17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 10:33

La crise malienne dans laquelle la France s’est engouffré est risquée. Pour autant, la France ne pouvait pas laisser une second Afghanistan se mettre en place aux portes de l’Europe. Les terroristes islamistes ne doivent pas faire la loi et la réponse de la France était nécessaire car le gouvernement malien ne pouvait pas riposter seul.

 

C’est une mobilisation internationale qui doit se mettre en place dans le cadre de cette crise. Pour le moment, les partenaires européens de la France sont frileux et ont apporté uniquement des soutiens matériels. La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) doit fournir 2000 à 3000 soldats d’ici le 26 janvier pour soutenir les 2500 soldats Français engagés sur le terrain.

 

La prise d’otages sur le site gazier d'In Amenas exploité par le groupe britannique BP, dans le centre-est de l'Algérie, près de la frontière libyenne, donne une nouvelle dimension internationale à la crise malienne et, on peut l’espérer, devrait réveiller les consciences. Comme l’a dit François Bayrou ce matin "Ce qui est en train d'apparaître aux yeux de tous, c'est une barbarie sans frontières. La cible n'est pas l'Etat du Mali ou tel ou tel pays. La cible est générale. Ce que cette barbarie veut mettre en place, c'est un khalifat", avec "une loi fanatique".

 

Il faut donc souhaiter qu’une plus grande mobilisation internationale se mette en place après cette prise d’otages.

 

Le monde musulman devrait d’ailleurs apporter un soutien sans faille à cette opération et condamner les djihadistes qui commettent sur place, des meurtres, mutilations, traitements cruels, tortures, viols et exécutions extra-judiciaires. L’islam ne peut pas accepté d’être continuellement sali par un petit nombre d’extrémistes.

Partager cet article

14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 10:25

Mariage pour tous

Les « anti-mariage gay » comme ils se dénomment, ont manifesté hier contre le projet de loi de mariage pour tous. Il était ainsi 340 000 selon la police, 800.000 selon les organisateurs, à battre le pavé de Paris pour faire entendre leur voix et appeler à la mise en place d’un référendum pour décider de l’adoption de ce projet de loi.

Lorsque l’on regarde en arrière, on observe que la plupart des grandes réformes ont connu des quelques résistances et mobilisations comme la manifestation d’hier car les habitudes sont ancrés et tout le monde possède une part de conservatisme en soi. C’est grâce à l’audace et la volonté de femmes et d’hommes politiques que notre pays a évolué.

Loi de séparation des Églises et de l'État, Loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse, abolition de la peine de mort, droit à la pilule…. Ces grandes réformes n’auraient jamais été adoptées si des référendums avaient été mis en place en France, pourtant,  personne ne les remettrait en cause aujourd’hui.

Une fois la loi adoptée sur le mariage pour tous, je suis certain que les mentalités évolueront car la famille classique défendue par les opposants pour défendre les enfants n’est plus depuis longtemps une réalité (l’a-t-elle déjà été ?). J’ai beaucoup aimé les propos d’une militante MoDem qui résume l’essentiel :

« Enfants d'homos, enfants d'hétéros, enfants de "solos", enfants d'alcoolos, enfants de salauds.... Aucun enfant n'a le choix de ses parents... Il fait comme il peut, après, et doit compter sur la chance, d'être aimé, tout bêtement, par un papa, deux papas, une maman, deux mamans, des grands-parents ou des taties si il n'y a plus de parents... ou un papa et une maman. Ce qui compte, c'est l'amour. »

Qu’on se le dise, vu les difficultés endurées par un couple homo pour adopter un enfant, on peut être certain que celui-ci sera aimé et protégé à la différence de nombreux couples hétéros où la facilité cause trop souvent des malheurs et de la misère.

On voit bien que les arguments des opposants n’ont pas de vrais fondements et s’inspirent trop souvent de bêtises. C’est la peur de l’inconnu et de la différence qui les dictent. Il faut donc faire preuve de pédagogie autour de cette loi.

Partager cet article

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 22:49

L'équipe des Jeunes Démocrates de Bretagne souhaite une bonne année à tous les Bretons et propose à chacun d'entre eux 3 bonnes résolutions politiques pour commencer l'année 2013.


2012 a été marqué par l'absence de ligne directrice dans la politique de François Hollande et du gouvernement. En face, l'opposition menée par l'UMP est loin d'être crédible. La fin de l'année a également prouvé que le programme du MoDem à l'élection présidentielle était le plus réaliste, c'est pourquoi les démocrates méritent le soutien des Français pour mener une politique constructive pour le pays face à la crise.


Bonne année 2013

Vous pouvez cliquer sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article

8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 15:09

François Hollande

Le mois de janvier est toujours propice aux vœux et aux bonnes résolutions. De nombreux défis devront être relevés en 2013. Pour cette nouvelle année, je vous souhaite donc une bonne année à tous.

 

En 2012, Les début du mandat de François Hollande ont manqué d’une ligne clair et le gouvernement socialiste a beaucoup tâtonné, c’est pourquoi l’exécutif devrait prendre pour cette nouvelle année de véritables résolutions pour mettre en place des solutions audacieuses pour le pays.

 

Pour François Hollande, il devient ainsi urgent de se réveiller et de prendre des risques. Les Français ont peut être élu le candidat socialiste par défaut, pour se débarrasser de Nicolas Sarkozy, mais ils n’ont pas désiré pour autant, élire un simple gestionnaire des affaires courantes à l’Elysée. La France est en difficulté et il manque un projet pour le pays, un cap et des perspectives concrètes sur le plan économique pour l’avenir.

 

Nous savions que le programme présidentiel du parti socialiste était infaisable face à la conjoncture. Les faits et les renoncements du gouvernement nous ont prouvé que nous ne nous étions pas trompés. Ce dernier a franchement pioché dans les thèmes de campagne de François Bayrou durant ses premiers mois d’exercice : production française, réduction de la dette, transparence du monde politique… et a réalisé un virage social-démocrate sans l’assumer. Il est temps de clarifier les choses par respect pour les Français.

 

Assumer un virage social-démocrate serait un bon départ en 2013. Cette décision permettrait en tout cas de sortir du flou politique et surtout de certaines postures idéologiques et médiatiques qui endommagent l’image de la France comme le matraquage fiscal engagé fin 2012.

 

Nous pouvons également souhaiter au gouvernement de gagner en maturité pour sortir de l’amateurisme que nous avons connu durant ces premiers mois d’exercice. Entre autres, les déclarations brutales d’Arnaud Montebourg, le double-jeu des Verts et le jusqu’au-boutisme de Jean-Marc Ayrault n’ont pas particulièrement crédibilisé la politique socialiste.    

 

2013 sera une année décisive. La majorité l’a consacré « année de la grande bataille pour l’emploi ». On peut en tout cas souhaiter, pour les Français, que la dynamique économique redémarre cette année et qu’une opposition constructive émergera pour contribuer avec la majorité à relever ce défi.  

Partager cet article

28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 11:06

Le Lab DémocrateVous l'avez sans doute remarqué, la widget des blogs Made in Bayrou créée durant l'élection présidentielle a changé de nom et s'appelle maintenant le Lab Démocrate.

 

L'objectif du Lab Démocrate est de rassembler les blogueurs démocrates afin de renforcer le réseau et la présence de notre famille politique sur internet. Le Lab Démocrate rassemble les blogs démocrates afin de partager rapidement et facilement leurs articles. Les internautes peuvent ainsi les retrouver :

 

- Sur chaque blog participant par l’intermédiaire du module du Lab Démocrate

- Sur Facebook : Le Lab Démocrate  

- Sur Twitter twitter.com/labdemocrate

- Sur Google+ : Le Lab Démocrate  

 

Les informations pour intégrer le module sur son blog et pour participer à celui-ci se trouvent sur cette page: Le Lab Démocrate.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram