David Guillerm

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

L'opposition s'empare du débat sur l'Identité Nationale

Publié le 7 Novembre 2009 par David Guillerm dans France


En allant faire un tour sur
le site du Grand Débat sur l'Identité Nationale avec la volonté de voir ce que pensait le Ministre concerné par ce débat, Eric Besson, je suis tombé sur la page "Ils s'expriment". A voir les personnalités qui s'expriment sur le sujet, on peut se demander si ce n'est pas l'opposition qui s'est emparé de ce débat.

En effet, comme personnalités politiques qui ont donné leur avis, nous pouvons noter Manuel Valls, Martine Aubry, François Hollande, François Bayrou, Michel Rocard, Cécile Duflot et beaucoup d’autres.

Il semblerait cependant que ces écrits soient le rassemblement de toutes leurs interventions dans la presse (j’ai un doute qu’en à savoir s’ils ont visité le site…). La page reste néanmoins intéressante car elle permet de voir de façon complète que pensent nos représentants de ce débat.

La majorité a lancé ce débat de manière totalement électoraliste. Pourtant, aujourd’hui n’est pas hier, et l’opposition ne semble plus se laisser complètement dépasser par l’actualité du gouvernement.

La position de François Bayrou est en tout cas clair sur le sujet : « L’identité nationale n’appartient pas aux politiques. C’est comme l’histoire, il n’appartient pas aux politiques de s’en accaparer […] C’est une identité toujours en construction. Elle est fondée pour nous sur des valeurs : liberté, égalité, fraternité en premier et intègre tous ceux qui avec le temps s’y rattachent ».

 

commentaires

La question électrique est bien plus vaste que la question nucléaire

Publié le 5 Novembre 2009 par David Guillerm dans environnement


Un article sur le blog de l’hérétique me fait réagir. Il tient son information de 4E, un autre blogueur. La diminution de la puissance d’effacement serait la raison du risque de Black-out total de la France.

La question de l’électricité en France est donc bien plus vaste que la seule question du nucléaire français. La politique d’EDF est donc totalement à remettre en cause. Ainsi, La politique tarifaire de l’entreprise comme sa stratégie à l’internationale laisse perplexe pour la sécurité électrique en France.

Je noterai juste qu’il ne faut pas nous tromper, le parc nucléaire français vieilli mais il est aujourd’hui amplement suffisant et nous n’avons pas la nécessité de construire 36 000 EPR. De plus, le problème actuel de l’électricité est son stockage. Nous ne sommes pas encore arrivés à l’époque où des batteries géantes pourront stocker notre énergie et nos seuls réservoirs sont les barrages (l’eau stockée étant de l’énergie potentielle).

Notre puissance d’effacement ne peut donc d’épandre que de la diversité de notre parc électrique. De plus, la répartition de la production est importante et tout les hivers la Bretagne qui ne produit qu’au alentour de 5-10% de son énergie est menacé de Black-out.

La France doit donc accepté de ne pas tout parier sur le nucléaire et elle doit diversifier son offre. Le Fond Stratégique mis en place par l’Etat devrait permettre de financer une industrie des nouvelles énergies afin de créer nous aussi des emplois avec cette technologie et ne pas laisser que l’Allemagne en profiter.

Ainsi, si la totalité des toits de France étaient couverts de panneaux solaires, nous produirions plus d’électricité que nous en avons besoin. Qui a dit que les énergies renouvelables n’étaient pas efficaces ? Et puis, nous n’en sommes qu’au début de cette technologie qui ne récupère que 30% de l’énergie solaire, nous avons de beaux progrès en perspective.

commentaires

l'Europe en marche

Publié le 4 Novembre 2009 par David Guillerm dans Europe

L'Europe va enfin pouvoir redémarrer avec la ratification du Traité de Lisbonne par le Président tchèque Vaclav Klaus. Le démarrage aura été long et laborieux mais enfin l'Europe se remet en marche et nous devrons tous nous mobiliser pour qu'elle aille dans le bon sens.

Les Présidents de l'UE choisiront bientôt un Président pour L'Union Européenne. Nous devons empêcher que quelqu'un d’eurosceptique arrive à sa tête. Pourtant, Nicolas Sarkozy et de nombreux chefs d’Etats de l’UE semble vouloir nommer Tony Blair comme Président de l’UE.

C’est un comble, Tony Blair n’a jamais rien fait pour l’Europe lors de ces mandats au Royaume-Uni et il ne se cache pas d’être un eurosceptique. Si nous voulons que l’Europe devienne le lieu commun des peuples de notre continent, nous devrons nous battre contre cela.

à voir dans le JDD:

Traité-Lisbonne: Sarnez se dit "heureuse"

Après la ratification du traité de Lisbonne par le président tchèque Vaclav Klaus, Marielle de Sarnez s'est dit "heureuse", dans un communiqué publié mercredi. Et la vice-présidente du Modem de prévenir: "L'heure doit être davantage à l'action qu'aux réjouissances". Selon la député européenne, l'UE doit procéder "rapidement à la nomination de personnalités crédibles aux fonctions de Président du Conseil et de Haut représentant. La Commission européenne doit être complétée afin qu'elle présente dans les meilleurs délais un programme de travail reflétant les avancées du Traité". Et de conclure: "Avec ce Traité, une nouvelle chance est offerte de démontrer que l'Europe n'est pas le problème mais la solution".

commentaires

Le MoDem est-il vraiment dans le flou ?

Publié le 3 Novembre 2009 par David Guillerm dans Mouvement Démocrate


Le Mouvement Démocrate est dans une passe difficile car nous avons l’impression d’être dans le flou. Nous avons le devoir de relever la tête. Aujourd’hui rien n’est définitif mais si nous ne sommes pas capables de reprendre l’initiative tout sera perdu.

Redevenons les initiateurs

Lors de la création du Mouvement Démocrate, nous étions les initiateurs d’une nouvelle idée. Nous voulions construire une troisième voie et toute une dynamique s’était mise en place dans ce sens. Actuellement, cette initiative est retombée beaucoup de militants ont été découragés.

Le Mouvement Démocrate doit reprendre l’initiative et il doit être offensif. N’attendons pas les Régionales pour commencer à bouger. Le MoDem doit nommer ses porte-paroles ! Le MoDem doit avoir une stratégie offensive ! Le MoDem doit retrouver le message d’espoir qu’il avait lors de sa création !

Ressoudons notre base

C’est avec ces devoirs que nous devons continuer à avancer. Le Congrès d’Arras permettra peut être de relancer le mouvement mais il ne faut pas que nous attendions pour ressouder nos militants et nos idées.

Le flou actuel est ravageur pour le mouvement et décourage de nombreux militants. Ressouder la base par le programme est important mais nous devons également le faire par les objectifs. Disons-le franchement, nous ne nous présentons pas aux Régionales pour perdre. Nous nous présentons aux Régionales pour que nos valeurs  triomphes, pour atteindre les meilleurs scores et avoir le plus d’élus possibles afin d’appliquer nos idées.

Ces Elections seront l'occasion de faire sortir une nouvelle génération de responsables politiques. Cest autours de ces personnes qu'il faut que nous ressoudions notre base car le MoDem pour exister doit être pluriel.

Assumons-nous

Depuis les Européennes, de nombreux commentateurs affirment que le mouvement d’Europe-Ecologie est génial que c’est l’avenir et que le MoDem ne sera plus rien s’il ne s’y associe pas. C’est étonnant de voir à quel point les esprits se tournent vers les héros d’un jour.

Europe-Ecologie est intéressant car il porte un message fort. Jamais ce mouvement n’aurait du exister si le MoDem avait assumé ce qu’il devait être à sa création : le parti de l’écologie, de la démocratie et du développement humain.

Mais encore une fois, assumons ce que nous devons être ; le Mouvement Démocrate et Europe-Ecologie sont très proches mais le MoDem c’est l’Europe-Ecologie +. Je m’explique, je suis persuadé que nous portons le même message qu’Europe-Ecologie : Un message de développement durable qui est associé au développement européen.

Le MoDem c’est plus qu’Europe-Ecologie

Mais, nous portons un message en plus. Nous avons la volonté et le désir de remettre l’Homme au Centre de la société. Lorsque je vois qu’on nous affirme qu’aujourd’hui la reprise est là alors que des centaines de milliers d’emplois sont supprimés tous les jours dans le monde, je me dis que quelque chose merde. Quand je vois que les banquiers et les traders gagnent toujours plus d’argent, que les riches deviennent toujours plus riches, je me dis que quelque chose ne va pas.

Voulons-nous laisser notre société tomber dans ces dérives sans rien faire ? Je ne crois pas et c’est contre cela que nous nous battons.

Notre bataille est juste et c’est ensemble que nous la réussirons

Je me bats pour que le développement de nos sociétés soit durable, pour plus d’égalité entre les Hommes, pour que la diversité soit acceptée et pour que la réussite de l’Homme ne se résume pas au profit.

C’est ensemble que nous réussirons à convaincre la France qu’aujourd’hui la diversité est possible dans l’unité et que le développement durable est dans l’intérêt de l’Homme.

Ne lâchons rien et continuons ensemble car c’est dans le rassemblement que nous réussirons.

commentaires

EPR : Corinne Lepage sonne l’alarme

Publié le 3 Novembre 2009 par David Guillerm dans environnement

Europe1

L’ancienne ministre de l’Environnement appelle au développement d’énergies alternatives et s’inquiète d’une France tout nucléaire.

"O
n ne fabrique pas de l’électricité nucléaire comme on fabrique des pots de yaourt." Corinne Lepage s’est dite "inquiète", mardi sur Europe 1, après les réserves émises lundi par les autorités de sûreté nucléaire au sujet de la sécurité de réacteurs nucléaires EPR. "Il y a un vrai problème de sécurité", a jugé la députée européenne (MoDem), notamment "sur les conditions de construction et sur la conception même de ces réacteurs."


Sans remettre en cause directement le choix du nucléaire,

la présidente de Cap 21 a regretté que la France "renâcle" à se lancer à grande échelle dans les énergies renouvelables "parce qu’on a décidé de repartir très vite dans le nucléaire". Il serait intéressant, a estimé Corinne Lepage, "qu’on développe réellement des solutions alternatives, à commencer par l’efficacité énergétique, et à continuer par les énergies renouvelables", plutôt que de tout miser sur le nucléaire.


Estimant que l’opacité sur le nucléaire

est "une vieille histoire, liée à la naissance même du nucléaire en France", Corinne Lepage en rappelle "un petit échantillon" avec "l’affaire des déchets nucléaires en Russie où on a envoyé ce qui sortait de l’usine de retraitement de La Hague, présentée comme un modèle de recyclage. On a vu qu’on ne recyclait rien du tout puisque ça été stocké en Russie."


Au sujet des algues vertes

, Corinne Lepage a jugé qu’ "il [était] temps" que l’Etat renonce à faire appel d’un jugement qui, en 2007, avait pointé sa responsabilité dans la prolifération de ces algues toxiques. "[Chantal Jouanno] a reconnu la responsabilité de l’Etat. Qu’est-ce qu’elle souhaite ? Etre à nouveau condamnée ? Je ne vois vraiment pas la nécessité."


Enfin, interrogée sur le renvoi de Jacques Chirac

en justice, celle qui fut sa ministre de l’Environnement a dit éprouver "de la compassion pour l’homme", mais trouver la procédure "normale sur le principe" : "On ne peut pas en même temps dire que le président de la République doit bénéficier d’une immunité pendant la période ou il est à la tête de l’Etat, et considérer qu’après il ne peut rien se passer. Il doit être jugé en justiciable comme les autres."


> Copie à revoir pour l'EPR

> Algues vertes : l'Etat à nouveau devant la justice


commentaires

L’Identité National imposera une dictature de la masse

Publié le 2 Novembre 2009 par David Guillerm dans Gouvernement

C’est étonnant de constater que c’est un ancien membre du Parti Socialiste qui puisse défendre l’idée d’un grand débat sur l’Identité National ; ressortant par la même occasion un grand thème de Nicolas Sarkozy lors des Présidentielles de 2007.

 

On dit pour les centristes qui rejoignent l’UMP qu’ils deviennent ensuite plus à droite que la droite mais pour les membres du PS, c’est encore pire !

 

Forcément l’idée lancée par Eric Besson a suscité un tollé mais c’est sûrement le but recherché car ça fait gagner des voix… D’ailleurs l’UMP en a bien besoin après les polémiques sur le Prince Jean et sur les 3 Afghans.

 

Mais réfléchissons un peu, sur le long terme, l’UMP se flingue le pied et pire, il est en train de planter la société. Dans l’idée d’identité nationale, il y a un relent de racisme et de stigmatisation des musulmans. Stigmatiser l’Islam pousse à la confrontation des cultures et à l’extrémisme.

 

Le port de la burqua est sans aucun doute la réponse à ce rejet par pure stratégie politique. Le mieux vivre ensemble dans la compréhension attenue les extrémismes et nous devons le prôner.

 

L’identité nationale, comme le dit François Bayrou, n’appartient pas aux politiques. On ne peut pas lui donner une forme concrète car c’est un élément en perpétuel évolution. La France se base sur La Liberté, L’égalité, La Fraternité et la Laïcité alors appliquons c’est déjà ces valeurs et nous verrons ensuite…

 

Pour rappel, en Turquie, pays musulmans et laïque, le port du voile est interdit dans les Universités et les écoles. La France est un pays qui se veut laïque, elle a qu’à appliquer les mêmes principes en toute transparence plutôt que lancer des concepts nauséabonds.

 

 La France n’est pas menacée par les musulmans, elle est menacée par l’extrémisme et le racisme. Lancer l’idée d’une Identité Nationale c’est imposer une dictature de la masse à notre société.

 

Nous devons faire attention aux dérives. Vouloir cadrer une identité n’est pas s’en rappeler les pires moments de notre histoire et la société peut très facilement tomber dans un délire de la majorité.

 

Interdirons-nous les séropositifs comme aux USA ? L’homosexualité redeviendra-t-elle un péché ? Les minorités visibles seront-elles rejeter ?

 

Je crois qu’avec ce débat nous marchons sur des œufs et l’UMP risque de se voir imposer des choix dangereux avec l’opinion publique à qui on agite à longueur de temps des foulards rouges.

 

commentaires

Une Tête de liste pour l'Ile-de-France?

Publié le 31 Octobre 2009 par David Guillerm dans France


Depuis que Marielle de Sarnez, Vice-Présidente du Mouvement Démocrate et personnalité connue sur Paris, a dit qu'elle ne serait pas Tête de liste pour les Régionales en Ile-de-France, les spéculations vont bon train.

Aujourd'hui, un candidat est peut être en passe de sortir du lot. L'idée vient de Smaël et c'est sur le blog d'Orange Pressé que je l'ai lu. Pourquoi la Tête de liste en Ile-de-France ne reviendrait-elle pas à Christophe Grébert?

Qui est Christophe Grébert? Rappelez vous, c'est l'élu MoDem qui a lancé la pétition contre l'Election de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad. Christophe Grébert est peut être le bon candidat. Il semble avoir en effet un profil intéressant: c'est un élu qui travaille de manière collective et qui connait ses dossiers. De plus, il n'est aujourd'hui pas inconnu d'une partie du public car l'affaire du Prince Sarkozy a fait grand bruit.

Les Elections Régionales de Mars 2010 seront l'occasion de faire sortir médiatiquement de nouvelles personnalités pour le MoDem en IDF. Pour Christophe Grébert, c'est sûrement le moment d'enfoncer le clou final pour le faire connaître.

Et puis, son récent combat avec les autres élus MoDem de la défense sera représentatif pour beaucoup de français ce qui lui permettra de diffuser plus facilement les autres messages de notre programme. Christophe Grébert a ainsi su montrer qu'il était encore possible aujourd'hui de faire se lever les citoyens pour refuser des situations anormales.

Déjà, il est candidat à la candidature pour les Régionales. Les cartes sont donc dans les mains du Siège, à suivre donc.
commentaires

Jacques Chirac ne passera pas entre les mailles du filet

Publié le 30 Octobre 2009 par David Guillerm dans France

Nous avons pu voir depuis des mois des personnalités proches de Jacques Chirac comme Dominique de Villepin se faire juger tandis que l'ancien président de la République semblait passer entre les mailles du filet. La situation semble s'inverser et Jacques Chirac va devoir passer devant un tribunal pour des faits passés:

Le renvoi de Jacques Chirac devant la justice : une première sous la Ve

Jacques Chirac est renvoyé devant la justice mais se dit "serein et décidé" à défendre son innocence

commentaires

Autonome ne veut pas dire seul

Publié le 29 Octobre 2009 par David Guillerm dans Mouvement Démocrate

 
Depuis quelques jours, je n’arrête pas de lire sur la blogosphère que le MoDem sera seul aux Régionales et qu’il va en solitaire à se perdition. Mais ne disons pas n’importe quoi ! Le Mouvement Démocrate sera autonome mais pas seul pour les Elections Régionales de 2010.

 

Autonome comme moyen d’existence

 

Je félicite la décision du Conseil National d’avoir voté l’Autonomie lors de ces Elections car c’est le seul gage que nous puissions avoir pour exister. Il aurait été idiot de vouloir faire alliance dès le 1e tour. Le 1e tour est le tour du départage des idées.

 

Notre existence ne pourra être assurée que si nous montrons notre différence. S’allier avec Europe-Ecologie ou un autre mouvement dès le 1e tour, ca aurait signé notre satellisation à ce mouvement car nous ne l’aurions pas fait en position de force.

 

Nous avons l’occasion de montrer que notre courant doit exister. Rien n’est perdu, rien est gagné et s’est la qualité et la teneur de notre campagne qui feront que nous réussirons cette élection.

 

L’autonomie rassemble

 

C’était le début de mon article, ce n’est pas parce que nous sommes autonomes que nous sommes seuls. Aujourd’hui, Europe-Ecologie joue la carte du casting en allant chercher partout des représentants de la société civile, de partis… Pourquoi ne faisons nous pas la même chose ?

 

Nous serons autonomes et c’est tant mieux. Maintenant, nous devons être aussi rassembleurs et avoir la capacité de montré une image dynamique de notre mouvement. Le Mouvement Démocrate attire toujours comme me l’a prouvé hier l’adhésion d’un jeune finistérien. Rassemblons, recrutons et montrons  que notre mouvement n’est pas mort !

 

De nombreux représentants de la société civile attendent que nous venions les chercher car ils sont proches de nos idées. C’est ici que notre autonomie nous favorisera car nous assumerons totalement nos idées et notre programme. C’est ici que nous serons rassembleurs car nous présenterons des femmes et des hommes de qualités. Enfin, c’est ici que nous réussirons car notre campagne sera celle de l’espoir et du renouveau.

 

Notre autonomie sera bénéfique pour notre avenir, soyons en fier !

commentaires
<< < 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 120 130 140 > >>