16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 17:45

 François Bayrou était ce matin sur RTL où il est revenu sur le vote de la réforme des retraites et sur l'actualité politique (Roms, Europe, Villepin, climat politique...).

 

 

Partager cet article

16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 07:45

Après Overblog et Wikio qui nous annonçait récemment leur rapprochement, c’est une autre petite révolution qui arrive chez Twitter. Le réseau composé de tweets (court texte de 140 caractères) s’apprête à changer de forme pour devenir plus accessible aux internautes extérieurs et plus pratique d’utilisation.


Vous pouvez voir les principales évolutions dans cette vidéo :


 

 


Twitter évolue également dans son concept. Il se voit maintenant comme une sorte de média relayant l’information. On constate que cette idée de média est assez récurrente sur le net où la fusion Overblog-Wikio vise également à construire un groupe-média important.


L’arrivée d’une deuxième colonne où les éléments photos, vidéos, etc. est également une petite révolution pour ce site qui était composé jusqu’à présent d’une seule colonne où nous retrouvions les tweets de nos abonnements.

Cette évolution est plutôt intéressante et si Twitter l’a réalisé c’est également pour pousser les utilisateurs à revenir vers son application plutôt que sur celle de tiers comme Seesmic. Pourtant, elle ne fait pas que des heureux car jusqu’à présent la plateforme de micro-blogging avait laissé internautes améliorer le système en créant des sites tiers ou d’autres applications. Depuis quelques mois, Twitter reprend la main car il désire monétiser le flux d’utilisateurs.


La plateforme affiche donc aujourd’hui sa volonté d’être un service complémentaire à des sites comme Facebook plutôt que d’être des concurrents directs.


Si vous n’avez pas encore visité mon compte Twitter, c’est par ici.

Partager cet article

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 21:55

étudiants..La campagne nationale des Jeunes Démocrates se termine ce soir. C’est l’occasion de discuter un peu de communication et de la place que nous comptons lui allouer chez les Libres et Engagés.

 

Nous aurons réussi à réaliser une belle campagne de terrain et virtuelle avec de nombreux évènements. Notre visibilité sur Facebook avec la diffusion par les candidats, les soutiens, les militants et les sympathisants JDem de nos articles et projets aura été décisive. Ces relais auront d’ailleurs permis de compter par milliers les visites sur notre site.

 

De plus, nous aurons su montrer notre capacité avec « L’autre Appel du 18 juin » d’être visible à l’extérieur. Notre vidéo d’hommage décalé au Général de Gaulle aura rassemblé plus de 7500 vues.

 

La communication passera demain, si vous élisez les Libres et Engagés et François-Xavier Pénicaud, par une nouvelle dynamique qui aura pour volonté de redonner une place importante aux Jeunes Démocrates dans la vie politique française.

 

Rassembler

Notre désir de rassembler au-delà des vieux clivages internes pour redonner une vraie ambition aux Jeunes Démocrates est un bel exemple de notre volonté de passer à une nouvelle étape. Nous aurons d’ailleurs réussi à associer les jeunes autours de projets concrets pour les JDem.

 

Des porte-paroles efficaces pour nous représenter

Outre le président national des Jeunes Démocrates qui est un porte-parole, nous avons décidé dans notre projet organisationnel de mettre en place 5 vice-présidences thématiques afin qu’ils soient des relais dans les réseaux concernés tels que les réseaux économiques, environnementaux, etc.  


Efficace, innovante, et original

Voici trois mots qui seront les fils conducteurs de notre communication. En effet, voici quelques propositions que nous mettrons en place :

 

-A chaque décision prise par le bureau national, des argumentaires seront envoyés aux militants pour leur donner les outils nécessaires afin de défendre nos positions.

 

-Nous travaillerons avec les nouvelles technologies existantes (facebook, twitter, etc.) mais également avec les technologies innovantes comme les codes 2D et la réalité augmentée.

 

-Nous soutiendrons dès notre élection la mise en place d’une application mobile MoDem car il nous faut avoir une longueur d’avance (d’ici 2013, 50% du flux Internet se fera par mobile. Il y aura donc un flux important dès 2012).

 

-Nous mettrons en place le matériel nécessaire au travail des Jeunes Démocrates sur tout le territoire.

 

-Nous créerons des actions pour développer la trésorerie des Jeunes Démocrates afin de nous donner les moyens d’organiser des évènements JDem à l’échelle nationale.

 

-Enfin, il nous faudra nous organiser dès la fin des élections pour travailler sur les échéances à venir et avoir une longueur d’avance. Nous mettrons en place un groupe de travail, un laboratoire des imaginations afin d’organiser notre travail et faire germer des idées innovantes pour diffuser nos messages. Chacun pourra apporter ici son idée, son projet car nous travaillerons au-delà du bureau pour rassembler toutes les compétences JDem.

 

Un seul vote, le vote Libres et Engagés

Chacun dans nos régions, nous avons travaillé pour faire connaître et reconnaître les Jeunes Démocrates. Moi-même dans le Finistère j’ai œuvré dans c e sens avec tout l’enthousiasme et le plaisir qu’apporte la création de projets.

 

Les Libres et Engagés auront une communication qui alliera l’efficacité à l’innovation. Nous créerons des évènements qui feront parler de nous nationalement. Pour cela, il n’existe qu’un seul vote, le vote Libres et Engagés. Nous comptons sur vous.

Partager cet article

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 12:50

François Bayrou l’affirme aujourd’hui dans la presse, les députés du Mouvement Démocrate ne soutiendront pas la réforme des retraites du gouvernement Fillon et voteront contre. Le président du MoDem nous explique ce matin dans le quotidien « Les Echos » pourquoi il ne soutiendra pas ce projet et quel est sa vision de la réforme.

 

Ainsi, François Bayrou a réaffirmé dans son entretien la position des démocrates qui défendent une retraite par points comme beaucoup de syndicats. De plus, il accuse une nouvelle fois le gouvernement d’avoir réalisé un projet de réforme sans perspective d’avenir car financé que jusqu’à 2018. La concertation n’aura d’ailleurs pas encore été le principal souci du gouvernement qui aura voulu réaliser les choses dans la précipitation plutôt que de manière durable.

 

Il y a d’autres facteurs à travailler

Plus qu’une réforme des retraites, nous avons pu affirmer régulièrement qu’il nous fallait réaliser une réforme en profondeur du travail. Je les affirmais plusieurs fois sur mon blog, il ne sert à rien aujourd’hui de réformer les retraites et d’allonger l’âge de départ alors que de nombreux « séniors » se retrouvent en pré-retraites très tôt. La question du travail et des jeunes est aussi un élément essentiel à régler.

 

Il nous faudra travailler en profondeur pour rétablir un équilibre au sein des entreprises en forçant celle-ci à garder les « seniors » et en l’obligeant à embaucher les plus jeunes pour leur apporter leurs 1e expériences.

 

Enfin, nous avons en France un gros travail de fond à réaliser sur la place de la femme dans l’entreprise car elle doit pouvoir bénéficier des mêmes droits et des mêmes devoirs que les hommes. Elle doit pouvoir obtenir la même confiance que l’entreprise accorde aux hommes.

 

Une réforme ratée, un rendez-vous loupé

La réforme des retraites que Nicolas Sarkozy a voulu montrer comme la principale réforme de son mandat s’annonce déjà comme un échec car elle aura été faite dans la précipitation, sans concertation et sans prendre en compte la réalité à long terme.

 

C’est un débat de société qui aurait du être mis en place pour pouvoir débattre de toutes les questions et pour expliquer aux français l’intérêt et la nécessité d’une réforme juste.

Partager cet article

13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 07:35

final-2.jpgDans le cadre des élections internes procédant au renouvellement des instances des jeunes démocrates, nous, blogueurs et membres des jeunes démocrates avons décidé de prendre position dans cet épisode électoral pour la liste de Libres & Engagés.  Agitateurs d’idées, proposants, actifs dans nos mouvements respectifs nous axons notre choix pour de multiples raisons. Les uns ou les autres ont bien sur leurs raisons personnelles, nous nous retrouvons toutefois autour de points communs essentiels que sont : la logique de réseau, l’existence d’un collectif soudé ainsi que la prise en compte réelle de la réalité des médias existants.

 

La logique de réseau.

 S’il y a bien une chose qu’ont montré les présidentielles de 2007 en France mais surtout de 2008 aux États-Unis, c’est le développement d’une nouvelle façon d’organiser et de faire la politique. Alors qu’auparavant, la politique consistait en la délivrance du message d’un seul (le candidat) à une masse (les électeurs), le développement de l’accès à Internet et des réseaux sociaux a contribué à faire que ce soit la masse (les électeurs) qui s’organisent pour délivrer un message au candidat. D’acteur principal, le candidat doit se placer dans une logique d’écoute, ce qui n’est pas sans bousculer quelques habitudes. François Bayrou avait, à son échelle, admis cette logique. Obama, l’a non seulement intégré, mais l’a considérablement développé. Ce passage d’une logique pyramidale à une logique horizontale doit s’accompagner d’une mutation des mouvements politiques qui doivent canaliser et traduire les attentes de la population en propositions politiques et non plus se contenter de délivrer leur bonne parole au citoyen.

 

L’existence d’un collectif soudé.

 Cette façon de penser, nous la retrouvons avant tout chez François-Xavier Pénicaud et les Libres & Engagés. Très en amont, la logique de la démarche de cette liste a été de regrouper des personnalités aux points de vue parfois très différents pour produire un programme riche et volontariste. C’est ce travail de groupe élaboré dans une logique horizontale qui est devenu le programme des Libres & engagés. Le candidat à la présidence a proposé ses idées qui ont été prises en compte au même titre que celles des autres personnes, il n’a pas imposé ses choix mais a respecté celui du groupe traduisant en cela la logique du modèle exposé ci-dessus. De ce respect mutuel a émergé un collectif soudé, une organisation aplatie avec des équipes travailleuses et coordonnées ayant pour priorité de creuser le fond au lieu de s’étriper pour la forme ou des places.  Ce travail de longue haleine se voit complété par l’intégration des nouveaux médias mais aussi d’une façon de communiquer bien particulière.

 

Nouveaux médias, nouvelle communication.

 A nouvelle organisation politique, nouvelle méthode de travail doit donc émerger une nouvelle approche de la communication politique. Nombreux sont les mouvements à avoir tenté de le faire sans y réussir, preuve que l’exercice est complexe. Si chacune des listes candidates a tenté de se prêter à l’exercice, nous pensons que la liste des Libres & Engagés est celle qui y parvient le mieux. Pourquoi ?


 Pour parler aux jeunes, il convient de s’adresser à eux avec leurs références, leurs codes et non à adapter un message préconçu dans un bureau. En termes clairs, il s’agit de parler jeune aux jeunes. Ceci ne se traduit pas par un langage familier, qui dégraderait le contenu même du message mais par une approche originale du message, une façon différente de le formuler. Ainsi, l’initiative des Libres & engagés de rendre un hommage décalé à l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle nous a semblé être une bonne idée.  En perpétuant la teneur du message gaulliste aux travers d’une bande-son dans la tonalité de ces valeurs, l’équipe des Libres & engagés a certes bousculé quelques codes et conventions mais a trouvé les mots pour toucher le public.


 A la veille des cantonales et des sénatoriales de 2011 et des présidentielles de 2012, tandis que les français ont avec les affaires Bettencourt, Woerth, Tapie, une image dégradée de la politique, il convient de ré-intéresser les jeunes à la politique. En rappelant que le message du général de Gaulle est toujours d’actualité, au cœur des valeurs démocrates, la liste des Libres et Engagés a montré sa capacité à intéresser de nombreuses personnes à ce que peuvent dire les jeunes démocrates.

 

« Nous, blogueurs démocrates appelons à voter Libres & engagés ». 

Par cette façon de travailler, de s’organiser, de communiquer, les Libres & Engagés ne font pas que promettre une autre façon de faire de la politique, ils la mettent sans attendre en application. Bien sur, cette démarche n’est pas parfaite et les deux listes en présence propose des idées pour l’avenir des jeunes démocrates, il nous semble toutefois qu’à la lumière des éléments prépondérants que nous exposons ici, que le choix des Libres & Engagés est non seulement logique mais souhaitable. Personne ne peut prédire à l’avance un scrutin mais chacun peut être libre de montrer sa préférence. Par ce message, nous déclarons la nôtre et vous encourageons à nous rejoindre dans cette voie pour faire entendre la vôtre.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram