David Guillerm

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

Nouvel échec pour l’Union Européenne

Publié le 14 Juin 2008 par David Guillerm in Europe


             Le « non » du référendum Irlandais montre une nouvelle foi l’échec des politiques dans la démarche européenne et signifie à quel point les peuples européens doutent de cette structure qui ne les fait plus rêver. Trop souvent, les Etats se sont arrogés les succès de l’Europe et lui ont laissé leurs échecs. Trop souvent, l’Europe s’est fait percevoir comme une machine libérale.

 

            L’Union Européenne doit écouter les peuples qui la composent pour à nouveau faire rêver et ainsi avancer. L’échec du traité de Lisbonne sonne comme un revers pour l’Europe et pour Nicolas Sarkozy mais pas uniquement. Il sonne comme un revers pour tous les politiques qui ont voulu faire passer une Constitution bis qui reprenait quasiment l’ensemble des termes de la première Constitution dans un traité et ceci sans changement notable.

 

            L’échec du Traité de Lisbonne revient également aux « nonistes » Français et Néerlandais qui lors de leur référendum respectif pour la Constitution européenne promettaient le fameux « Plan B » qui jamais n’a vu le jour car les actes n’ont jamais suivi les promesses. L’extrême gauche et une partie du PS qui promettaient des forums pour une nouvelle Constitution n’ont jamais rien organisé.

 

            L’Irlande, qui doit tant à l’Europe, rejette celle-ci car elle ne comprend plus cette Europe trop éloignée du peuple, trop libérale, trop technocratique.

 

            L’Europe doit muter et protéger ses peuples. A l’heure actuelle où bon nombre d’Etats pratiquent encore le protectionnisme, l’Union Européenne doit être une frontière pour défendre son savoir, ses industries et ses peuples. L’Allemagne a su imposer à l’Europe des mesures pour protéger certains de ces produits, je pense que la France peut le faire pour elle et pour l’ensemble de l’Europe.

 

            L’Europe dont nous avons tous besoin, cette Europe qui nous rend fière a besoin d’une nouvelle vision pour progresser et de nouvelles personnalités qui porteront cette vision auprès des peuples européens, sans quoi, l’Europe est morte dans sa forme politique et deviendra un simple marché économique.

 

            Le Mouvement Démocrate a, je le crois, cette ambition d’apporter une nouvelle vision pour l’Europe et sa Convention sur l’Europe du 8 Juin 2008 va dans ce sens. C’est une première initiative qui en introduit bien d’autres.

 

David Guillerm

 

Retrouver toute les interventions de la Convention sur l’Europe du 8 Juin 2008
Commenter cet article
D

Bonsoir Gwenaël,


je suis content d'apprendre que tu as voté Bayrou durant les dernières élections présidentielles. Par ailleurs, je suis d’accord avec toi
concernant la faute de Bayrou quand il a affirmé « que le coeur de la Bretagne était à Rennes », c’était mal connaître la région. Cependant, je crois que personne ne peut connaître
toutes les nuances des régions sur le bout des doigts. ;-P


Je comprends tes interrogations. La Bretagne a des spécificités qu’il faut défendre et protéger. Pour autant, je ne pense pas qu’un
engagement uniquement régional puisse suffire à cela car les centres de décisions et de financements se trouvent également au niveau national et européen.


Je comprends et respectent l’engagement des partis régionalistes sauf quand ils tombent dans un extrémisme forcené. Je pense que nous avons
vocation à travailler ensemble pour la réussite de notre région et pour préserver sa culture et développer un projet innovant pour le territoire. Je pense qu’il faut être conscient du monde et
être ouvert, généreux et prêt à partager les expériences.


Concernant le MoDem, il a quelques défauts, comme tous les autres partis. Personnellement, je le trouve un peu trop centralisé à Paris, mais
il y a une vrai volonté de donner du poids au région et de permettre à chacun de réussir. La fédération Bretagne ne comprend pas la Loire-Atlantique dans son organisation, effectivement, mais
ceci, essentiellement pour des questions pratiques. Il y a un lien fort entre le 44 et le reste de la région. Il faudra dans les prochains mois, renforcer celui-ci.


Si tu veux échanger par mail, ou si tu veux que l’on se rencontre, c’est tout à fait possible.
Répondre
G

Je me sens moi aussi assez proche du MoDem, qui constitue, avec les Verts, l'un des partis français les plus ouverts et susceptibles de faire bouger les choses dans le bon sens, dans un pays qui
est, quoi qu'on en dise, ultra-conservateur. J'ai moi-même voté pour François Bayrou en 2007 et 2012. Mais en tant que Breton, il est clair qu'on a davantage à attendre des partis bretons que des
partis français. Nos préoccupations principales, emploi en Bretagne, réunification de la Bretagne, sauvetage du breton... ne seront jamais aussi bien comprises que par les partis bretons. C'est
pourquoi j'aimerais savoir pourquoi tu crois qu'il y a davantage à attendre du MoDem, parti parisien, qui par ailleurs ne reconnaît pas la Loire atlantique dans sa fédération Bretagne (sauf si la
situation a changé dernièrement à ce sujet). Je ne crâche pas sur le MoDem, que les choses soient claires (je ne peux pas en dire autant du PS ou surtout du PC), mais je pose la question. J'en
profite pour te dire que François Bayrou s'est complètement planté quand il a dit, durant la campagne des présidentielles, que le coeur de la Bretagne était à Rennes !
Répondre