David Guillerm, Candidat à Pont-de-Buis / Daoulas - Elections départementales

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

Pouvons-nous dire oui à la réforme des Collectivités territoriales?

Publié le 21 Octobre 2009 par David Guillerm in France

Nicolas Sarkozy nous présentait hier, mardi 20 Octobre, la réforme que le gouvernement propose pour les Collectivités Territoriales. Cette réforme va, je le crois, pour de nombreux points dans le bon sens.

 

Ainsi, la création des conseillers territoriaux est de mon point de vue, une bonne chose car il vise à renforcer le lien qui existe entre Département et Région mais aussi à donner une plus grande place aux Régions. Ce qui va dans le sens que nous défendons au MoDem.

 

De plus, ce rapprochement permettra certainement une plus grande logique dans le développement de nos territoires avec la continuité de nombreuses actions à l’échelle régional comme pour les transports publiques et leur inter-modalité mais également l’arrêt des rivalités entre ces deux entités.

 

Pourtant, l’élection de ces conseillers me laisse perplexe. L’élection régional à partir de liste proportionnelle me semblait être un système cohérent et efficace pour la démocratie locale. On nous présente aujourd’hui un scrutin majoritaire uninominale à un tour ce qui favorisera sans aucun doute l’UMP et au-delà de ça, le bipartisme.

 

Pour le bipartisme, ce n’est pas le PS qui s’en plaindra. En effet, le parti Socialiste en grande difficulté s’insurge pour sa part de la suppression d’un nombre considérable d’élus. C’est en ce moment que nous pouvons à nouveau observer à quel point le PS est devenu un parti conservateur avec des élus attachés à leur poste.

 

Des socialistes écœurants qui pensent plus à leurs sièges qu’à la logique d’efficacité de notre développement et d’économie de nos finances.

 

On a donc d’un côté l’UMP qui profite de la réforme pour supprimer des sièges et récupérer les autres et de l’autre côté, le PS qui pleurent la fin de ses notables bien installés.

 

J’ajouterai à cela deux autres éléments de la réforme qui me gênent. L’un est la proposition de métropolisation de notre développement autours de grandes villes (de plus de 450 000 habitants). Cette proposition est mauvaise. Je l’ai déjà dit, la concentration est épouvantable pour l’environnement comme pour le développement des autres territoires.

 

Voulons-nous en France des déserts humains et des villes surpuissantes qui seront néfastes pour le bien-être et l’environnement ?

 

Enfin, je me demande où est passée la proposition de renforcement de nos régions françaises par le rassemblement de celle-ci comme la Bretagne historique ou la Normandie réunie ? La majorité nous aura fait croire à une régionalisation de nos territoires avec des régions fortes mais la volonté semble avoir disparu aussi vite qu’elle aura été présentée.

 

Ce n’est pas demain que les identités régionales se retrouverons réunies…

 

 

Commenter cet article