19 mai 2019 7 19 /05 /mai /2019 09:17

Partager cet article

10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 04:11

Le MoDem compte jouer un rôle pivot dans la construction d'un projet de rassemblement pour la municipale de 2020. Son président voit trois axes prioritaires.

David Guillerm est le nouveau président du Modem finistérien. Installé à Brest, il regarde ce qui se prépare autour de la municipale de 2020. Et compte bien que son parti y joue un rôle pivot.

Quel peut-être le rôle du MoDem dans la municipale de 2020 à Brest ?

David Guillerm, président du Modem 29. Jusqu'à présent chacun campe dans une sorte de caricature. Soit dans une revanche personnelle, soit dans une position correspondant à celle de son parti au plan national. Chacun voit Brest comme une sorte de trophée que l'on joue à la bataille navale. Pour nous, il s'agit, à l'inverse, de construire une ville meilleure. Nous voulons porter une ambition collective, rassembler les forces vives de la République en Marche et du MoDem. Beaucoup de personnalités pourraient faire bouger la Ville, l'apaiser, la rendre plus dynamique.

À quelle échelle pourrait être organisé ce rassemblement ?

Il faut remercier François Cuillandre et ses équipes pour les trois mandats qui viennent d'être menés. Mais désormais, ce qui compte, c'est le projet pour 2020. L'équipe doit être rassemblée autour des problématiques qu'il déterminera. Elle devra être à l'écoute pour le diagnostic sur l'état de Brest. Enfin, il faudra un capitaine qui puisse être le VRP de cette équipe et de ses ambitions. Aujourd'hui, il n'y a pas d'accord entre le MoDem et LREM. D'ailleurs, je rencontre d'autres représentants de partis. Pourquoi ne pourrait-on pas travailler avec des socialistes ou des écologistes ?

Et sur quels thèmes pensez-vous pouvoir réunir toutes ces volontés ?

J'en vois trois. L'unification des taxes à l'échelle de la métropole. Aujourd'hui elles sont déséquilibrées et cela crée des problèmes de mixité sociale à Brest. Ensuite, le sentiment d'insécurité générale est vraiment une question majeure. Trop longtemps l'équipe en place a refusé d'y répondre. Enfin, il faudra se pencher sur la dynamique du centre-ville. C'est un facteur de santé pour l'avenir de Brest. La politique municipale n'a pas répondu à cette ambition.

Interview Ouest-France.

Partager cet article

8 mai 2018 2 08 /05 /mai /2018 23:06
Dernières actualités du Mouvement Démocrate dans le Finistère

Retrouvez l'actualité du MoDem dans le Finistère et en Bretagne sur le site de la fédération départemental.

Partager cet article

19 février 2018 1 19 /02 /février /2018 16:35

L’élection d’Emmanuel Macron a marqué  une rupture dans le paysage français. Ce discours que le MoDem défend depuis 2007, plus direct et  loin des postures politiques anciennes, a apporté un air frais salvateur sur notre pays.

 

Pourtant, les supputations ont envahi la cité du Ponant ces dernières semaines, et une nouvelle fois, les vieux réflexes politiques ressurgissent.

 

Une ambition collective pour Brest

Le renouveau politique de 2017 doit également se décliner dans le Finistère. Face aux candidatures et intérêts personnels, nous invitons à construire une ambition collective pour la métropole de Brest.

 

Le calendrier doit aujourd’hui focaliser sur le rassemblement et la consultation des acteurs économiques, associatifs et Brestois pour faire émerger une vision d’avenir pour notre ville. Notre responsabilité est d’analyser les problèmes municipaux (abandon du centre-ville, sécurité, démographie, situation économique…) mais également de reconnaitre les réussites de l’équipe sortante pour proposer ensuite, sans démagogie, un projet pour Brest avec de nouvelles propositions et une nouvelle équipe.

 

Les problématiques sont nombreuses pour permettre à notre cité de faire rayonner la pointe bretonne. Les acteurs du territoire doivent faire corps pour construire cette dynamique face aux défis qui nous attendent. Au sein de BNA, Christine Margogne applique cette démarche pour travailler dans l'intérêt des Brestois. Cette volonté nous amène également à rencontrer les acteurs de droite et de gauche sur la métropole. C’est cette ambition que nous portons pour l’avenir avec confiance et sincérité, dans une union large que nous construirons avec nos concitoyens.

 

Le Mouvement Démocrate participera pleinement aux élections municipales de 2020 pour faire émerger un projet collectif et ambitieux. Dans cette démarche, les supputations diverses et notamment la désignation d’une tête de liste sont aujourd’hui totalement prématurées.

Partager cet article

17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 14:20

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram