16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:00

La campagne de François Bayrou se voit agrémenter d’un morceau de musique sympathique réalisé par des jeunes du collectif Génération Bayrou. Pour sortir des sentiers battus de la politique et des ornières de droite et de gauche, prenez le chemin qui rassemble : votez au centre comme vous y invite la chanson !

 


Paroles : Jean Roger
Musique : Anne-élie et Marcel Cohen
Enregistrement mixage : Cyril Cysko

Partager cet article

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 11:00

bandeau.png

 

Afin d’interpeller la jeunesse de manière décalée sur les enjeux de l’élection présidentielle, le journal hebdomadaire gratuit Sept Jours à Brest et le Bureau Information Jeunesse de Brest lancent un concours pour les 15-20 ans.


Ce concours propose aux jeunes de Brest Métropole Océane (Bohars , Brest , Gouesnou , Guilers , Guipavas , Le Relecq-Kerhuon , Plougastel-Daoulas , Plouzané) de partager leurs idées sous forme de texte ou de vidéo d’une minute.


Le message est explicite : « A l’occasion des élections présidentielles, toi aussi, fais comme si tu étais candidat à la Présidence de la République ! »


De nombreux prix pour des évènements locaux sont à remporter : Festival des Vieilles Charrues, Festival du Bout du Monde, les Tonnerres de Brest...


Le jury qui sélectionnera les gagnants se composera de responsables jeunes de l’ensemble des partis politiques (MoDem, PS, UMP, EELV, UDB, etc.). Je représenterai les Jeunes Démocrates dans ce jury. Cet évènement devrait permettre de partager simplement les expériences de chacun et les raisons de nos engagements.


Calendrier du concours

Inscription en ligne du 15 février au 31 mars 2012
Dépôt de vos propositions en ligne 31 mars au 15 avril 2012
Remise des prix lors d’une soirée festive le 19 avril 2012 à Brest.

 

432184_128381660621686_100003495590874_108605_1082424046_n.jpg

Partager cet article

14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 10:30

La campagne présidentielle sombre tous les jours un peu plus au fond du gouffre avec un niveau de débat zéro.


Les journalistes sont obsédés par les petites phrases. Entre Sarkozy qui insulte les agriculteurs et prend les immigrés pour bouc-émissaires, son ministre Guéant qui essaye de créer des polémiques stériles sur le Halal, Hollande qui évite les sujets de fond et préfère répondre à Sarkozy qui l’insulte, Marine Le Pen qui continue à s’exciter et pense pouvoir dédiaboliser son parti , Jean-Luc Mélenchon qui râle et râle, et les autres candidats que personne n’arrive à entendre… Face aux crises, au chômage, à la dette, il n’y a, semble-t-il, que François Bayrou qui essaye au fil de ses interventions de parler de fond.


Désespérant est sans doute le terme qui qualifierait le mieux cette campagne et ce que les médias veulent bien nous en montrer. Les français voient une crise sans précédent arriver à leurs portes et ils entendent uniquement des candidats qui s’insultent comme des pauvres gamins sans cervelle pour récupérer la moindre parcelle de pouvoir. Merde, ce n’est pas cette mascarade la politique !


Il semble bien loin le « Indignez-vous » de Stéphane Hessel… et pourtant, on ne peut pas accepter cette situation sans sourciller. Réveillez-vous et agissez !


Exigeons un vrai débat entre les candidats à la présidentielle.


A 39 jours du premier tour de l’élection présidentielle, il est temps que les citoyens exigent l’organisation d’un débat entre les candidats à cette élection, seul moyen de parler de fond et de confronter les différents projets.


Je vous invite tous à interpeller les médias avec vos tous les moyens possibles pour qu’un vrai débat soit organisé entre les candidats à la présidentielle. C’est en faisant pression que les choses bougeront.


En effet, la télévision et internet permettent ce débat, il n’y a plus aujourd’hui de difficulté technique à son organisation. Les primaires socialistes auront d’ailleurs servi à le prouver. Si ce débat n’a pas lieu, je vous certifie qu’il y aura eu plus d’idées confrontées durant la Primaire Socialiste que pendant toute la campagne présidentielle qui s’annonce…


Même dans l’hypothèse où deux candidats sur dix seraient tentés de refuser un tel débat, celui-ci pourrait se tenir entre les 8 autres. Ils intéresseraient tellement les commentateurs politiques que les audiences annoncées approcheraient sans aucun doute d’une dizaine de millions de français, et pousseraient par la même occasion les réticents à participer.


Les médias sont attirés par l’audience. Un débat de ce type leur apporterait ce qu’ils recherchent et permettraient aux français de se forger une véritable opinion.


Chers lecteurs, internautes, françaises, français, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Partager cet article

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:30

kadhafi_sarkozy.jpg

 

Alors que nous nous apprêtons à entrer véritablement dans la campagne présidentielle de 2012, c’est le financement de la campagne de Sarkozy en 2007 qui refait surface. De nouveaux documents attesteraient une nouvelle fois la thèse d’un financement illégal de celle-ci par le Colonel Kadhafi, ex dictateur de Libye.

 

Ces documents du journal Mediapart sont, bien sûr, à prendre avec des pincettes, mais si l’authenticité de ceux-ci était vérifiée, ils pourraient être lourds de conséquence. Est-on prêt en France à élire des hommes politiques corrompus ? Entre un Sarkozy qui aurait touché 50 millions d’euros pour sa campagne de 2007 et un PS qui semble plongé dans de nombreuses affaires pourries, le Référendum de moralisation de la vie publique proposé par François Bayrou mérite plus que jamais l’attention des français.

 

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Sarkozy est concerné par ce genre de suspicion autour de financements illégaux. Déjà en 1995, le financement de la campagne d’Edouard Balladur a connu des zones obscures avec des recettes de 10 millions de francs en espèce (1,5 millions d'euros) non expliqués. Nicolas Sarkozy était à l’époque Porte parole de la campagne de Balladur.

 

Il avait beau jeu d’accuser hier dans l’émission Parole de candidat sur TF1, Laurence Ferrari d’être « la porte-parole du fils de Kadhafi. » lorsque celle-ci l’interrogeait sur ce financement occulte de sa campagne. Ce n’est par la journaliste qui a reçu Kadhafi sous les ors de la République en décembre 2007 afin de relancer ce dictateur sur la scène internationale...

 

Quelles raisons ont pu pousser à l’époque le Président Sarkozy fraichement élu, à recevoir un dictateur aux mains sales glorifiant par la même occasion sa « respectabilité » ? Je ne pense pas que la RealPolitik suffise à l’expliquer. Il y a autre chose là-dessous…

 

Décidément, ce Président, qui se dit « candidat du peuple » n’aura jamais brillé par son exemplarité durant ces cinq années de mandat entre les nominations surabondantes de ses proches et conseillers, sa politique internationale, son action… Je n’arrive pas à comprendre qu’avec un tel bilan, Sarkozy puisse réunir dans les intentions de vote près de 30% de français, réveillez-vous !

Partager cet article

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 10:30

Après l'excellent passage de François Bayrou dans l'émission politique « Des paroles et des actes» hier soir sur France2, et pour finir la semaine un peu plus légèrement, je vous invite à découvrir cette vidéo sympathique qui fait du bruit sur le net.

 

Vous pensiez être seul ? Et pourtant, vous ne l'êtes pas...

 

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram