9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 09:00

Pour mon nouvel édito publié sur Mediavox, le site qui invite les internautes à proposer, voter, et financer des reportages et sujets réalisés par des journalistes professionnels, j’ai décidé de parler de développement durable, un thème qui m’est cher.


L’actualité apporte chaque jour son lot déprimant de sujets sur les dégâts que l’homme cause sur l’environnement, sur la problématique des ressources et sur les inégalités du monde. Pourtant, de nombreuses initiatives se mettent en place pour changer l’ordre des choses. Elles méritent d’être soutenues.


Je vous propose de découvrir mon édito ci-dessous. Vous pouvez également le retrouver sur Mediavox


écologie citoyenneL’Homme aime contrôler son environnement et voudrait le façonner indéfiniment selon sa volonté.  Pourtant, l’explosion démographique du XXsiècle a marqué pour notre société le début de la raréfaction des ressources naturelles. Le déséquilibre de la relation population-ressources naturelles-environnement- développement et la question de l’épuisement des ressources sont ainsi devenus les préoccupations majeures de ce début de XXIe siècle.


L’actualité de la semaine passée nous a encore donné l’occasion de découvrir à quel point ces sujets sont brûlants pour notre avenir. Certaines questions méritent d’être posées et nos gouvernants doivent s’atteler à des réponses, quitte à bousculer les habitudes des particuliers et des entreprises.


L'impact de l'homme sur l'environnement doit être réduit


La perte de la moitié des coraux de la Grande Barrière de Corail  depuis 1985 en Australie fait partie des symboles qui doivent créer un électrochoc. L’impact de l’homme sur l’environnement doit être réduit sinon il ne restera de notre planète qu’un musée où les témoins des espèces végétales et animales seront préservés dans des infrastructures ou dans des banques d’images comme les premières images sous-marines disponibles sur Google Maps.


L’impact de nos projets a trop longtemps été négligé et doit aujourd’hui devenir central sur toutes les questions comme sur les OGM où les procédures de tests sont à revoir, l’urbanisme au sein duquel on a accepté de faire disparaitre l'équivalent d'un département sous le bitume tous les 10 ans en France mais aussi sur l’agriculture, la chimie, etc.


Nous tourner vers un nouveau modèle


L’environnement recèle encore de nombreuses propriétés que nous aurions torts de faire disparaitre sous le slogan « l’Homme peut tout faire ».


Alors que la croissance française plafonne à zéro et stagne depuis des années, que les pays émergeants comptent consommer la même chose que les occidentaux, c’est vers un nouveau modèle, prenant en compte la limite des ressources naturelles, que nos gouvernants doivent nous mener.  C’est ce modèle qui apportera une nouvelle croissance à notre économie. La responsabilité sociale et environnementale (RSE) vise d’ailleurs à donner une réponse concrète au modèle de développement des entreprises.


Du point de vue politique, on peut également espérer que l’urgence rassemblera les personnalités et les talents. Nicolas Hulot vient de dévoiler son texte fondateur sur la transition énergétique. Gabriel Cohn-Bendit compte réunir le 5 décembre, les écologistes des partis français, pour discuter de la question environnementale et du moyen de la faire avancer au sein des instances du pays. Les pièces du puzzle se mettent en place, au gouvernement de savoir s’en saisir pour accélérer la transition inévitable de notre société.

 

Partager cet article

6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 13:00

Mediavox

Mediavox est un nouveau pure player qui se donne pour objectif de placer les lecteurs au cœur de l’information en les rapprochant des journalistes dans une grande communauté de rédaction. Chacun peut ainsi proposer, voter, et financer des reportages et sujets réalisés par des journalistes professionnels à partir du site internet.

 

Ce système en crowdfunding (financement de projets en faisant appel à un grand nombre de personnes ordinaires tels que les internautes, les réseaux de contact, les amis…) est d’un nouveau genre pour le secteur de l’information. Mediavox propose donc une nouvelle manière de faire de la presse, directement au service des lecteurs.

 

Concept de Mediavox   

Reportages, enquêtes, captations sonores et vidéos, photographies d'actualité, romans d'investigation, etc. Mediavox voit large et espère insuffler une nouvelle dynamique dans le secteur de l’actualité. C’est en tout cas un projet original à découvrir.

 

Le site a également décidé de faire une place aux blogueurs. Chaque jour, l’un d’entre eux, produit un édito en Une. J’ai accepté de représenter la fibre centriste durant un mois sur le site. Mon premier édito est d’ailleurs disponible en cliquant ici. Durant le mois d’octobre, j’aurai chaque lundi, un édito sur le site.

 

 

Partager cet article

5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 09:32

Projet européenDepuis quelque temps, la question de l’UDI est devenue un peu trop central au Mouvement Démocrate. Le courrier envoyé par François Bayrou hier sur sa « Proposition pour un rassemblement du centre » en est une nouvelle preuve. Rassembler les centristes, c’est bien, mais tirer les conséquences des derniers échecs électoraux pour préparer la suite, c’est mieux.


François Bayrou a défini durant l’Université de rentrée du MoDem, ce qu’était selon lui le centre. On retrouve une partie de sa vision dans son courrier :


« Qu’est ce que le centre ? Le centre, c’est une résistance, c’est une certaine idée de la politique, et c’est un projet.


C’est une résistance d’abord au bipartisme, à l’idée que, quelles que soient les positions de fond des uns et des autres, on est systématiquement, parce qu’on appartient à un camp, pour les uns et contre les autres. Cette bipolarisation de tous les instants, parce qu’elle caricature le débat politique et empêche de se poser les bonnes questions, joue contre l’intérêt même de notre pays. Et ces dernières années, il n’est qu’un mouvement qui ait réellement résisté à cette dérive, c’est le nôtre.


Le centre, c’est une certaine idée de la politique fondée sur des valeurs : pour qu’un pays avance, il faut premièrement lui dire la vérité ; et il faut ensuite, particulièrement en période de crise, que les forces politiques différentes acceptent, d’une manière ou d’une autre, de coopérer, et de prendre leur part de responsabilité dans le destin du pays. C’est donc une certaine idée de l’unité nationale.


Le centre, enfin, c’est un projet : la société doit se construire comme une unité, ce qui interdit les affrontements de race, de religion, de classe sociale. Pour nous, les nations doivent s’unir au sein de l’ensemble européen, les générations être solidaires, par exemple pour l’environnement, et les peuples se gouverner par la conscience et la responsabilité des citoyens. »


Cette ligne clairement définie, doit maintenant permettre au Mouvement Démocrate d’avancer, pour préparer les prochaines élections européennes et municipales. Notre mouvement doit se focaliser là-dessus. Je ne dis pas qu’il faut négliger le rassemblement du centre, mais celui-ci se fera sur la base d’un projet. Je pense que le projet européen est la solution.


Au sein de l’ADLE, le MoDem, membre du Parti Démocrate Européen, doit proposer un projet fort, innovant et fédéraliste pour relancer le projet européen. Nous avons les experts, nous avons les idées. Il nous faut maintenant proposer un projet qui permettra de rassembler et de donner un nouvel élan aux démocrates en France.


Daniel Cohn-Bendit, co-président du groupe vert au Parlement européen et Guy Verhofstadt, président du groupe ADLE, viennent de cosigner un livre « Debout l’Europe » dans lequel ils appellent au réveil de l’Europe : « L’Europe doit une fois pour toutes se défaire du nombrilisme de ses Etats-Nations. Une révolution radicale s’impose ».


Ce livre est un symbole. Des possibilités de rassemblement large et sans aucun doute, au-delà de l’UDI, existe dans le cadre du projet européen. Notre mouvement doit se concentrer sur ces futurs échéances et lancer sa campagne le plus rapidement possible.  

Partager cet article

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:20

Université de rentrée du MoDem

 

L’Université de rentrée du MoDem démarre aujourd’hui à Guidel en Bretagne. Les militants attendaient avec impatience de découvrir le programme du weekend. Celui-ci est enfin publié sur internet. On peut y découvrir les tables rondes et les invités de cette Université de rentrée clairement axée sur le fond et les prochaines élections municipales et européennes.


Je vous propose de découvrir le programme en cliquant sur l’image ci -dessous :


Programme complet de l’Université de rentrée du MoDem

Partager cet article

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 09:00

Union des démocrates et indépendants L'Union des démocrates et indépendants (UDI) voulu par Jean-Louis Borloo et les anciens alliés « centristes » de Nicolas Sarkozy, a beaucoup fait parlé de lui ces dernières semaines. La constitution de ce nouveau parti symbolise en effet, le rassemblement de chapelles dispersées de centre droit en France.

 

Les journalistes ont souvent mis face à face la constitution de cette structure avec le Mouvement Démocrate pour signifier que la dynamique était du côté de l’UDI. Pour autant, ce nouveau rassemblement, parfois hétéroclite avec la présence du CNI et de la Gauche moderne, n’est pas aujourd’hui l’expression d’un mouvement populaire. D’ailleurs, si nous devions comparer les deux mouvements, le MoDem, dont la rentrée politique aura lieu ce weekend, a connu avec la présidentielle, une nette augmentation de ses adhérents. Comme quoi, il y a encore des gens qui pensent que ce mouvement a un avenir.

 

Justement, c’est assez amusant de voir que les centristes de droite, qui défendaient bec et ongles  l’appellation « centriste » face à l’appellation « démocrate », ont maintenant décidé de reprendre ce label. Auraient-ils donc l’espoir de récupérer les électeurs de Bayrou par ce tour de passe-passe ? En tout cas, cela en a tout l’air…

 

Personnellement, j’ai du mal à me positionner sur l’UDI, rassemblement de centre droit, affilié systématique à l’UMP et ses alliés. J’ai du mal à me reconnaitre dans un mouvement qui, avant même le moindre scrutin, a déjà abandonné le combat électoral au profit de futures alliances avec l’UMP. Je ne comprends pas que l’on puisse faire de telle déclaration sans connaître le futur programme de l’UMP.

 

L’UDI me donne surtout l’impression de rassembler aujourd’hui des défunts de l’époque Sarkozy qui essayent de peser: Jean-Louis Borloo, Jean-Marie Bockel, Hervé Morin… On pourra également noter qu’il rassemble des gars assez opportunistes comme Olivier Henno, Maire de Saint-André-lez-Lille, 1ervice-président de Lille Métropole Communauté Urbaine au côté de Martine Aubry,  qui voulait être soutenu par le PS durant les législatives…

 

Non vraiment, l’UDI ne me convainc par pour le moment. En attendant de voir comment va évoluer ce mouvement dans les semaines à venir, je m’approche donc de la position de l’Hérétique : wait and see.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram