31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 11:23
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró

Quelques oeuvres de Joan Miró

Le Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture, aux Capucins, à Landerneau en Bretagne, accueille jusqu'au 3 novembre à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance de Joan Miró, la plus grande rétrospective consacré à l’artiste catalan depuis celle réalisée en 2004 au centre Pompidou à Paris. C'est sans doute l'une des plus belles expositions à voir cet été.

 

470 œuvres de la deuxième partie de la vie de Miró sont montrées au public : sculptures, céramiques, gravures et bien sûr peintures, profusion de formes, de couleurs qui font exploser les mille mètres carrés de surface d’exposition. Excepté la Fondation Miró à Barcelone, aucune autre institution ne peut offrir à partir d’un seul site, de façon aussi riche, documentée et réfléchie par l’artiste lui-même, une telle représentation de son œuvre à partir de 1930.

 

Joan Miró est l'un des principaux représentants du mouvement surréaliste. Son œuvre reflète son attrait pour le subconscient, pour « l'esprit enfantin », et pour son pays. À ses débuts, il montre de fortes influences fauvistes, cubistes et expressionnistes, avant d'évoluer vers une peinture plane avec un certain côté naïf. À partir de son départ pour Paris, son œuvre devient plus onirique, ce qui correspond aux grandes lignes du mouvement surréaliste auquel il adhère. Dans de nombreux entretiens et écrits des années 1930, Miró manifeste son désir d'abandonner les méthodes conventionnelles de la peinture, pour — selon ses propres mots — « les tuer, les assassiner ou les violer », favorisant ainsi une forme d'expression contemporaine. Il ne veut se plier à aucune exigence, ni à celles de l'esthétique et de ces méthodes, ni à celles du surréalisme.

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Joan Miró culture arts
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 23:15
L’aluminium pointé du doigt pour son impact sur la santé et l’environnement

J'ai visionné un excellent documentaire hier soir sur la chaîne télé Arte à propos de l'aluminium, une matière ultra-présente dans tous les objets de notre quotidien. Très instructif, cette vidéo permet de nous rappeler que nous utilisons de l’aluminium partout dans le secteur de l'architecture, dans les emballages, en chimie alimentaire, dans les produits de cosmétique (déodorants, crèmes…), dans la pharmacopée (vaccins), etc. mais que son emploi pose de plus en plus de problèmes tant sur le plan de la santé publique que sur les questions environnementales.

 

Des études approfondies ont prouvé que l’aluminium, ses composants, ses sels ou ses dérivés favorisaient l’apparition du cancer du sein, de diverses allergies, d’infections auto-immunes voire de la maladie d’Alzheimer.

 

D’un point de vue écologique, l’extraction des gisements de bauxite, matière première qui permet d’obtenir de l’aluminium, engendre de nombreuses boues toxiques non traitées qui ont déjà provoqué des catastrophes écologiques par le passé comme en Hongrie en 2010.

 

Une nouvelle fois, c’est l’activité humaine, dans sa démesure, qui est pointé du doigt. L’aluminium s’ajoute à la longue liste des produits comme les énergies fossiles, les métaux lourds, les produits chimiques… dont nous devons réduire impérativement notre dépendance car les conséquences pour l’avenir pourraient être irrémédiables.

 

Arte nous propose donc un documentaire à ne pas rater, car nous ne connaissons pas souvent l’impact de l’exploitation d’une matière comme l’aluminium. Vous avez 7 jours pour le voir sur Arte+7. Je vous ai placé le lien ci-dessous.

 

Partager cet article

23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 16:16
De belles synergies sont possibles entre Orange et Dailymotion
De belles synergies sont possibles entre Orange et DailymotionDe belles synergies sont possibles entre Orange et DailymotionDe belles synergies sont possibles entre Orange et Dailymotion

Après le rachat raté de Dailymotion par Yahoo, Orange a donné l’impression que la plateforme d’hébergement de vidéos était un poids pour le groupe français et qu’il ne savait pas comment l’intégrer dans sa stratégie d’entreprise.

 

Orange semble s’être enfin rendu compte de l’intérêt de posséder un site puissant de contenus et a décidé d’investir 30 millions d’euros dans le but de tripler son chiffre d’affaires en 2016, à 100 millions d’euros. En effet, si Orange veut se maintenir face aux grands groupes des télécoms et du web déjà présent sur le marché ou venant des pays émergeants, l’opérateur français va devoir innover et marquer sa différence et Dailymotion pourrait l’aider dans cette entreprise.

 

En fait, Orange a déjà commencé à appliquer une stratégie de contenus dans son offre. Avec Deezer, dont Orange est actionnaire, notre ancien France Télécom a ainsi apporté de la valeur ajoutée à ses services en proposant du contenu musical et des abonnements plus riches. La volonté de mettre en œuvre un plan de développement du site de vidéos à l’intérieur d’Orange a donc beaucoup de sens. Il permettra à Orange d’apporter du contenu sur ses supports multimédias à travers le monde.

 

Dailymotion va ainsi pouvoir s’appuyer sur plus de 200 millions de clients Orange à travers la planète pour gagner en visibilité. Sa mise en avant  sur les supports d’Orange devrait également accélérer le développement du site.

 

Ces synergies peuvent faire des émules à l’avenir et permettent au web français et européen de gagner en poids. Les startups ont besoin des moyens de nos grands groupes pour émerger rapidement face à la concurrence surtout quand on a comme rival le site Youtube, propriété de Google. Cette stratégie globale aura des conséquences positives pour notre rayonnement culturel et économique. D’autres multinationales européennes et françaises devraient aller dans ce sens. 

Partager cet article

12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 16:57
Des nouvelles de 1083, les jeans et chaussures « made in France »
Des nouvelles de 1083, les jeans et chaussures « made in France »Des nouvelles de 1083, les jeans et chaussures « made in France »Des nouvelles de 1083, les jeans et chaussures « made in France »

En mars dernier, je vous ai parlé du projet de Thomas Huriez, fondateur du site modetic, de lancer la marque 1083 afin d’éco-concevoir des jeans et chaussures en France. Pour réaliser ce projet, il a fait appel au crowdfunding et a réussi son pari avec 936 précommandes enregistrés à la fin de la période de campagne sur le site Ulule. On peut continuer à commander les produits de 1083 sur le site de la marque 1083.fr ce qui a permis de faire monter les commandes à 1377 jusqu’à présent.

 

Je n’ai pas encore reçu mon jean car il est en cours de production mais l’équipe de 1083 nous fait patienter en partageant le suivi de production. Ainsi, on peut découvrir le processus de fabrication du denim et particulièrement la teinture mais aussi l’actualité de la marque.

 

France 2, Bfm Tv, RTL… La marque a une belle couverture médiatique qui prouve l’intérêt que des journalistes et citoyens ont encore sur notre capacité à produire en France des biens de grande consommation.  

 

Alors que François Bayrou a récemment rappelé la nécessité pour notre pays de relancer l’appareil productif et la consommation de produits français, le projet de Thomas Huriez est plein de sens et mérite de gagner encore en poids et visibilité car il permet de maintenir un savoir-faire important en France.  

 

Si vous ne connaissez pas encore cette nouvelle marque, c’est le moment de visiter son site

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans 1083 Economie Made in France futur
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 15:31

Dans une note explicative disponible sur le site du MoDem, l'eurodéputée Nathalie Griesbeck a exprimé la position favorable du Mouvement Démocrate à la mise en place d'une taxe européenne sur les transactions financières. 

 

L’an dernier, à une très large majorité, le Parlement européen s’était prononcé pour la création d’une taxe sur les transactions financières (TTF) et onze États-membres ont accepté en début d'année de la mettre en œuvre (Autriche, Belgique, Estonie, France, Allemagne, Grèce, Italie, Portugal, Slovaquie, Slovénie et Espagne).

 

Les eurodéputés démocrates ont adopté avec leurs collègues européens un rapport relatif au champ d'application et à la mise en oeuvre de la taxe sur les transactions financières afin de dégager des marges pour financer les priorités européennes sans toucher une nouvelle fois les classes moyennes. 

 

Il est temps que cette taxe arrive car le système financier véhicule beaucoup d'argent et doit participer ,comme tout le monde, au bon fonctionnement du système. Cette future taxe pourrait également "décourager les opérations qui, par effet de levier, aboutissent à des transactions spéculatives très importantes, très lourdes et néfastes" d'après Nathalie Griesbeck.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram