David Guillerm, Président MoDem Finistère

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

CSA : Les médias ne doivent plus faire la pluie et le beau temps

Publié le 9 Février 2012 par David Guillerm dans France

http://idata.over-blog.com/2/04/05/75/2011/medias-journalistes.jpg

La règle de "stricte égalité de temps de parole" entre tous les candidats à l'élection présidentielle du Conseil Constitutionnel fait grincer des dents dans les médias audiovisuels. Cette règle qu'ils devront respecter à partir du 20 mars, date de validation des candidatures à l'élection présidentielle par le Conseil constitutionnel, obligera les radios et les télévisions à donner le même temps de parole à tous les candidats.

Lundi 6 février, dans une lettre ouverte envoyée au président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, les dirigeants de neuf radios et télévisions (RTL, France Inter, France Bleu, France Info, France Culture, Europe 1, RMC, BFM Business et BFM TV) ont fait part de "leurs plus vives préoccupations" concernant l'application de cette règle et demandent qu'elle soit "assouplie".

Déjà assez fiers du déséquilibre évident qu’ils imposent à la vie politique française, ces médias osent demander un assouplissement d’une règle de bon sens. Nous sommes actuellement jusqu’au 20 mars dans une période dite d'équité mais elle n'est déjà pas respectée. Ce qui est ubuesque, ce n’est pas cette règle, c’est que des radios et des chaînes télé privées et publiques estiment avoir le pouvoir de décider ce qui est bon pour les citoyens.

Je suis très déçu d’observer que les chaînes de Radio France aient signé cette lettre ouverte… Elles n’honorent pas le service public avec un tel geste. La vie politique serait bien différente si les médias donnaient le même temps de parole à chacun.

C’est bien les médias qui sont obsédés par le duel Sarkozy-Hollande. Arlette Chabot, directrice de la rédaction d'Europe 1, Mathieu Aron, directeur de la rédaction de France Inter et tous les autres sont donc abrutis qui préfèrent supprimer des débats politiques PS/UMP purement et simplement plutôt que d’organiser des confrontations avec d’autres candidats.

Que Chabot veuille "alerter les citoyens", ça me fait doucement rire. Elle veut les alerter sur quoi ? Sur un système complètement biaisé où l’on conforte les gros et on ignore les petits ? Non, bien sûr que non, elle veut les interpeller pour leur dire «ce n’est pas juste, on ne nous laisse pas vous enfermer dans un débat Sarkozy-Hollande ».

Pitoyable, ridicule, invraisemblable… Je ne sais même plus comment décrire cette situation. Encore heureux que Rémy Pflimlin, PDG de France Télévisions, n'ait pas donné l'autorisation à Thierry Thuillier, directeur des rédactions, de signer cette lettre.

Merde, ce n’est quand même pas compliquer d’inviter tous les jours sur les plateaux d’autres personnalités que celles de l’UMP et du PS.
commentaires

François Hollande est-il schizophrène ?

Publié le 8 Février 2012 par David Guillerm dans France

hollande-copie-1.jpg

 

L’Hérétique et Hervé se sont posés une question le weekend dernier : Hollande ment-il ou est-il assez fou pour croire qu'il va appliquer son programme ?  Ils n’ont pas réussi à se départager entre l’un qui pense qu’il ment et l’autre qui croit que le candidat est capable d’appliquer ses promesses et de couler la France sous les dépenses.


Pour trancher le débat, ils lancent une chaine et font appel aux blogueurs. Je ne suis pas sûr qu’on arrive à sortir une position claire entre eux et Kulteuro, Alexandre,  Hashtable, Corto, Xerbias, Nicolas, Vlad, le faucon, Vincent, Démocratix, , Fred, Marianne, Jérôme, Orange Sanguine, Polluxe, le Blog du Démocrate… En tout cas, je me lance.


Entre le mensonge et la conviction, je crois que chez Hollande, la frontière est assez floue. Le candidat socialiste n’arrête pas de faire des effets d’annonce « retraite à 60 ans », « fin du quotient familiale »,  « création de 60 000 postes » avant de se rétracter et de parler de redéploiement, de programme qui se fera en fonction de la conjoncture…


François Hollande est complètement bloqué par le Parti Socialiste entre une gauche radicale portée par Jean-Luc Mélenchon et un mouvement progressiste défendu par François Bayrou. Dès lors, il a presque une posture schizophrène entre ses promesses et ses instants de lucidité.


Il a la chance d’être porté actuellement par un ras-le-bol des Français mais si ceux-ci commençaient à regarder sérieusement son programme, pas sûr qu’il obtiendrait les scores annoncés dans les sondages.


Si Hollande gagne, c’est bien possible que la prédiction de Bayrou se réalise vu qu’il gouvernera avec le PS. Même s’il ment consciemment, j’ai bien peur que le parti lui rappelle ses promesses et lui demande de les appliquer… Je suis donc assez d’accord avec Hervé quand il dit qu’Hollande se sentira obligé de faire les dépenses annoncées. Malgré tout,  c’est clair qu’Hollande ment et le sait. Il nous propose un « pur délire économique » comme le note Kulteuro.


Avec ses promesses démagogiques, c’est encore une fois les Français qui risquent d’être lésés et je ne suis pas sûr que l’élection d’Hollande à la tête de l’Etat redonne confiance aux français vis-à-vis de la politique…

 

Je me demande quelles sont les positions d'Adrien Debever, Orange Pressé ou Orange Sanguine

commentaires

Les blogueurs s’organisent avec la widget « Made in Bayrou »

Publié le 2 Février 2012 par David Guillerm dans Blogs démocrates

Made-In-Blog orangeL’élection présidentielle approche, les blogueurs défendant la candidature de François Bayrou, vont à présent pouvoir s’organiser autour du réseau « Made in Bayrou ».

 

En 2007, la blogosphère politique avait eu un poids important dans le cadre de la campagne. La blogosphère démocrate est restée très importante pendant de nombreuses années. Les blogs ont pourtant perdu de leur importance avec l’arrivée des réseaux sociaux auxquels les médias accordent aujourd’hui plus d’intérêt. Cependant, les blogs continuent, contrairement aux réseaux sociaux, à fournir un contenu riche, original et différent d’analyses de l’actualité.

 

Associés aux réseaux sociaux, les blogs restent plus que jamais des lieux de réflexion et de débat.

 

Avec l’aide du blogueur l’Hérétique, nous relançons donc un outil qui permettra de rassembler de nombreux blogs de contenu afin de promouvoir la candidature de François Bayrou et ses idées. Clin d’œil au label « produit en France » du candidat, ce réseau référence déjà plus de 70 blogs dans une widget que nous vous proposons de diffuser largement sur vos blogs, sites, etc.

 

Construisons ensemble un véritable réseau qui pèsera dans la campagne numérique qui s’annonce. Les blogs Made in Bayrou vous invitent au débat au travers des nombreux articles publiés chaque jour sur le réseau.

 

Pour participer au projet et pour diffuser la widget, ça se passe par ici.

 

commentaires

L'énergie nucléaire, une volonté politique

Publié le 31 Janvier 2012 par David Guillerm dans environnement

nucleaire.jpg

 

Le gouvernement avait demandé l’année dernière à la Cour des comptes de réaliser un chiffrage sur le coût de l’énergie nucléaire. Celle-ci a rendu sa copie aujourd’hui. Elle a chiffré à 228 milliards d'euros les investissements dans l'électricité nucléaire en France.

 

Ainsi, le rapport de 400 pages estime que les investissements publics et privés réalisés depuis le début dans la filière nucléaire française sont évalués à 228 milliards : le montant total de la construction des installations nécessaires à la production d'électricité nucléaire est chiffré à 121 milliards d'euros (hors coût de Superphénix), et le parc actuel, composé de 58 réacteurs (entrés en service en 1978 pour les premières), a coûté à lui seul 96 milliards. Les dépenses de recherche publiques et privées depuis les années 1950 sont de leur côté évaluées à 55 milliards, soit environ un milliard par an.

 

Ces chiffres confirment une nouvelle fois que l’énergie est une question de stratégie politique. L’investissement dans le nucléaire a été colossal et seul la volonté politique a pu justifier ces chiffres. Avec les mêmes montants, la France est capable de se doter d’un véritable parc d’énergie renouvelable en libérant des fonds pour la recherche et développement.  L’énergie renouvelable, comme le signale le rapport, sera plus chère mais  c’est la seule énergie qui est infinie.

 

La décision de nos hommes politiques devraient actuellement aller dans deux sens, face à la montée des prix de l’énergie, il faut réduire notre consommation dans tous les domaines (meilleurs isolations, meilleurs rendements, etc.) et surtout privilégier le développement d’énergie à faible impact sur l’environnement. Si les deux sont développés conjointement, le bilan devrait être positif d’un point de vue environnemental et moins violent quant à l’augmentation de la facture des ménages.

 

J’ai toujours pensé que l’énergie était un enjeu stratégique pour un Etat et que celle-ci devrait rester un domaine public (par exemple au sein d’un groupe public européen des énergies). Malgré la privatisation de ce secteur, la politique continue de définir les priorités, il est temps que nos responsables prennent leurs missions en main sur ces questions.

commentaires

François Bayrou renouvelle son soutien aux langues régionales

Publié le 31 Janvier 2012 par David Guillerm dans France

François Bayrou, candidat à l’élection présidentielle, a inauguré vendredi 26 janvier, la première soirée télévisée du journal en ligne Mediapart en vue de la présidentielle de 2012.


Dans le cadre de cette soirée, il a participé à un Grand Entretien de 2h30. Celui-ci a été l’occasion pour le candidat d’aborder de manière sereine de nombreux débats de fond dont le débat sur les langues régionales en France.  Il a ainsi rappelé sa volonté de faire ratifier par la France la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires et a également exprimé sa vision des langues.


Vous pouvez retrouver le passage concernant sa position sur les langues régionales dans la vidéo ci-dessous. L’intégralité de l’entretien est disponible sur www.mediapart.fr et sur Dailymotion.

 

 

commentaires

Mes prévisions pour la cérémonie des Césars

Publié le 28 Janvier 2012 par David Guillerm dans culture

cesars.jpgPour sa 37e cérémonie des Césars présidée par Guillaume Canet, l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma nous a concocté une belle brochette du 7e art français. Le blogueur Kulteuro a fait ses prédictions et je vais faire de même. J’ai effectivement eu l’occasion de voir la plupart des films.


La qualité sera au rendez-vous de cet évènement qui valorise le cinéma français et nous donne l’occasion de découvrir la richesse de cette industrie culturelle. Ces nominations sont d’ailleurs l’occasion, pour ceux qui n’ont pas vu ces films, de les découvrir.


Vous retrouverez ci-dessous mes pronostiques sur les films qui recevront la célèbre récompense. Je me demande d’ailleurs, quels sont les pronostics de la scénariste Sandra Mézière et même, histoire de lancer une chaine, de quelques blogueurs politiques qui doivent être fiers du cinéma « Made in France » tels que L’Hérétique, Polluxe, Romain Blachier ou encore Jérôme Charré.


Mes favoris en couleur ci-dessous.


Meilleur espoir féminin
NAIDRA AYADI dans "Polisse"
ADÈLE HAENEL dans "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
CLOTILDE HESME dans "Angèle et Tony"
CÉLINE SALLETTE dans "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
CHRISTA THÉRET dans "La brindille"
 
affiche-tu-seras-mon-fils.jpgMeilleur espoir masculin
NICOLAS BRIDET dans "Tu seras mon fils"
GRÉGORY GADEBOIS dans "Angèle et Tony"
GUILLAUME GOUIX dans "Jimmy Rivière"
PIERRE NINEY dans "J'aime regarder les filles"
DIMITRI STOROGE dans "Les Lyonnais"
 
Meilleur scénario original
VALÉRIE DONZELLI, JÉRÉMIE ELKAÏM pour "La guerre est déclarée"
MICHEL HAZANAVICIUS pour "The Artist"
MAÏWENN, EMMANUELLE BERCOT pour "Polisse"
PIERRE SCHOELLER pour "L’exercice de l’Etat"
ERIC TOLEDANO, OLIVIER NAKACHE pour "Intouchables"


Meilleure adaptation
DAVID FOENKINOS pour "La délicatesse"
VINCENT GARENQ pour "Présumé coupable"
OLIVIER GORCE, ROSCHDY ZEM, RACHID BOUCHAREB, OLIVIER LORELLE pour "Omar m'a tuer"
MATHIEU KASSOVITZ, PIERRE GELLER, BENOÎT JAUBERT pour "L'ordre et la morale"
YASMINA REZA, ROMAN POLANSKI pour "Carnage"
 
Meilleure musique originale
ALEX BEAUPAIN pour "Les bien-aimés"
BERTRAND BONELLO pour "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
LUDOVIC BOURCE pour « The Artist"
-M-, PATRICE RENSON pour "Un Monstre à Paris"
PHILIPPE SCHOELLER pour "L'exercice de l'Etat"
 
Meilleur son
PASCAL ARMANT, JEAN GOUDIER, JEAN-PAUL HURIER pour "Intouchables"
JEAN-PIERRE DURET, NICOLAS MOREAU, JEAN-PIERRE LAFORCE pour "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
OLIVIER HESPEL, JULIE BRENTA, JEAN-PIERRE LAFORCE pour "L'exercice de l'Etat"
NICOLAS PROVOST, RYM DEBBARH-MOUNIR, EMMANUEL CROSET pour "Polisse"
ANDRÉ RIGAUT, SÉBASTIEN SAVINE, LAURENT GABIOT pour "La guerre est déclarée"
 
14842615.jpgMeilleure photo
PIERRE AÏM pour "Polisse"
JOSÉE DESHAIES pour "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
JULIEN HIRSCH pour "L'exercice de l'Etat"
GUILLAUME SCHIFMAN pour "The Artist"
MATHIEU VADEPIED pour "Intouchables"
 
Meilleur montage
ANNE-SOPHIE BION, MICHEL HAZANAVICIUS pour "The Artist"
LAURENCE BRIAUD pour "L'exercice de l'Etat"
PAULINE GAILLARD pour "La guerre est déclarée"
LAURE GARDETTE, YANN DEDET pour "Polisse"
DORIAN RIGAL ANSOUS pour "Intouchables"
 
Meilleurs costumes
CATHERINE BABA pour "My little Princess"
MARK BRIDGES pour "The Artist"
CHRISTIAN GASC pour "Les femmes du 6e étage"
VIORICA PETROVICI pour "La Source des femmes"
ANAÏS ROMAND pour "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
 

 

Meilleurs décors
LAURENCE BENNETT pour "The Artist"
ALAIN GUFFROY pour "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
PIERRE-FRANÇOIS LIMBOSCH pour "Les femmes du 6e étage"
JEAN MARC TRAN TAN BA pour "L’exercice de l’Etat"
WOUTER ZOON pour "Le Havre"
 
3934997288.jpgMeilleur réalisateur
ALAIN CAVALIER pour "Pater"
VALERIE DONZELLI pour "La guerre est déclarée"
MICHEL HAZANAVICIUS pour "The Artist"
AKI KAURISMÄKI pour "Le Havre"
MAÏWENN pour "Polisse"
PIERRE SCHOELLER pour "L’exercice de l’Etat »
ERIC TOLEDANO, OLIVIER NAKACHE pour "Intouchables"
 
Meilleur film de court métrage
"L'ACCORDEUR" réalisé par Olivier Treiner
"LA FRANCE QUI SE LÈVE TÔT" réalisé par Hugo Chesnard
"J'AURAIS PU ÊTRE UNE PUTE" réalisé par Baya Kasmi
"JE POURRAIS ÊTRE VOTRE GRAND-MÈRE" réalisé par Bernard Tanguy
"UN MONDE SANS FEMMES" réalisé par Guillaume Brac
 
Meilleure actrice
ARIANE ASCARIDE dans "Les neiges du Kilimandjaro"
BERENICE BEJO dans "The Artist"
LEÏLA BEKHTI dans "La Source des femmes"
VALÉRIE DONZELLI dans "La guerre est déclarée"
MARINA FOÏS dans "Polisse"
MARIE GILLAIN dans "Toutes nos envies"
KARIN VIARD dans "Polisse"

Meilleur acteur
SAMI BOUAJILA dans "Omar m’a tuer"
FRANÇOIS CLUZET dans "Intouchables"
JEAN DUJARDIN dans "The Artist"
OLIVIER GOURMET dans "L’exercice de l’Etat"
DENIS PODALYDÈS dans "La conquête"
OMAR SY dans « Intouchables"
PHILIPPE TORRETON dans "Présumé coupable"

Meilleure actrice dans un second rôle
ZABOU BREITMAN dans "L’exercice de l’Etat"
ANNE LE NY dans "Intouchables"
NOÉMIE LVOVSKY dans "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"
CARMEN MAURA dans "Les femmes du 6e étage"film-le-tableau-190796.gif.jpg
KAROLE ROCHER dans "Polisse"
 
Meilleur acteur dans un second rôle
MICHEL BLANC dans "L'exercice de l'Etat"
NICOLAS DUVAUCHELLE dans "Polisse"
JOEYSTARR dans "Polisse"
BERNARD LE COQ dans "La conquête"
FRÉDÉRIC PIERROT dans "Polisse"
 
Meilleur film d'animation
"LE CHAT DU RABBIN" réalisé par Joann Sfar, Antoine Delesvaux
"LE CIRQUE" réalisé par Nicolas Brault
"LA QUEUE DE LA SOURIS" réalisé par Benjamin Renner
"LE TABLEAU" réalisé par Jean-François Laguionie
"UN MONSTRE À PARIS" réalisé par Bibo Bergeron
 
Meilleur film documentaire
"LE BAL DES MENTEURS" réalisé par Daniel Leconte
"CRAZY HORSE" réalisé par Frederick Wiseman
"ICI ON NOIE LES ALGÉRIENS" réalisé par Yasmina Adi
"MICHEL PETRUCCIANI" réalisé par Michael Radford
"TOUS AU LARZAC" réalisé par Christian Rouaud
 
Meilleur premier film
"17 FILLES" réalisé par Delphine Coulin, Muriel Coulin
"ANGÈLE ET TONY" réalisé par Alix Delaporte
"LE COCHON DE GAZA" réalisé par Sylvain Estibal
"LA DÉLICATESSE" réalisé par David Foenkinos, Stéphane Foenkinos
"MY LITTLE PRINCESS" réalisé par Eva Ionesco

3724267134.jpgMeilleur film étranger
"BLACK SWAN" réalisé par Darren Aronofsky
"LE DISCOUS D’UN ROI" réalisé par Tom Hooper
"DRIVE" réalisé par Nicolas Winding Refn
"LE GAMIN AU VÉLO" réalisé par Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne
"INCENDIES" réalisé par Denis Villeneuve
"MELANCHOLIA" réalisé par Lars von Trier
"UNE SÉPARATION" réalisé par Asghar Farhadi
 
Meilleur film
"L’EXERCICE DE L’ETAT" produit par Denis Freyd, réalisé par Pierre Schoeller
"LA GUERRE EST DÉCLARÉE" produit par Edouard Weil, réalisé par Valérie Donzelli
"LE HAVRE" produit par Fabienne Vonier, réalisé par Aki Kaurismäki
"INTOUCHABLES" produit par Nicolas Duval Adassovsky, Yann Zenou, Laurent Zeitoun réalisé par Eric Toledano, Olivier Nakache
"PATER" produit par Michel Seydoux, réalisé par Alain Cavalier
"POLISSE" produit par Alain Attal, réalisé par Maïwenn
"THE ARTIST" produit par Thomas Langmann, réalisé par Michel Hazanavicius

commentaires

François Bayrou défend l’énergie marine à Brest

Publié le 26 Janvier 2012 par David Guillerm dans Bretagne

francois-bayrou-brest.jpgFrançois Bayrou était à Brest lundi 23 janvier pour rencontrer de nombreux acteurs brestois et réaliser de nombreuses rencontres sur le thème de la mer. En effet, le programme de la journée était chargé avec une visite de l’Ile Longue (défense nucléaire), des rencontres avec les équipes de DCNS, Ifremer (énergie renouvelable, recherche marine, etc.) mais également de la Sobrena qui connait actuellement des temps difficile. La Sobrena est la dernière entreprise de réparation navale française qui est un pôle industriel majeur de la ville de Brest.

 

François Bayrou aura également durant cette journée rencontré  le Dr Irène Frachon, connue pour avoir été la première à pointer les dangers du Mediator ainsi que de nombreux élus locaux dont Michel Canevet, chef de l’opposition au Conseil Général du Finistère, Yannick Marzin ou encore Jean-Yves Cozan.


Cette visite dans le Finistère m’a semblé importante car elle a permis à François Bayrou de se positionner sur plusieurs domaines essentiels tels que le nucléaire militaire et les hydroliennes. Il a de cette manière estimé que les hydroliennes étaient des projets de premier ordre qui doivent être développé dans les plus brefs délais. Une position très durable qui me plait particulièrement. De plus, cette énergie renouvelable va certainement se développer massivement à l’avenir et si la France et la Bretagne peuvent être en pointe dans ce domaine, ce sera bénéfique pour l’économie et l’emploi.


Cette journée aura été l’occasion de venir à la rencontre des bretons par le biais de ces acteurs économiques. François Bayrou reviendra prochainement dans la région pour rencontrer les citoyens au travers d’un meeting qui se déroulera certainement à St-Brieuc.

 

 

commentaires

The Artist, le cinéma français brille à Hollywood

Publié le 26 Janvier 2012 par David Guillerm dans culture

the-artist.pngOvationné par la critique, récompensé par d’innombrables récompenses, Le succès international The Artist de Michel Hazanavicius avec notamment Jean Dujardin et Bérénice Bejo fait briller le cinéma français particulièrement à Hollywood où le film a récolté plusieurs prix aux Golden Globes et a été nominé 10 fois à la célébrissime cérémonie des Oscars.


Ce film, que personne ne voulait financer, rend un bel hommage au cinéma muet hollywoodien. Les cinéphiles ne pouvaient qu’être comblés par cette production dont la musique, l’image et le jeu des acteurs renvoient au début du 7e art. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce film lorsque je l’ai découvert.


Il donne justement l’occasion de parler de culture et de production cinématographique, grand oublié du débat politique. Le cinéma est un formidable outil de création. La France, à qui l’on doit tout de même la caméra avec les frères Lumière et également la Nouvelle Vague, est un pays cinéphile. Pourtant, le cinéma français a du mal à se renouveler et à se construire seul. On l’observe dans les chiffres, le cinéma français qui a tendance à marcher à l’international est celui qui emprunte de nombreux codes au cinéma américain.


Pourtant, la production française a de nombreux atouts, et surtout une créativité à exploiter. Le débat politique sur la culture devrait beaucoup plus prendre en compte ce thème qui est un outil puissant de communication pour valoriser l’image d’un pays. Les candidats à la présidentielle devraient se pencher sur le sujet. Je lancerai certainement plusieurs idées sur celui-ci dans les semaines à venir.


En attendant, nous pouvons nous féliciter du succès du film The Artist et je vous vous propose d’ailleurs de découvrir son synopsis si vous ne l’avez pas encore vu : Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour.

 

 


 
commentaires

Discours de Dunkerque, François Bayrou pose les bases

Publié le 23 Janvier 2012 par David Guillerm dans France

6728096875_eea8483753_z.jpg

 

François Bayrou tenait, jeudi 19 janvier 2012, son premier grand meeting de campagne dans le cadre de l’élection présidentielle. Je n’avais pas encore donné mon sentiment sur ce premier discours. Je vais maintenant le faire.

Le sujet principal de cette élection est le peuple français !

Le candidat Bayrou n’aura jamais hésité à critiquer la politique de Nicolas Sarkozy son mandat. Il est maintenant passé à une autre étape. Après avoir prévenu, il est entré dans le temps de la proposition et de l’élection. J’apprécie particulièrement quand il affirme que l’enjeu de cette élection n’est pas Sarkozy mais bien la France et les Français.

Par respect pour les citoyens, François Bayrou est d’ailleurs le seul candidat à avoir dévoilé de manière transparente l’effort que le pays devra faire preuve pour sortir de la crise actuelle. Tous les candidats seront amenés à prendre des décisions difficiles mais ils continuent à rester dans le flou.

Produire, instruire, (re)construire une véritable démocratie

Les engagements du candidat sont clair est portés par trois points forts :
- la réindustrialisation du pays
- la meilleure éducation et le retour de la France dans le haut des classements
- le retour d’une démocratie exemplaire sans affaires qui plongent l’UMP et les PS, avec le respect de la justice et de l’égalité

Ces engagements défendus dans le slogan « Un pays uni, rien ne lui résiste » vise à combattre les quatre fléaux que sont le chômage, l'effondrement du pouvoir d'achat, la multiplication des déficits et l'accumulation de la dette.

L’essentiel de ce discours que vous pouvez retrouver ci-dessous, s’adressait donc à tous car il pose la base de la présidence que François Bayrou s’engage à tenir s’il est élu.


 

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 > >>