7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 10:30

bayrou_europe.JPG

 

François Bayrou était hier en meeting à Strasbourg. Il a, devant près de 2000 personnes, parlé d’Europe et de sa refondation. Alors que le débat sur l'Europe est jusqu’à présent cloisonné aux impératifs budgétaires, le candidat d’une Union Européenne fédérale a voulu donner un nouveau souffle à ce thème incontournable.


Le projet européen vacille depuis que la crise des dettes a commencé. Pourtant, il reste plus que jamais nécessaire. Il faudra une véritable refondation du modèle européen, placée sous le signe d'un réalisme volontaire afin de revenir aux fondements de ce projet. J’ai aimé le discours ambitieux de François Bayrou sur l’Europe. J’ai plusieurs fois entendu des citoyens se plaindre que le thème de l’Europe n’était pas assez abordé dans cette campagne, je crois que Bayrou a tapé juste.


Lorsqu’il affirme que« Dans cette campagne, l'Europe est absente, honteuse, cachée » ou que « Nous aimons l'Europe, mais nous n'aimons pas ce qu'elle est devenue »,avant d'assurer que l'Union représente pourtant « la clef du destin de la France », le candidat à la présidentielle reste une nouvelle fois cohérent avec sa ligne de conduite. L’Europe doit être stratège sur l’industrie, l’environnement, la croissance et la recherche mais elle doit aussi se rapprocher du citoyen.


L’UE doit également retrouver son équilibre car le couple franco-allemand ne peut pas diriger seul ce projet. Héritier des fondateurs de l'Europe, François Bayrou a ainsi plaidé pour l'élection d'un président de l'Union, une autorité « légitime » et « identifiée » par les citoyens. Ceci permettrait sans nul doute de rapprocher les instances européennes des citoyens, de relancer la machine et d'impliquer l'ensemble des Etats membres.


Revivez le meeting de Strasbourg en vidéo :

 

Partager cet article

3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:00

sarkozy.jpgNicolas Sarkozy, le Président de la République, a fait couler beaucoup d’encre ces deux derniers jours avec son discours de Toulon du 1e décembre. Cette allocution qui était proche d’un premier discours de campagne, c’est intéressé à l’Europe et à son fonctionnement, où plutôt à l’Europe dont rêve Sarkozy.

 

Ce qui est frappant dans ce discours, c’est le renoncement aux principes de la construction européenne. Avec son principe d’une Union Européenne sous forme intergouvernemental, le Président rejette  purement et simplement l’idée d’un exécutif fort européen et d’une avancée significative dans l’intégration européenne. Une nouvelle fois, Sarkozy veut que l’Europe se gère entre la France et l’Allemagne et que les décisions soient imposées aux autres membres.

 

Dans un article du magazine Le Taurillon, Fabien Cazenave nous explique le désir de Nicolas Sarkozy de prendre des décisions rapidement, sans que la Commission européenne ne soit évoquée. François Bayrou a lui aussi donné son avis sur le discours de Nicolas Sarkozy et il n’a pas hésité à descendre le Président.


url-copie-2.jpg

 

Je suis également curieux de savoir la position de l’eurodéputée Sylvie Goulard, experte sur les questions européennes. Ça tombe bien, elle sera aujourd’hui de 11h30 à 12h20 sur France 3 Bretagne dans l’émission « La voix est libre » pour discuter de la crise de l’Europe.

 

La situation actuelle me rappelle l’interview que les JDem avaient réalisée de cette femme à qui l’on doit « l’Europe pour les nuls » durant les élections européennes. Cette interview intitulée « Le plus beau projet politique de tous les temps est menacé » semble plus que jamais d’actualité.  


Partager cet article

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 10:46

Je suis actuellement très pris dans mes obligations professionnelles la fin de l'année scolaire approchant. Je profite de cet article pour souhaiter à tous une très bonne fête de l'Europe. Ce jour est l'occasion pour chacun d'entre nous de dire pourquoi l'Europe nous fait avancer. Vive l'Europe et en avant.


img-projet-europe.gif

Partager cet article

6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 18:54

 

mains_boule_europe.jpgLes parlementaires européens ont voté aujourd’hui en faveur de la mise en place d’un vrai statut juridique pour les partis européens. Ainsi, les députés ont voté en faveur par 560 voix pour, 93 voix contre et 22 abstentions lors d'un vote sur le rapport élaboré Marietta Giannakou (PPE, EL), sur le fonctionnement du règlement existant sur les partis politiques européens. Les partis politiques au niveau européen et leurs fondations devraient bientôt bénéficier d'une personnalité juridique fondée directement sur le droit communautaire.

 

C’est une bonne chose que cette décision soit prise car elle va dans le sens de l’intégration européenne. De plus, un véritable statut juridique consacré aux partis politiques européens permettra à ceux-ci d’avoir des actions concrètes et pourquoi pas d’organiser de grand meeting transnationaux pour défendre des politiques européennes (le rêve !)

 

Vous pouvez retrouver l’article concernant cette décision en cliquant-ici.

Partager cet article

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 08:00

Crise-small.jpgL’Euro est, depuis quelques mois, la cible de nombreuses critiques. L’extrême-droite comme l’extrême-gauche prônent la sortie de la France de la zone euro. Pourtant c’est grâce à cette monnaie que nous n’avons pas subit de plein fouet la crise de 2008 comme les USA.


Les Jeunes Européens lancent aujourd’hui une campagne pour rétablir quelques vérités concernant notre monnaie européenne.


« L’euro a fait ces derniers temps l’objet de nombreuses attaques d’un extrême à l’autre, laissant presque envisager le retour au franc comme un scénario envisageable. Les Jeunes Européens dénoncent ces campagnes de désinformations qui prennent encore une fois les citoyens en otages et discrédite l’intégration européenne…»


Le message est clair et revendicatif. Arrêtons de faire croire aux français que la sortie de la zone euro serait bénéfique pour eux. Il est grand temps que les politiques réaffirment ces vérités et qu’enfin les médias cessent de laisser cette désinformation s’installer dans la presse et sur les plateaux sans broncher. Le rôle des journalistes reste quand même de casser les politiques qui racontent des conneries, pas de leur servir de l’audience sur un plateau d’argent !


Il est grand temps d’arrêter avec les bouc-émissaires que sont trop souvent l’euro et l’Europe.  Cette campagne arrive au bon moment et il faut profiter de son contenu pour rétablir la vérité sur la force que nous apporte l’Europe. Diffusez cette campagne au maximum, c’est pour nous, pro-européen, l’occasion de redonner du sens à ce fabuleux projet communautaire.

 

Pour retrouvez la campagne des Jeunes Européens « Oui à l’Euro ! », cliquez-ici.


 

lobby-small.jpgeuro-small.jpg

Partager cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram