29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 17:23


On peut enfin se féliciter d’une importante avancée en termes de politique environnementale française. Depuis des années, de nombreux pays européens ont accepté l’idée que les pollueurs doivent payer plus que de simples indemnités pour les dégâts qu’ils provoquent sur l’environnement. La France, qui est toujours à la traine en termes d’environnement, a enfin fait un grand pas pour celui-ci.

En effet, les municipalités, les départements, les régions…vont pouvoir enfin porter plaintes contre les entreprises qui polluent sur leur territoire afin d’être payer pour les préjudices causés. Cette argent, on peut l’espérer, servira à des programmes en direction de l’environnement, des énergies renouvelables et de l’innovation écologique.

Ainsi, le principe pollueur-payeur, s’il est bien appliqué, devrait nous permettre d’intégrer un cercle vertueux car l’entreprise qui doit payer beaucoup, parce qu’elle pollue, tentera de moins polluer. Ce principe devrait donc signifier la fin de la pollution facile et pas cher ce qui est une avancée notable.

Partager cet article

29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 17:22

François Bayrou a décidé, dans l’affaire Tapie, de partir en guerre contre une décision qui relève d’avantage de politique que de justice car celle-ci illustre selon lui la « collusion » Tapie-Sarkozy.

Ainsi, dans son rôle de premier opposant, François Bayrou fustige une gestion de l’Etat élitiste où l’on demande aux français d’accepter une politique de rigueur tandis que l’argent public sert, entre autres, à rembourser les dettes d’un particulier. Les petits arrangements entre amis semblent toujours et bien plus encore d’actualité aujourd’hui au sommet de l’Etat.

285 millions d’euros, c’est la somme que Bernard Tapie devrait toucher de la part de l’Etat, l’équivalent du salaire annuel de 11 000 postes d’enseignants. Nicolas Sarkozy et le gouvernement avaient pourtant affiché leur volonté de réduire les dépenses de l’Etat, or ces réductions semblent exclusivement toucher les services qui concernent la majorité des français tandis qu’un cercle restreint en profite : distribution de 15 milliards d’euros au plus riche, mise en place des franchises médicales, suppression des postes de fonctionnaires, un budget de l’Elysée qui a explosé, un budget communication qui va dans le même sens et l’affaire Tapie sont des éléments symptomatiques d’une politique de l’Etat qui s’affiche toujours plus élitiste.

Partager cet article

26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 12:48


Les nombreux lobbyings pro-nucléaires s’évertuent depuis toujours à nous dire que cette énergie est une énergie propre. Nicolas Sarkozy, qui semble en avoir été convaincu, a fait du nucléaire le fer de lance des relations internationales de la France. Il refuse comme un grand nombre de dirigeants du monde l’accès à l’énergie nucléaire par l’Iran mais parallèlement à cela, il a conclu des accords avec l'Algérie, le Maroc, la Tunisie et également avec la Libye gouverné par le dictateur Mouammar Kadhafi.

Le nucléaire serait donc une énergie propre mais au regard de quel barème ? Une énergie peut-elle être considérée comme propre à partir du moment où elle ne produit pas de gaz à effet de serre ? Cela serait je le pense réduire le champ des pollueurs de façon exagéré. Après les récentes et peu reluisantes actualités* dont le sujet était le nucléaire, nous pouvons nous interroger sur la sécurité réelle que nous avons à manipuler cette énergie.

La production de déchets radioactifs, l’accumulation de ceux-ci pour des milliers d’années, la contamination des sols, de l’eau et des hommes sont autant d’éléments qui posent la question de la propreté de cette énergie. De plus, le cauchemar de Tchernobyl est le témoin de ce que cette énergie peut faire.

L’homme a-t-il sérieusement vocation à construire son propre tombeau et celui de la planète Terre ? Un Attentat, une catastrophe naturelle ou une mauvaise manipulation humaine suffirait à faire exploser une centrale nucléaire et plus celles-ci se construisent dans le monde, plus les probabilités de risques grandissent.

Je pense que l’énergie nucléaire doit être abandonnée au profit des énergies renouvelables telles que l’énergie solaire et l’énergie éolienne. Pour cela, la volonté de l’Etat doit être forte afin d’aider financièrement le particulier à équiper son patrimoine mais également pour obliger les industriels à profiter des surfaces que leur fournissent leurs bâtiments. De plus tous les projets d’aménagement et d’immobilier doivent devenir réfléchis et écologiques.

* Incidents sur le site de la centrale nucléaire de Tricastin (Vaucluse).
   Incident sur le site de la centrale nucléaire de Saint-Alban (Isère).

Partager cet article

25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 13:17


La venue de Jean-Louis Borloo, mardi prochain à Rennes, afin de signer « un protocole d’intention pour la LGV » (Ligne à Grande Vitesse) Bretagne-Pays-de-la-Loire est une bonne chose pour le développement économique de la Bretagne. En effet, cette ligne permettra un certain désenclavement de la région (Brest à 3h de Paris) qui favorisera les voyages d’affaires entre la Bretagne et Paris.

De plus, ce projet qui devrait être effectué en 2014 s’inscrit directement dans la lignée du développement durable et on peut s’en féliciter. La volonté des élus locaux aura réussi à mettre sur les rails ce projet financé par l'Etat, La Région, les Départements et Réseau Ferré de France.

Partager cet article

10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 13:41
Article publié dans le journal "Le Télégramme"

Dans le cadre de l’organisation départementale du Mouvement Démocrate (MoDem), la fédération du Finistère des Jeunes Démocrates, qui revendique « une centaine d’adhérents, âgés de 16 à 32 ans », vient d’élire ses représentants. Le bureau des jeunes centristes est ainsi constitué : David Guillerm (président), Fabrice Dervouet (secrétaire fédéral), Amélie Willecomme (trésorière) et Maud Soulat (chargée de l’organisation de la communication). Cinq autres militants complètent ce bureau fédéral : Benoist Rollet, Carole Guillerm, Laurence Michel, Régis Berthelé et Jessica Perron. « Plus qu’un simple soutien à François Bayrou, explique David Guillerm, nous avons la volonté de faire émerger cette vision nouvelle de la vie politique française qu’incarne le Mouvement Démocrate, dépassant les étiquettes partisanes et uniquement motivée par la défense de l’intérêt général ». Contact, David Guillerm : 06.42.81.89.56 ; courriel : dguillerm@hotmail.fr

Fidèles à François Bayrou, les jeunes centristes espèrent beaucoup des élections européennes de 2009 et des régionales de 2010.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram