines à jouer au mieux. Sans trop se
poser de questions ni se scléroser sur sondages et autres études.


David Guillerm 03/03/2010 00:14


Cette information vient d'une étude. Ce qui est intéressant de voir avec celle-ci c'est que nous avons le potentiel de faire de bon score si nous sommes capables de rassembler. Le moment est à
l'espoir parce que nous avons les moyens de réaliser de bons scores et de nous maintenir dans une majorité de régions.


andre777 02/03/2010 23:38


Je ne voudrais surtout pas te faire tomber ton bel enthousiasme, mais cette étude parait un peu trop belle (pour le MoDEm) pour être parfaitement juste.
D'abord, il ne s'agit pas de sondages mais de savants calculs faits à partir de critères assez flous. Ensuite il y a les récents sondages, régions par régions publiés tout récemment et qui sont
plus fiables. Il est vrai que pour l'Aquitaine et pour Poitou Charentes les scores MoDem de l'étude, semblent comparables aux sondages mais il y a les autres ou les sondages affichent des
pronostics de 4 à 5% inférieurs à ceux de cette étude. Je n'ai pas eu connaissance de pronostics pour la Bretagne, je pense que c'est une région qui peut arriver aux 10%. Alors sondages ou étude?
Tous au boulot il faut passer ces 10% fatidiques.


Antonin 02/03/2010 21:13


Elle est étrange ton étude. Il n'y a aucune indication sur l'échantillon. Combien de personne interrogées, quelle méthode...

De plus, les décimales c'est vraiment du foutage de gueule quand on sait que la marge d'erreur d'un sondage d'environ 1000 personnes est de deux points au dessus ou deux points en dessous.

Si t'as d'autres info je veux bien :p


vincent15 02/03/2010 20:54


Bravo

Mais bon les sondages ... 


Serge92 02/03/2010 20:14



J'espere de tout coeur que cette projection s'averera exacte mais il faut néanmoins raison garder et éviter de mettre ce pronostic en concurrence avec les sondages d'opinion habituels.

 Il ne faut pas mélanger les choses car la nature même de cette projection est différente de celle des sondages d'opinions  basés sur le questionnement à un instant t d'un certain
nombre de personne considérées comme représentatives de la population.


La méthode utilisée par cette etude semble , si j'ai bien compris, être basée sur une analyse statitistique des prévisions de votes en fonctions de criteres économiques, politiques et
territoriaux.


L'entité qui porte cette méthode "Electionscope" se targue d'avoir grâce à elle prévu un certain nombre de résultats dans le passé et semble considérer que leur méthode est complémentaire des
études d'opinion classiques.


Le site officiel d'electionscope donne des élements sur les fondements de cette méthode :   http://www.electionscope.fr



Pour ma part, je me méfie déjà des sondages classiques donc je ne vais pas non plus prendre pour argent comptant les projections de cette méthode alternative même si l'approche n'est pas
inintéressante.

Gardons à l'esprit que tout sondage qu'il nous soit favorable ou pas est sujet à caution.


De toute façon je n ai pas besoin de sondages pour rester motivé et confiant.

 Je reste convaincu que l'on fera bien plus que les 5% que l'on nous annonce et qu'il y aura une grande variabilité de l'electorat dans les derniers jours de campagne.

Restons concentré sur notre objectif et ne nous laissons pas distraire par ce que disent les sondeurs ou les analystes ( même si je peux comprendre que cela fasse du bien après
cette longue période de sondages peu favorables).



       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram