19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 14:44

Marque-Finistere.pngJ’avais envie depuis quelque temps de faire des focus (interviews, articles, etc.) sur des entreprises et entrepreneurs du Finistère et de Bretagne. Je vais profiter du lancement tout récent de la marque « Tout commence en Finistère » pour réaliser ces entretiens et faire connaître des start-ups et des sociétés plus importantes de la Bretagne qui est une région d’innovation et d’entreprenariat.

 

Vous pourrez ainsi découvrir dès la semaine prochaine sur mon blog un entretien réalisé auprès de la société bookBeo qui est une start-up novatrice qui travaille entre autre, dans le domaine des applications mobiles.

 

Concernant le concept de la marque « Tout commence en Finistère », je vous dois quelques explications.  Cette initiative s’inscrit dans la lignée de la marque Bretagne. Trop souvent, on pense exclusivement au Finistère pour ses côtes, ses traditions et ses agriculteurs. Bien heureusement, ce département ne se résume pas à ces éléments, il est bien plus complexe et diversifié. La marque « Tout commence en Finistère » vise à valoriser le département, inscrit dans un cadre régional, ainsi que les entreprises, concepts, associations, etc. qui y sont nés.

 

Le Finistère est souvent créateur dans les domaines de la culture, de l’économie et des patrimoines :

- Les marques d’entreprises et réseaux économiques (de Produit en Bretagne à Brittany Ferries)

- Les festivals (des Vieilles Charrues aux fêtes maritimes)

- Les saveurs (du kouign amann au kig ha farz)

- Les patrimoines uniques (de la tour Vauban, patrimoine de l’Unesco, à la pointe du Raz)


On retrouve ainsi des grands noms d’entreprises tels que Savéol, Kanabeach, Armor-Lux, Bolloré, DCNS, Whaou!, Le Comptoir Irlandais, quand le Finistère inspire la création de produits irlandais, E. Leclerc, SDMO et bien d’autres.

 

Valoriser l’entreprenariat, attirer les investissements, créer un environnement dynamique… la marque du Conseil Général du 29 vise particulièrement le domaine économique et s’est une bonne chose car il y a beaucoup de travail dans le domaine.

 

Vous pouvez visiter le site de « Tout commence en Finistère » en cliquant-ici.


Partager cet article

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 10:00

Les Miss de toute la France sont arrivées à Brest hier, jeudi 17 novembre, pour préparer l’élection de Miss France qui aura lieu le 3 décembre. Cet « évènement » est l’occasion de rappeler l’opposition des Jeunes Démocrates de Bretagne vis-à-vis de l’aide de 237 000€ apportée par la ville de Brest (par l’intermédiaire de BMO) à Endemol, la société organisatrice.

 

En effet, dans notre communiqué de presse, nous affirmions notre position. Il  est choquant de voir qu’une société ayant fait 153 millions d’euros de bénéfice en 2010 exige de la ville de Brest de payer les infrastructures qui serviront à l’élection de Miss France.

 

Nous sommes une nouvelle fois dans le système des privilèges acquis, où l’on donne toujours plus aux plus gros. Alors que la société traverse une crise sans précédent, que les entreprises et les français sont en grandes difficultés, les élus de Brest ont fait le choix de satisfaire les exigences d’une société ultra-bénéficiaires plutôt que de soutenir les associations et les entreprises locales.

 

Nous ne pouvons accepter ce financement et nous l’affirmerons à nouveau dans les semaines à venir.

 

 

Partager cet article

12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 17:53

salon-du-livre.jpgLe Salon du Livre insulaire de l'île d'Ouessant présente depuis 1999 l'actualité de la littérature insulaire francophone. Avec ses amis et partenaires de monde du livre des îles ultra-marines, il permet au public pendant le salon de rencontrer des éditeurs et des écrivains venus des deux hémisphères.

 

 

Isabelle Le Bal et l'équipage de CALI vous invitent pour cette année 2011 à découvrir la 13e édition du Salon:



Les îles en M', mille îles qu'on aime, les mythes littéraires inspirés de l'amour et des îles, au programme de ce rendez-vous unique de la littérature insulaire.



" Nous avons à Ouessant la passion des îles et de la littérature, une envie joyeuse de vous faire découvrir livres et écrivains à chaque salon du livre, vous faire partager les livres et les îles qu'on aime. Les îles en M' ? Aussi simple que le nom d'une île qui démarre par la lettre M... M comme... réfléchissez et vous les trouvez ici en Atlantique, dans le Pacifique ou l'Océan Indien... ( Nous avons recensé plus de 140 îles et ilots sur toutes les mers du monde, mais sans doute en avons-nous oublié...). D'un fuseau horaire l'autre, d'un hémisphère à l'autre, nos îles du 6ème continent n'ont pas de frontières par la mer, la littérature non plus. à découvrir au fil des mois sur le site du Salon, les rendez-vous programmés sur l'île d'Ouessant ou sur l'île virtuelle. vos idées sont les bienvenues, un seul conseil : pensez à réserver votre bateau ! "



Découvrez pendant le Salon, des auteurs, des livres et le "prix du livre insulaire" récompensant les nouveautés parues dans l'année, il met en lumière les auteurs et les éditeurs, en défendant la création littéraire francophone et en langues régionales.

 

Salon gratuit du samedi 20 au mercredi 24 août 2011.



Voir le site du Salon du Livre insulaire.

Voir le site du groupe Facebook des amis du Salon.

 

salon.jpg

Partager cet article

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 15:25

pont-terenez.jpgC’était l’évènement du weekend dernier dans le Finistère, le nouveau pont de Térénez était inauguré en grande pompe.  Les finistériens et les passionnés de ces ouvrages avaient noté ce rendez-vous. Près de 15 000 personnes ont fait le déplacement pour découvrir cet ouvrage.


Un nouveau record du monde


Cet ouvrage est le premier pont à haubans courbe de France. Mais il établit également un record du monde de portance en courbe: 285 mètres sans la moindre pile de soutien. Une prouesse technologique qui lui donne ce profil aérien et flottant, fruit de la collaboration entre l'architecte Charles Lavigne et l'ingénieur Michel Virlogeux, concepteur du viaduc de Millau.


L’Etat, ce grand absent


Le coût du pont estimé à 48 millions d'euros pourrait dynamiser la région et attirer le regard des touristes. En attendant, c’est le département du Finistère qui a dû financer entièrement cet ouvrage. L’Etat a refusé d’aider le projet qui concerne une route départementale. Pourtant, ce pont joue un rôle stratégique majeur pour la Marine nationale, entre Brest et la base de sous-marins de l'Ile Longue. Ce n’est pas sûr qu’il garde le sourire si on interdit le pont à l’armée !


Quelques caractéristiques techniques du chantier


Au total, 13000 mètres cubes de béton sont utilisés, 1900 tonnes d’armatures passives, 300 tonnes de torons, 1500 tonnes d’acier pour les ouvrages provisoires. 75 ouvriers travaillent sur le chantier, ainsi que 22 cadres. L’ouvrage est un pont à haubans de 515 mètres de long, avec 2 voies de 3,25 mètres chacune. 2 pylônes de 100 mètres sont mis en place, supportant une travée centrale de 285 mètres de long. Les pylônes ont une inclinaison de 15°, et supportent 144 haubans en tout. Le rayon de courbure du pont est de 200 à 800 mètres ; l’ouvrage est le plus long pont suspendu à rayon de courbure, ce qui en fait un ouvrage exceptionnel, et par conséquent d’une importante complexité.

 

Partager cet article

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 13:01

Notre belle région a su se faire remarquer par sa dynamique dans le milieu des médias. De nombreux journaux, magazines, radios, etc. fleurissent dans notre région et s’y développent : le Ouest-France, Le Télégramme, Armor Magazine, Breton Magazine, Tébéo ou encore Hit West sont de nombreux exemples de cette réussite.

 

 Il existe également un projet passionnant qui est né en 2003 en BZH, c’est l’Agence Bretagne Presse. Ce média gratuit et collaboratif porté par Philippe Argouarch et Ronan Le Flecher édite des articles sur de nombreuses thématiques : la Bretagne, le breton, la culture bretonne, la diaspora bretonne, l'environnement, l'Europe, la justice, les médias, la politique, le monde de l'entreprise, la réunification de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne…

ABPtriskellogobleu200.png

Ce média gratuit est entièrement financé par ses lecteurs, les internautes. Tous les ans, une campagne de dons est organisée par le site pour continuer à travailler et apporter son service. Cette campagne a commencé récemment pour financer l’année 2011.

 

La diversité apporte à notre région une confrontation des points de vue et un débat très sain pour la démocratie. Soutenir nos médias se réalise au quotidien par les actions d’achat, d’écoute, de visionnage.

 

Aujourd’hui l’ABP a également besoin de notre soutien pour perdurer. Le journal n’a pour l’instant atteint que 50% de son objectif de financement. Si vous êtes convaincus par la nécessité d’avoir une diversité médiatique dans notre région et d’avoir un journal en ligne qui apporte des informations originales, alors je vous pousse à faire comme moi, un don en cliquant-ici.

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram