5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 11:05

Le CNRS (conseil national de la recherche scientifique) vient de lancer une nouvelle plate-forme d’information scientifique en ligne dont l'objectif est d'éclairer le grand public sur les débats de société, décrypter des résultats scientifiques de plus en plus complexes et montrer les coulisses de la recherche.

 

"Il s’agit d’informer, sans filtre aucun, des résultats de la science, même si tout n’est pas transmissible en l’état" pour Brigitte Perucca, directrice de la communication au CNRS.

 

Le Journal est articulé autour de six rubriques principales : vivant, matière, sociétés, univers, terre et numérique. Afin de plaire au plus grand nombre, le site est abondamment illustré, et les infographies, diaporamas, enregistrements audio et vidéo ont la part belle.

 

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans France futur Web
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 16:16
De belles synergies sont possibles entre Orange et Dailymotion
De belles synergies sont possibles entre Orange et DailymotionDe belles synergies sont possibles entre Orange et DailymotionDe belles synergies sont possibles entre Orange et Dailymotion

Après le rachat raté de Dailymotion par Yahoo, Orange a donné l’impression que la plateforme d’hébergement de vidéos était un poids pour le groupe français et qu’il ne savait pas comment l’intégrer dans sa stratégie d’entreprise.

 

Orange semble s’être enfin rendu compte de l’intérêt de posséder un site puissant de contenus et a décidé d’investir 30 millions d’euros dans le but de tripler son chiffre d’affaires en 2016, à 100 millions d’euros. En effet, si Orange veut se maintenir face aux grands groupes des télécoms et du web déjà présent sur le marché ou venant des pays émergeants, l’opérateur français va devoir innover et marquer sa différence et Dailymotion pourrait l’aider dans cette entreprise.

 

En fait, Orange a déjà commencé à appliquer une stratégie de contenus dans son offre. Avec Deezer, dont Orange est actionnaire, notre ancien France Télécom a ainsi apporté de la valeur ajoutée à ses services en proposant du contenu musical et des abonnements plus riches. La volonté de mettre en œuvre un plan de développement du site de vidéos à l’intérieur d’Orange a donc beaucoup de sens. Il permettra à Orange d’apporter du contenu sur ses supports multimédias à travers le monde.

 

Dailymotion va ainsi pouvoir s’appuyer sur plus de 200 millions de clients Orange à travers la planète pour gagner en visibilité. Sa mise en avant  sur les supports d’Orange devrait également accélérer le développement du site.

 

Ces synergies peuvent faire des émules à l’avenir et permettent au web français et européen de gagner en poids. Les startups ont besoin des moyens de nos grands groupes pour émerger rapidement face à la concurrence surtout quand on a comme rival le site Youtube, propriété de Google. Cette stratégie globale aura des conséquences positives pour notre rayonnement culturel et économique. D’autres multinationales européennes et françaises devraient aller dans ce sens. 

Partager cet article

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:30

Com de presse

 

La décision de l’Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est tombée ce soir : au terme de près de 10 ans de travail et d’espoir, la Bretagne a l’autorisation de développer son extension Internet « .BZH».

L’association www.bzh et le Conseil régional de Bretagne se félicitent de cette issue positive, qui récompense une action de longue durée ayant mobilisé de nombreux acteurs depuis 2004.

 

Pierrick Massiot, Président du Conseil régional de Bretagne : « je remercie les bénévoles de l’association qui, par leur investissement permanent, notamment au sein des réseaux mondiaux de l’Internet, ont su porter un dossier qui a abouti, avec le soutien fort et unanime du conseil régional. Au-delà de la satisfaction que représente cette décision de l’Icann, afin d’anticiper sur la mise en œuvre concrète de ce projet, le conseil régional de Bretagne a d’ailleurs voté l’octroi d’une avance remboursable d’un montant de 250 000 € ce 25 Avril ».

 

David Lesvenan, Président de l’association www.bzh : « ce résultat positif est une reconnaissance forte du long travail que nous avons mené. Il a pu aboutir grâce au vaste soutien exprimé par les Bretons-nes et leurs représentants : collectivités territoriales, au premier rang desquelles le Conseil régional de Bretagne, élus de tous bords, institutions représentatives du monde culturel et linguistique breton, acteurs du développement économique et international de la Bretagne.... Nous les remercions tous de leur confiance ».

 

Cette décision n’est pas une fin en soi, loin de là : c’est la permission donnée à la Bretagne de chercher les voies et moyens pour que ce projet voit le jour. Ce sera le cas lorsque les premiers sites Internet apparaîtront sur le web et lorsque des milliers de sites seront en « .BZH ».

La Bretagne obtient son ".bzh"

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans .bzh Bretagne internet Web
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 23:03

France 3 Bretagne

La télévision est un média puissant. C’est un bon outil pour permettre de maintenir et développer la langue bretonne, trésor culturel de notre région. L’intersyndicale de France 3 Bretagne a initié, face à la réduction du temps d’antenne consacré aux programmes en Breton, une démarche visant à soutenir la création d’une chaine publique bilingue. La création de cette chaîne régionale fait l'objet de discussions entre la Région, l'État et l'intersyndicale de France 3.

 

Cette initiative reprend ainsi le modèle de Via Stella en Corse, première et seule chaîne de télévision publique régionale en France. Son fonctionnement est l'inverse de celui des autres rédactions de France 3, qui ne disposent que de quelques minutes de « décrochages régionaux », et diffusent sinon le programme national. C'est la rédaction corse de France 3 qui contrôle et produit la majorité de sa grille : journaux télé, documentaires, émissions en langue corse...

 

Pour que tout le monde puisse soutenir ce projet, l’intersyndicale a mis en place une pétition « Pour une vraie télé publique régionale en Bretagne » à retrouver en cliquant ici. Près de 5500 personnes l’ont déjà signé. Cette chaine permettra d’utiliser le personnel bilingue et les infrastructures, aujourd'hui sous-exploitées des antennes locales de France 3.

 

Personnellement, je n’ai pas la chance de parler le Breton, mais je pense que ce projet mérite notre soutien car il permettra de créer localement des emplois, d’aider au redéveloppement de la langue bretonne sur le territoire et à la création de programmes originaux pour la région.

 

De nombreuses associations se mobilisent autour de ce projet et invitent les soutiens à participer aux rassemblements organisés pour défendre cette télévision publique régionale,  samedi 9 févirer à 15h à Brest, Rennes et Nantes.

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans Bretagne futur Web
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 12:00

MyFrenchFilmFestival.comUniFrance Films, organisme chargé de la promotion et de l'exportation du cinéma français dans le monde, et le site AlloCiné organisent depuis le 17 janvier et jusqu’au 17 février, la 3e édition de MyFrencFilmFestival.com.

 

Le principal frein à l’exportation du cinéma français à l’international, qui est pourtant une industrie culturelle importante dans l’Hexagone, réside dans l’absence de réseaux puissants de distribution, le cinéma américain ayant accaparé la plupart des salles et multiplexes. MyFrenchFilmFestival.com est un concept inédit qui utilise la puissance d’internet pour faire découvrir le cinéma français et partager l’amour du cinéma français avec les internautes du monde entier.

 

L’audiovisuel est un moyen puissant de communication et de rayonnement culturel. On parle souvent de l’hégémonie d’Hollywoodienne avec ses blockbusters (films à gros budgets et à gros revenus) qui  écrasent la concurrence mais le cinéma français continue à faire son petit bout de chemin. 2012 a d’ailleurs été une année record avec 140 millions d'entrées, soit 88% de plus par rapport à 2011 grâce notamment à "The Artist" et "Intouchables".

 

MyFrencFilmFestival.com participe donc à promouvoir notre cinéma national et notre culture dans le monde avec dix longs métrages et dix courts métrages en compétition. Tout le monde est invité à noter tous les films et à laisser des commentaires sur le site. Sept prix seront distribués à l’issue du festival (quatre pour les longs métrages, trois pour les courts métrages) : le Prix du jury, le Prix du Public, le Prix Numéricable des réseaux sociaux et le Prix de la presse internationale. Les films primés seront diffusés à bord de tous les avions Air France. La sélection compte également, hors compétition, un film de patrimoine et deux films, un court métrage et un long métrage, francophones canadiens.

 

Très accessible, l’évènement est disponible en 12 langues. Le site internet et les films (disponibles en vidéo à la demande payante) sont accessibles en allemand, anglais, arabe, espagnol, français, italien, japonais, polonais, portugais, russe et turc tandis que la version chinoise est accessible sur les plateformes partenaires, Youku et Tudou.  C’est une belle initiative de promotion du cinéma français.

 

En bonus, on trouve également interviews exclusives et gratuites des réalisateurs et des acteurs sur le site de MyFrenchFilmFestival.com.

 

Les tarifs

 

A travers le monde :

- Location d’un long métrage : 1,99€

- Location d’un court métrage : 0,99€

- Pack long métrage : 11,99€ pour un accès aux longs métrages

- Pack court métrage : 5,99€ pour un accès aux courts métrages

- Pack Full Access : 15,99€ (accès à toute la programmation disponible du festival)

 

En France :

- Location d’un long métrage : 3,99€

- Location d’un court métrage : 0,99€

- Pack long métrage : 15,99€ pour un accès aux longs métrages

- Pack court métrage : 5,99€ pour un accès aux courts métrages

- Pack Full Access : 19,99€ (accès à toute la programmation disponible du festival)

 

Partager cet article

Publié par David Guillerm - dans culture Web futur
commenter cet article

       

 

Recherche

logos

logos

logos

 

Instagram