2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 00:25
François Bayrou et Jean-Louis Borloo

François Bayrou et Jean-Louis Borloo

Je ne me suis pas exprimé jusqu’à présent sur le rapprochement MoDem-UDI initié par François Bayrou et Jean-Louis Borloo durant les dernières semaines car il m’a fallu beaucoup de temps pour assimiler ce changement politique. J’ai préféré attendre la fin de l’Université de rentrée du Mouvement Démocrate pour en parler.

 

Je ne suis pas d’accord avec François Bayrou lorsqu’il affirme qu’il n’y a aucune réticence au sein du MoDem vis-à-vis de cette nouvelle donne politique. Certains expliquent cette animosité par la méthode appliquée qui pose des problèmes. D’ailleurs, je ne vois pas comment on peut faire une telle affirmation sans une consultation régulière.

 

Le Modem s’est toujours positionné dans un rôle d’observateur attentif de l’action du gouvernement depuis l’élection de François Hollande mais le rapprochement avec l’UDI mérite que les militants du mouvement, ou leurs représentants au Conseil National votent sur le sujet afin d’avoir des résultats chiffrés. Nous sommes démocrates, prouvons-le et n’acceptons pas que les Conseillers Nationaux se soient contentés d’une simple discussion sur le sujet lors du CN du vendredi 27 septembre et qu’ils se laissent ainsi déposséder de leur pouvoir. Le MoDem doit accepter de consulter ses membres afin de respecter le choix d’une majorité.

 

En effet, pour le moment, on a pu lire dans la presse et ailleurs que les militants auraient l’occasion de débattre sur le rapprochement avec l’UDI mais tout semble déjà acté d’avance et aucune alternative n’a été proposée.

 

Personnellement, je suis assez dérangé qu’on assure que ce sont les idées qui permettent ce rassemblement mais que ces dernières n’ont toujours pas été posées sur la table. Actuellement, ça donne surtout l’impression désagréable de petits arrangements entre responsables pour être réélus. Des calculs électoraux qui nous éloignent pour l’instant d’une solution pour répondre à la lassitude des Français vis-à-vis de la politique. MoDem et UDI semblent donc partir sur la défensive pour les prochaines européennes alors qu’il y a urgence. Les citoyens attendent un discours fort et volontaire, des gens qui tapent des poings sur la table et apportent un nouveau modèle de société efficace, efficient et effectif.

 

Quant au rapprochement en lui-même, je suis pour ma part, assez circonspect. Je n’ai jamais voulu adhérer à l’UDF et quoiqu’on en dise, le nouvel ensemble MoDem-UDI risque de s’acheminer dans cette direction. Pour ne pas aller dans ce sens, les représentants et les militants du MoDem devront rester les garants de notre identité. Mes craintes proviennent également du fait que nous sommes prêts à donner un blanc-seing à des gens qui ont tout fait pour nous couler pendant 5 ans et qui n’ont pas hésité à s’asseoir sur leurs idées pour des postes. Heureusement, les structures devraient garder leur existence.

 

Je vais donc continuer à observer les tractations en cours et je ne m’interdis pas la possibilité de prendre du recul dans les prochains mois si la logique du MoDem et de François Bayrou s’éloigne de ma conception de la politique.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans MoDem UDI Bayrou Centre
commenter cet article

commentaires

HOLLANDE 03/10/2013 12:19

je pense que pour sortir Douai de la crise locale dans laqiuelle l'équipe municipale l'a plongée, une alliance MODEM-UDI serait souhaitable, pour ne pas laisser la place aux extrêmes qui vont, compte tenu du fort mécontentement des douaisiens, réaliser un fort score, et risquent d'emporter la mairie.

abba 03/10/2013 13:32

Enlève ta barbe , François, on t'a reconnu !

Serge92 03/10/2013 00:00

Etant adhérent du MoDem depuis sa création en 2007, je suis totalement en phase avec votre approche... La façon dont se met en place ce projet est extrêmement discutable et non démocratique... Pour un sujet qui touche à la nature même de notre mouvement, un vote du conseil national aurait été un strict minimum... Pour ma part, je considère que seul un congrès ou un referendum auprès des adhérent serait légitime à valider un tel changement de cap...
Tout comme vous, j'attends de voir comment cela va évoluer... avec tout d'abord, le contenu de la charte que notre mouvement est censé signer avec l'UDI... Je prendrai ma décision sur mon engagement politique à ce moment là...

Abba 02/10/2013 20:06

Précision pour Airlane :
"apparemment il y aurait un consensus très large pour cette alliance ..."[le 27 à Guidel]
JL Bennahmias a été applaudi aussi chaleureusement que F.Bayrou, et il a bien posé le problème de fond :
Alliance avec l'UDI OK, mais sans pour autant accepter nous l'alliance systématique avec l' UMP §

Renaud 03/10/2013 13:25

a vrai dire, le 27 Bennahmias a été applaudi plus fort que Bayrou, ce qui a fait grimacer Werling, et ce qui n'arrangeait pas Jean-Luc, le chef n'aimant pas être au second rang. A noter que les applaudissement pour Marielle ont été pour le moins discrets, ce qui ne va pas adoucir son caractère.

Vincent 02/10/2013 20:03

Je comprends les réticences de certains après il faut aussi éviterde tomber dans ce que j'appelle l'extrême-centre.
L'enchaînement des défaites électorales nous a fait perdre beaucoup de crédibilité aux yeux du "français moyen".
Alors oui, notre survie passe par des décisions difficiles. dont celles-ci... Les partis vraiment pro-européens doivent doivent être unis en 2014 tant les idées extrêmes sont aujourd'hui propagées.
Et je ne parlerai pas des multiples bras d'honneur envoyé par le parti socialiste fermant (malheureusement) la porte à notre gauche.
Seul point non négociable pour moi : garder notre liberté d'alliance future avec la gauche sociale démocrate si elle venait à se réveiller..

Réfléchissez y bien amis démocrates
Vincent

Erig 02/10/2013 19:01

J'avoue ! Que je trouve que cela ressemble vraiment à une future usine à Gaz ! Ont reprend les mêmes ! Et voila ! Oui, pour un vote ! Le plus vite ! Mes dames et messieurs ! Les Parisiens !

TSAR BOMB 02/10/2013 18:58

Il faut renouer avec 2007, j'approuve totalement le rassemblement qu'engage Bayrou

gabriel 02/10/2013 17:48

Bien que je partage votre réticence, je suis quand même d'avis d'essayer de construire un centre fort. J'ai longtemps pesté l'attitude de F.BAYROU de dire "il y a des compétences partout. Rejoignez le Modem" Mais quand on tend la main au Modem, on rétorque "non on est indépendant" Ce n'est pas une logique de rassemblement, encore moins de travail conjoint. Et il ne faut pas se leurrer. Le Modem doit exister, pour cela il faut s'entre-aider. Les seuls qui soient "politico-compatible" ce sont les PR-RC... alias l'UDI.

gabriel 02/10/2013 17:49

pardon ce n'est pas PR-RC mais PR-NC

LWM 02/10/2013 17:02

Au niveau français, vous avez peut-être raison.
Au niveau breton, c'est certain. Autant le MoDem pouvait avoir sa place dans un ensemble breton, régionaliste, indépendant des divisions des directions parisiennes des partis, autant avec l'UDI c'est fini. Le MoDem ne fera plus partie des mouvements sur lesquels s'appuyer pour élaborer une politique non partisane en Bretagne. Il fera juste l'union de la droite partout, et donc sans aucun accord possible avec les régionalistes.
Au niveau européen, je reconnais que je n'ai rien compris. Quel groupe du parlement va se rallier à l'autre ? Rutelli s'est-il exprimé sur le sujet ?
À quand un Mouvement Démocrate Breton (MoDem + PB + MBP) section du Mouvement Démocrate Européen, sans intermédiaire ?

Renaud 02/10/2013 14:16

Je comprends parfaitement tes sentiments, nous sommes sans doute une large majorité dans ce cas. En tous cas chez ceux qui ont une maturité et un recul politique. C'est la séparation politique de 2007 qui n'aurait pas du avoir lieu. Séparation, comme tu le dis, surtout pour des raisons d'ambition personnelle. Cependant les manœuvres électorales sont bien commencées pour les municipales, l'UDI ayant déjà désigné ses têtes de listes, et nous, nous en étant engagé dans pas mal d'endroits avec des partenaires affichant une sensibilité, voir un encartement à gauche. Les Européennes seront donc le premier vrai test de se que j'appellerai un "travail d'équipe" pour commencer.

Airlane 02/10/2013 14:07

Je ne peux que partager votre point de vue. Depuis l'annonce de ce rapprochement, je suis à la recherche de ce qui "cloche".

D'un côté, en 2002, Borloo a "planté" Bayrou, dont il était le port-parole de campagne, pour aller à l'UMP, et ils sont restés 10 ans sans se parler mais non sans dire ce qu'ils pensaient de "bien" l'un de l'autre.

De l'autre, en 2007, Morin également porte-parole de Bayrou, s'est enfui avec armes et bagages pour aller à la soupe sarkozyenne et n'a cessé pendant 5 ans de vilipender F. Bayrou et le MoDem.

En 2012, la plupart des cadres du MoDem n'ayant pas compris (ou ayant fait semblant de ne pas comprendre) pourquoi F. Bayrou avait voté à titre personnel - et non pas "appelé à voter" comme se plaisent à le répéter tous les médias et politiciens - se sont empressés de rejoindre le nouveau messie Borloo et son UDI se targant de rassembler la famille centriste.

Aujourd'hui Morin dont on connaît la rivalité avec Borloo ne tarit pas d'éloges sur F. Bayrou... Il y a quand même de quoi être déboussolé et s'interroger sur la finalité de cette valse à mille temps...

Concernant une candidature de F. Bayrou à la mairie de Pau, je ne pense pas que le soutien de Juppé suffise parce que l'UMP ne semble pas disposé (dixit C. Jacob ce matin sur RMC) à abandonner son candidat Patriarche déjà désigné... Si c'est pour rejouer le numéro des législatives, ce serait une erreur et le discrédit total !

Bayrou a réuni un C.N. et les adhérents présents à Guidel le 27 septembre, apparemment il y aurait un consensus très large pour cette alliance, mais quid des adhérents et militants qui n'y participaient pas ?
Borloo a réuni son staff le 30 septembre "à huis clos" pour en débattre, qu'en a-t-il filtré ? "Je laisse à F. Bayrou le temps d'expliquer sa décision" a-t-il dit ? Pourtant, le discours de Bayrou en clôture de l'U.R. a été clair. Ou il fait exprès de ne pas comprendre, ou il n'est plus très sûr de sa démarche ce qui confirmerait ce qu'on connaît déjà de son ambiguïté.

Il se peut qu'il y ait eu entre les 2 hommes la mise en place ou l'esquisse d'une stratégie qu'ils ne souhaitent pas dévoiler pour des raisons faciles à comprendre, mais je crois qu'il est nécessaire que la base militante soit rassurée que ce soit au MoDem ou à l'UDI. Rien ne pourra se faire sans l'adhésion des militants et surtout pas un "contrat" signé en catimini.

Serge92 03/10/2013 00:29

Bonsoir,
vous dites que vous avez discuté avec François Bayrou et que celui ci est d'accord pour consulter les adhérents... mais quand pense t il le faire ?
La charte du rassemblement MoDem/Udi est censée être signée à la mi octobre si j'ai bien compris... Si c'est pour nous consulter une fois que tout est fait, ce n'est pas la peine...

Airlane 02/10/2013 14:11

Merci Marie-Anne pour ces précisions apaisantes que tu a publiées pendant que je rédigeais mon commentaire. Cdt.

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram