6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:30

Du pain et des jeux, l’idéologie de M.Cuillandre et des élus brestois?

 

cuillandre endemolLe Groupe Europe-écologie Les Verts s'est offusqué la semaine dernière de la délibération du Conseil Municipale de Brest Métropole Océane validant le partenariat entre la Ville et la Société Endemol sur le projet de l’Election de Miss France à Brest pour une somme de 237.000€.

 

Les Jeunes Démocrates de Bretagne rejoignent cette indignation pour des raisons différentes.

 

 Alors que notre société vit actuellement une situation difficile avec une augmentation visible de la précarité et de la pauvreté, le maire de Brest, M. Cuillandre et pire, quasiment l'ensemble du Conseil communautaire de BMO, signent un chèque pour une entreprise qui a réalisé 153 millions €  de bénéfices en 2010 (et un chiffre d’affaires de 1,25 milliard €).

 

Ce partenariat avec une entreprise privée ultra-bénéficiaire qui se veut la référence du divertissement audiovisuel mais fait le commerce de l'intime, du trash et de la violence, alors que Brest connait des temps difficiles est une honte pour la ville. De « Loft Story », il y a 10 ans, où Loana fut étreinte dans une piscine, à Mickaël Vendetta, Endemol fabrique une télé-poubelle et se nourrit abondamment sur la publicité. Elle n'avait absolument pas besoin de recevoir un chèque de la ville pour réaliser le défilé Miss France. Malgré toute la sympathie que nous avons pour Laury Thilleman, notre Miss France et égérie bretonne, nous ne pouvons accepter de telles dérives municipales.

 

Les Jeunes Démocrates, soucieux de l'état des finances locales et de la situation brestoise, souhaitent qu'un recours soit engagé contre cette délibération.

 

Donner du pain et des jeux au peuple, voilà la seule philosophie que semblent vouloir développer M. Cuillandre et ses collègues. Cette somme considérable de 237 000 € aurait dû être utilisée à d'autres fins plutôt qu'à engraisser un peu plus une entreprise de téléréalité.

 

Plutôt que de vendre du rêve artificiel aux brestois, la ville devrait financer ses entreprises locales en difficulté avec les travaux du Tramway ou encore des associations agissant dans les domaines de l'éducation, du social ou de l’environnement.

   

Il faut croire que les valeurs de M.Cuillandre, comme celles de l'UMP, sont d’abrutir les citoyens plutôt que de les instruire et les responsabiliser. Ceci est regrettable. Par cette délibération choquante, ces élus préfèrent cautionner les paillettes et l'illusion plutôt que de subventionner les acteurs de la réalité, les acteurs locaux qui font vivre la ville et relèvent jour après jour les défis de l’avenir.

 

Les Jeunes Démocrates de Bretagne rappellent donc qu’ils s’opposent totalement à cette subvention arbitraire et souhaitent qu’elle soit annulée.


 

Continuez à suivre cette affaire grâce à mon compte twitter. Cliquez-ici.

 

 

Retrouvez nos passages dans la presse:

header-logo-lp20minutes.jpglogo_france-soir.gif

url.jpgABPtriskel2011b.pngLogo_Europe1.pngtop.jpg

Partager cet article

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 12:16

banni-re-copie-3.jpg

 

L’assemblée générale ordinaire de l’association Ter29, association dont l’objet vise à promouvoir la desserte par train des petites communes situées le long de la ligne Brest-Quimper, a eu lieu ce 24 septembre 2011 à l'issue de la semaine de la mobilité.


Etant membre de cette association, il me semble intéressant de vous donner la possibilité de lire ci-dessous le compte rendu de cette AG. Vous pouvez également obtenir le compte-rendu détaillé en envoyant un courriel à ter29@laposte.net .


Lors de cette assemblée générale ordinaire, les militants ont eu le plaisir d'accueillir Jean-Yves Lelièvre, délégué Bretagne de la FNAUT à laquelle l’association Ter29 est membre depuis cette année.


Il a rappelé les missions de la Fédération Nationale des Usagers des Transports, émis quelques remarques sur le fonctionnement actuel de la ligne Brest-Quimper et il a fourni les toutes dernières informations sur le sujet qui va occuper l’association cette année :

 

Les travaux de modernisation du tronçon Quimper-Landerneau :


Quels sont les objectifs de ces travaux ?

-Doubler le nombre d'aller-retour et passer de 6 à 12,5 par jour et améliorer la desserte Brest-Nantes

-Raccourcir le temps de trajet des directs Brest-Quimper à moins d'une d'heure.


En quoi vont consister les travaux ?

-Supprimer des courbes pour permettre une vitesse des trains de 120 km/h et même 140 km/h entre Châteaulin et Quimper.

-Créer une zone de croisement des trains en vitesse de 10km.

-Réaménager le croisement de Châteaulin pour limiter les traversées des voies par les piétons.


Où auront lieu les travaux ?

-À Châteaulin

-Quéméneven (ripage de courbe)

-Hanvec (doublement de voie)


Quel est le financement ?

61 millions d'euros dont 25,6 financés par le Conseil Général, BMO et Quimper Communauté.


Quel est le calendrier ?

-Enquête publique début 2012.

-Travaux préparatoires (sans interruption du trafic) après l'enquête publique.

-Travaux avec interruption du trafic des trains pendant 6 mois début 2014.

-Mise en service : septembre 2014.

A plus long terme (horizon 2020), une deuxième zone de croisement est envisagée.

 

Commentaires et débats :

L'enquête publique sera cruciale pour l'association qui incitera ses adhérents à se déplacer pour inscrire leurs remarques dans les registres d'enquête. L'association inscrira elle-même ses remarques (avec médiatisation) dans l'un des registres d'enquête, de préférence dans une commune intermédiaire de la ligne.

En attendant, l'association invitera tous ses membres à formuler une première fois leurs remarques via contact TER sur le site de TER Bretagne : cliquez-ici.


L'association interrogera les élus et la SNCF sur les transports de substitution qui seront mis en place pendant l'interruption de trafic ferroviaire pour travaux.

 

Le cas de Pont-de-Buis

Les perspectives pour cet arrêt après les travaux sont pour l'instant encourageantes

L'association demande toujours deux départs de train dans chaque sens entre 6h30 et 8 h 30 et entre 17 h30 et 19h30 du lundi au vendredi.

 

 

Le cas du Bot (Daoulas)

Le rétablissement de la halte du Bot n'est pas envisagé dans les travaux de 2014 ; l'association le déplore.

Les débats ont porté :

-Sur le nouveau service des cars Penn ar Bed qui propose des liaisons directes Daoulas-Brest depuis la rentrée.

-Sur le choix de la Communauté de Communes de Landerneau-Daoulas de maintenir et développer un pôle multimodal à Dirinon tout en renonçant pour l'instant à l'ouverture de l'arrêt au Bot (choix que ne partage pas la commune d'Irvillac).

 

Réélection du bureau

Tous les membres du bureau se représentent au poste qu'ils occupent actuellement

Vote à main levée : unanimité pour la réélection de

Véronique Muzeau : Présidente

François Grall : Vice-Président

Agnès Lauté : Trésorière

Olivier Béon : Secrétaire

Jean-Baptiste Lauté : Secrétaire adjoint

 

Visitez le site de l’association TER29 en cliquant-ici.

Partager cet article

3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 09:25

bayrou-copie-1.jpg

 

Nous l’affirmions depuis le départ,  Jean-Louis Borloo n’avait pas les épaules assez solides pour partir seul à l’élection présidentielle de 2012. Celui-ci l’a avoué hier soir au 20H de TF1 : il ne se présentera pas à cette élection. J’avais d’ailleurs exprimé mes doutes sur sa candidature lorsqu’il avait affirmé sa volonté d’y aller durant  l’émission « A vous de juger ».

 

Appel au rassemblement


Le paysage centriste s’éclaircit enfin.  L’unique candidature sincère et autonome ressort maintenant du lot, c’est bien sûr celle de François Bayrou. L’heure du rassemblement approche. Il faut que tous les citoyens et tous les militants qui croient à une alternative raisonnée et sincère se réunissent dès à présent.

 

La question n’est plus celle de l’opposition à Nicolas Sarkozy, les français ont déjà tourné la page de sa présidence calamiteuse. Le PS quant à lui semble encore dans l’indécision entre réalité et promesses. Le Mouvement Démocrate et François Bayrou ont décidé de combattre l’illusion. Les français attendent aujourd’hui du réalisme et de la rigueur dans les choix politiques à venir.

 

Le livre de François Bayrou « 2012, état d’urgence » dessine les contours des choix politiques que nous devrons réaliser pour que la France et l’Europe sortent plus fortes de la crise actuelle. Passons l’éponge sur les guerres d’égos du passé, travaillons pour le rassemblement et pour la majorité de 2012. Nous sommes à un moment décisif où rien ne contredit l’idée que François Bayrou pourra construire demain cette nouvelle majorité centrale, cette majorité de courage.

 

Les mains sont tendues, à chacun de saisir aujourd’hui l’opportunité de construire une histoire nouvelle.

Partager cet article

28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:25

220920112916Dans le cadre de la rentrée universitaire, les  Jeunes Démocrates et le Réseau étudiant Homère Network lancent une vaste opération nationale baptisée « Campus Orange ».


L’objectif est de sensibiliser les étudiants sur l’opportunité d’être acteur de la prochaine campagne présidentielle plutôt que d’en rester spectateur.


 Les grands mouvements de société des deux derniers siècles, d'indignation comme de construction, se sont tous faits avec une contribution majeure du corps étudiant. Nous sommes à l'un de ces moments majeurs où notre pays doit faire appel à sa jeunesse pour imaginer et initier sa relance. Ils seront un support essentiel pour les priorités de la nation qui sont Produire et instruire. C'est donc dans le débat d'idées que nous les inciterons d'abord à s'engager.


Cela passe par leur inscription sur les listes électorales mais surtout par le fait d’imposer les sujets qui les concernent au cœur de la campagne, tels que :

 

-L’orientation des étudiants 

-L'accessibilité et l'excellence des cursus 

-L'autonomie des étudiants et le financement des études 

-Les relations Université / Entreprises / Laboratoires de recherche 

-L’insertion professionnelle des jeunes après les formations 

-Et bien d’autres sujets qui concernent l’avenir des étudiants


afficheNous contribuerons à ce que l’Université, lieu de partage du savoir, soit un lieu de réflexion sur le monde, et sur elle-même, en abordant avec étudiants et personnels, les sujets majeurs de notre temps. Parmi eux, la place et le rôle central de l'enseignement supérieur dans une société dont l’instruction, la création, et la production devront être les priorités de la nation.

 

 

Les Jeunes Démocrates de Bretagne seront présents sur le Campus de l’UBO durant la fin du mois de septembre et pendant le mois d’octobre.

 

Nous viendrons à la rencontre des étudiants pendant cette période pour discuter avec eux et les inciter à s’intéresser au débat politique actuel.

 

 

 220920112906.jpg220920112912.jpg

220920112914.jpgphoto.JPG

  

Partager cet article

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 16:00

senat.jpgPour la première fois de l’histoire de la 5e République, le Sénat a basculé du côté des socialistes et de ses alliées ce dimanche  25 septembre 2011. Beaucoup de commentateurs se sont moqués de cette annonce, le « Ensemble tout devient possible » de Nicolas Sarkozy devenait un « Ensemble, tout devient possible, même un Sénat socialistes ».


Cet évènement sans précédent est significatif du changement profond du pouvoir dans les collectivités sur ces 10 dernières années. Le Sénat reflète nos collectivités françaises pour la plupart aux mains des socialistes. Le Sénat se retrouve ainsi avec  177 sénateurs de « gauche » avec une nouvelle majorité absolue.  


Le groupe Union Centriste qui  rassemble les centristes et démocrates perd 3 sièges et se maintient à 25 parlementaires, restant un groupe qui pèsera systématiquement sur les majorités. On peut féliciter au passage les élus démocrates, la très belle réélection de Jacqueline Gourault au 1e tour dans le Loir-et-Cher ainsi que la nouvelle élection de Jean-Jacques Lasserre dans les Pyrénées-Atlantiques.


Sur la problématique des sénatoriales, le changement de majorité pose tout de même une question essentielle. Est-on prêt en 2012 à voir, si les socialistes emportés l’élection présidentielle, une France totalement PS, sans contrepoids, de la commune jusqu’au sommet de l’Etat en passant par les départements, les régions et les parlements ?


La situation actuelle légitime la majorité centrale défendue par François Bayrou. La France ne peut se construire en laissant de côté la moitié des français. L’UMP a essayé de le faire, si le PS gouverne toutes les strates du pays, il sera sans aucun doute tenté de le faire à son tour. Dans cet imbroglio, seul un rassemblement de forces modérées du pays permettra de relever les défis de l’avenir.


Les prochaines semaines seront décisives et ne manqueront pas de nous rappeler cette réalité.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram