David Guillerm, Président MoDem Finistère

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

Un nouvel essor économique pour Daoulas

Publié le 12 Mars 2010 par David Guillerm in Daoulas

br_1678701_1_px_470_.jpg
Communiqué de presse:

Nous avons appris récemment qu’une nouvelle zone artisanale mixte allait être mise en place  par la Communauté des Communes de Landerneau-Daoulas sur les communes de Daoulas et d’Irvillac. Cette zone s'étendra sur 33 hectares (20 à Daoulas et 13 sur Irvillac) au niveau du Vern Dérédec.

On nous apprend déjà la présence d'un nouvel hypermarché ainsi que celle d’une enseigne bio dans ce projet.

Cette annonce est une bonne nouvelle pour l’essor économique de la commune qui doit continuer à évoluer si elle ne veut pas devenir une simple cité dortoir. Une dynamique économique associée à la dynamique culturelle que connait déjà Daoulas ne peut être qu’une bonne chose.

Des mises en garde

Il parait cependant important d’effectuer des mises en garde sur ce projet. En effet, il se fera dans un lieu préservé de la commune. Nous devrons prendre en compte cet élément lors de son développement et il faudra être capable d’intégrer le facteur durable dans sa construction.

Durable au niveau du facteur écologique car nous devrons étudier l’impact qu’un tel projet aura sur l’environnement et les retombées néfastes que cela pourrait occasionner pour Daoulas. Mais c’est avant tout au niveau esthétique que nous devrons être vigilants.

On ne compte plus les villes et communes qui ont été défigurées par l’installation de telles zones peu esthétiques. La commune de Daoulas a, avec ce projet, l’opportunité de construire quelque chose de nouveau. Il faut que nous nous donnions les moyens d’être ambitieux et que nous proposions à la communauté des communes un projet durable et novateur qui apportera un rayonnement à notre cité.  

Je crois également que les daoulasiennes et les daoulasiens attendent de la concertation sur un tel projet qui impactera considérablement la configuration de la commune. Il nous faut débattre afin que chacun puisse comprendre les enjeux et les contraintes d’une telle zone pour pouvoir se l’approprier.

Commenter cet article