8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 10:50

Le Mouvement Démocrate a publié hier son nouveau clip "Expression Directe" consacré cette fois à l'éducation. Ce clip, dans la même lignée que le précédent qui traitait de la hausse des prix de l'énergie, est tout aussi clair et synthétique. Vous pourrez y retrouver les propositions des démocrates concernant l'éducation et les moyens à mettre en place pour que ce pilier de la société soit à nouveau un moyen de réussite pour tous.

 

Partager cet article

27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 09:25

logo lesdemocratesLa fédération du MoDem 29 vient de mettre en place un nouveau site départemental sur le réseau social du Mouvement Démocrate : lesdemocrates.fr. Cette version, plus moderne et dynamique, vise à être un point d'ancrage sur lequel les finistériens et les militants pourront retrouver nos rendez-vous et nos positions sur les problématiques locales et régionales. Chacun pourra également retrouver des liens vers les autres blogs du département.

 

Vous pouvez visiter le nouveau site du Finistère ici :  http://modem29.lesdemocrates.fr

 

Au-delà de la nouvelle pour la fédération du Mouvement Démocrate du Finistère, la création de ce site sur la 2e version de la plateforme lesdemocrates.fr montre les belles perspectives que cet outil peut apporter à notre mouvement dans sa globalité. Cette structure est parfaitement adaptée pour créer des sites départementaux, des blogs individuels et des liens entre les militants et les sympathisants. C'est également un carrefour de l'actu des blogueurs sur le réseau démocrate.

 

Dans la perspective des présidentielles de 2012 et pour la suite, ce réseau est un formidable outil qui permet de regrouper les militants et nos actions de campagne. Le regroupement des sites départementaux de nos fédérations est le meilleur moyen de lui donner dès à présent tout son poids. Celui-ci s'amplifiera très rapidement par la suite.

 

Partager cet article

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 13:10

8483_Une-Lagarde2.jpg

 

Christine Lagarde, ministre française de l'économie s'est jetée à l'eau aujourd’hui et s’est déclarée candidate pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la direction du Fonds monétaire international (FMI). Cette candidature intervient après plusieurs jours de spéculation et alors qu’une incertitude de poids pèse toujours sur les épaules de Lagarde : l’affaire Tapie.


Affaire Tapie


La commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR) doit se réunir le 10 juin pour savoir si elle ouvre ou non une enquête sur Christine Lagarde qui est accusée d'abus d'autorité. Dans cette affaire, François Bayrou avait d’ailleurs été l’un des premiers à signaler cet abus et le PS avait suivi.


On voit pourtant un retournement de situation étrange concernant la candidature de la ministre de l’économie au FMI. Le PS, par la voix de Martine Aubry et François Hollandes, a apporté son soutien à Christine Lagarde contrairement au MoDem qui s’y oppose depuis le départ. Cette situation est assez insolite quand on sait que le Parti Socialiste était monté au créneau sur l’affaire Tapie et monte régulièrement au créneau pour s’opposer à la politique économique du gouvernement. Dans le cadre du FMI, le PS défendrait donc la même ligne que l’UMP nous montrant par la même occasion l’inexistence la plus total de vision économique original du parti qui se réclame de l’alternance en 2012.


Les pays émergents


De plus, dans cette affaire, nos politiques devraient nous montrer un chemin un peu plus raisonnable. Lors de sa nomination, en 2007, Dominique Strauss-Kahn avait assuré que son successeur devrait venir d'un pays émergent, pour mieux refléter les nouveaux équilibres de la mondialisation.


Ces pays émergents méritent d’ailleurs cette direction et pourraient apporter des idées neuves dans cette institution si souvent décriée. Les ambitions sont claires et se dessinent par la multitude de candidats à la succession de DSK. Une candidature de Christine Lagarde n’irait donc pas forcément dans le sens de l’histoire.


Quel FMI pour demain ?


Le FMI, sous l’impulsion de la crise financière de 2008 et la direction de DSK, aura commencé une mue progressive en étant un peu moins dur et en aidant les pays dans le besoin à avoir une capacité d’investissement. Quelle vision Christine Lagarde peut-elle apporter demain au FMI si elle en prend la direction ?


On justifie sa candidature par la crise de la dette au sein de l’Union Européenne, pourtant, ce n’est pas le gouvernement français qui aura témoigné de son grand amour pour l’Europe ces dernières années privilégiant toujours plus l’Etat plutôt que notre formidable espace régional.


Dans cette affaire, je ne comprends pas bien la stratégie du PS. Celui-ci semble avoir un réflexe franco-français pour garder la direction d’une institution de prestige entre nos mains donnant en même temps la vision d’un mouvement politique qui ne sait pas trop où il en est sur son projet économique. Le discours de la constance aurait été de s’opposer, comme François Bayrou l'a fait, à une ministre qui applique depuis 2007 une politique économique qui ne nous semble pas bonne et qui plus est, semble être plongée dans une affaire Tapie assez sombre.

 

Partager cet article

24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 08:42

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai suivi comme tout le monde, l’arrestation extraordinaire de Dominique Strauss-Kahn, alors Directeur du Fond Monétaire International (FMI). Cette arrestation pour  violence sur personne et agression sexuelle sur une employée de l’hôtel dans lequel se trouvait DSK aura stupéfait la planète entière.


Entre une femme de ménage et un homme qui était l’un des puissants et plus influents de notre monde avec un FMI reboosté depuis la crise financière de 2008, il est dur de débroussailler le vrai du faux et d’en tirer des conséquences.


Une histoire de complot ?


dominique_strauss_kahn_reference.jpgTrès vite, on aura vu apparaitre une théorie du complot contre le favori des sondages à l’élection présidentielle française de 2012. On sait ce que donne les sondages un an avant une élection, en attendant, il est vrai que DSK était devenu l’ennemi numéro 1 de nombreux politiques en France. Pourtant, peut-on croire à une telle thèse ?


J’ai moi-même comme beaucoup face au côté hallucinant de la situation, cru et imaginé des scénarios complètement insolites mais de nombreuses informations ne semblent pas aller dans ce sens.


Une faiblesse personnelle


En effet, il semblerait que notre cher DSK ait depuis bien longtemps un côté dragueur très poussé. Il suffit de voir la liste des « témoignages » allant dans ce sens pour s’en rendre compte. Il y a bien sûr un fossé entre un séducteur et un agresseur et il ne faudrait pas juger trop rapidement cette histoire. Il est aussi très difficile de départager la situation sans les preuves et puis même au-delà de celles-ci, nous ne saurons peut-être jamais ce qui se sera exactement passé dans cette chambre : relation consentie ? Relation unilatérale ? Agression, etc.


Quelle conséquence de l’affaire DSK ?


Il faudra donc attendre un jugement pour connaître, peut-être, ce qui se sera passé dans cette chambre. Si DSK est innocenté, il faudra se poser de vraies questions sur le traitement médiatique qui aura couvert cette affaire et sur sa candidature gâchée pour 2012. En revanche, s’il est jugé coupable, la question qui devra être posé avec gravité, c’est comment des médias qui semblaient au courant de ses frasques auront laissé faire en silence et élevé DSK sur un piédestal pour la présidentielle.


Au niveau politique, les conséquences de cette affaire sont importantes. Depuis plus d’un an, les médias nous placent Dominique Strauss Kahn comme le sauveur de la France. Son impossibilité de candidater à l’élection présidentielle rabat les cartes au PS et déstabilise un Parti Socialiste qui n’a toujours pas trouvé se cohésion réelle autour d’un projet commun.


A l’UMP, Nicolas Sarkozy et ses proches ont sorti le champagne après cette affaire d’après les propos de Brice Hortefeux, c’est plutôt inquiétant pour la victime présumée… mais personnellement je ne crois pas que cette affaire qui reste avant tout individuelle aura des conséquences sur le vote des français. Si DSK est tombé, cela ne veut pas dire que le soldat Sarkozy sera réélu.


Je pense que cette affaire devrait apporter un changement important mais j’ai un doute sur sa mise en œuvre. Non, une élection n’est jamais jouée d’avance. Les médias doivent cesser de nous ériger des hommes providentiels. Il est temps d’apporter un vrai débat de fond sur la place publique, c’est seulement ainsi qu’on permettra le plus objectivement aux citoyens de faire leurs choix politiques et d'élire leurs candidats dans les différentes élections.


Il faudra souhaiter une justice rapide pour mettre la lumière sur cette affaire et surtout des changements profonds du traitement de l’information en amont et en aval.

Partager cet article

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 10:46

Je suis actuellement très pris dans mes obligations professionnelles la fin de l'année scolaire approchant. Je profite de cet article pour souhaiter à tous une très bonne fête de l'Europe. Ce jour est l'occasion pour chacun d'entre nous de dire pourquoi l'Europe nous fait avancer. Vive l'Europe et en avant.


img-projet-europe.gif

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram