David Guillerm

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

Le palmarès du 26e festival européen du film court de Brest

Publié le 15 Novembre 2011 par David Guillerm dans culture

Fleuve-silencieux-INTERN-Diverse.jpg

 

Je profite de ce billet pour vous présenter le palmarès du 26e festival européen du film court de Brest qui s’est clôturé dimanche dernier. Le festival aura une nouvelle fois été l’occasion de belles découvertes et de bons moments. La force du court-métrage réside plus que jamais dans son format qui lui donne l’occasion de se focaliser sur un sujet et de l’exploiter jusqu’au bout.


Des rires, des larmes et de l’émotion, cette 26e édition aura été une belle réussite pour Côte Ouest, l’association organisatrice.


Le Palmarès :


Grand prix du Film court de la Ville de Brest : Apele Tac (La rivière silencieuse), le film dramatique de Anca Miruna Lazarescu, Roumaine devenue Allemande, dont l’intérêt pour l’immigration vient de sa propre histoire.


Prix Révélation du Film court de la Ville de Brest : Deux inconnus (The Strange Ones), un inquiétant film franco-américain plein de suspense des talentueux Lauren Wolkstein & Christopher Radcliff. Mention spéciale : Lel Chamel de Youssef Chebbi.


Prix européen du Conseil régional de Bretagne : Det kommer aldrig att ga över, (Pour toujours) de la Suédoise Amanda Kernell. Une belle chronique tout en nuances et en délicatesse, en regards et en silences. Mention spéciale : Salvatore, intense film franco italien de Bruno Urso & Fabrizio Urso.


Prix du Moyen Métrage du conseil général du Finistère : Sing me to sleep (Chante-moi une berceuse) du Polonais Magnus Arnesen. L’histoire touchante d’un fils solitaire qui rassure sa mère mourante en lui présentant une petite amie, engagée pour jouer ce rôle. Mention spéciale : Baby de Daniel Mulloy, excellent film britannique, à l’image et au scénario très soignés.


Prix d’interprétation : le jeune Oliver Woollford dans Jam Today, le film charmant, juste et« légèrement autobiographique », du Britannique Simon Ellis. Mention spéciale : Shelly Levy dans Tro, hab og sex, (La prière) très sensuel film de la Danoise Emma Balcazar.


Prix décernés par les autres jurys


Prix du public : Suiker (Sucre) de Jeroen Annokkee, petit bijou d’invention et d’humour venu des Pays-Bas.


Prix Européen France 2 : La huida de Victor Carrey, un délire à l’espagnole très écrit.


Prix de la meilleure direction photo : Le Vivier, de Sylvia Guillet (Paris-Brest productions), huis-clos dramatique et fantastique très convaincant. Mention spéciale : Lel Chamel de Youssef Chebbi.


Prix Beaumarchais : Un homme debout de Foued Mansour (France) où le besoin de communiquer est associé à celui de la rédemption.


Prix du jury presse : Moski (Un vrai mec) film drôle et tendre de la Slovène Mina Bergant. Mention spéciale : Aterfodelsen d’Hugo Lilja.


Prix des passeurs de courts : Skallamann, (Le Chauve) de la Norvégienne Maria Bock, comédie musicale revigorante.


Prix du jury jeune : Sing me to sleep de Magnus Arnesen. Mention spéciale : finale de Balazs Simonyi.


Prix Canal + Cocotte Minute : Sarena Laza, déroutante histoire de Milos Tomic (République tchèque).


Prix du public Cocotte Minute : Maybe… (Peut-être), du créatif Pedro Resende (Portugal).

commentaires

Le rassemblement pour 2012 se poursuit autour de François Bayrou

Publié le 15 Novembre 2011 par David Guillerm dans Mouvement Démocrate

soutiens-bayrou-2012.jpg

 

Dans le cadre de la pré-campagne présidentielle,  François Bayrou s’est donné deux objectifs qui  sont le rassemblement le plus large possible et le projet. Celui-ci est en pleine préparation et se focalisera autour de 3 grandes idées : produire, instruire et construire une République exemplaire.

 

Le rassemblement pour une majorité centrale se façonne quant à lui et a été amorcé à l’Université de rentrée du MoDem avec la présence de Bernard Bosson, Pierre Albertini, Anne-Marie Idrac et Dominique Versini.

 

Depuis, Daniel Garrigue, député et ancien porte-parole de Dominique de Villepin, Philippe Folliot, député de l’Alliance Centriste ou encore Jérémie Janot, célèbre joueur de foot, ont annoncé leur soutien ces dernières semaines.

 

Hier, c’est Alain Lambert, ancien ministre du Budget, qui a annoncé son ralliement à la candidature de François Bayrou. Pour justifier son choix, celui-ci n’a pas hésité à affirmer clairement ses positions dans un entretien au journal Ouest-France « Il ne s’agit pas d’un soutien par défaut mais d’un choix d’adhésion », « Lorsqu’on y réfléchit, il est peu d’hommes politiques qui aient vu la gravité de la crise des finances publiques en France et dans la zone euro, comme il l’avait annoncé dès 2007. Et comme je suis très sensible à cette question, j’estime que c’est aujourd’hui le candidat le plus crédible ». Vous pouvez retrouver l’interview d’Alain Lambert en cliquant-ici.


Ces soutiens sont bien sûr à ajouter aux personnalités du MoDem comme Nathalie Griesbeck, Robert Rochefort, Marielle de Sarnez, Abdoulatifou Aly,  Jacqueline Gourault… aux « amis politiques » tels que Jean-François Kahn ou encore Jean Peyrelevade et également aux blogueurs.


François Bayrou connait actuellement une dynamique qui se traduit dans les sondages par une nette augmentation d’opinions favorables. Ainsi, le contexte profite à l’homme qui avait prédit la crise et qui est reconnu par son sérieux et sa cohérence. Le dernier sondage Ipsos note ainsi une popularité qui s’améliore sensiblement pour le deuxième mois consécutif. A 46% de bonnes opinions, François Bayrou gagne quatre points en un mois (huit points depuis septembre) et atteint son plus haut niveau depuis 2009. Il progresse notamment à droite, avec une hausse de quatorze points chez les sympathisants UMP (40% d’avis favorables), mais aussi à gauche (55% chez les proches du PS, +6 points).

 

Dans ce contexte, le rassemblement qui s’initie ne peut qu’être prometteur pour les semaines à venir et va sans aucun doute continuer pour proposer une véritable alternative pour l’avenir des français. 

commentaires

Nouvelle zone artisanale de Vern-Dérédec : entre inquiétude et satisfaction - Daoulas

Publié le 13 Novembre 2011 par David Guillerm dans Daoulas

La nouvelle zone artisanale de Vern-Dérédec à Daoulas se précise. Cette zone au coeur de la commune de Daoulas pose des questions en terme d'aménagement urbain et de développement durable. J'avais déjà posé des questions en mars sur ce nouveau projet. Vous pouvez retrouver le communiqué de presse ici.

 

Le journal Ouest-France a réalisé un article sur le sujet récemment:

 

La décision prise par la communauté de communes du pays de Landerneau-Daoulas de créer une zone artisanale, sur le site du Vern-Dérédec, à Daoulas, inquiète des habitants, et en réjouit d'autres. Nous avons demandé leurs avis à quelques personnes sur ce projet.

 

Vous avez souhaité vous exprimer ?

 

David Guillerm : à mon avis, c'est une bonne nouvelle. Une dynamique économique associée à la dynamique culturelle que connaît déjà Daoulas ne peut être qu'une bonne chose. Cependant, il paraît important d'effectuer des mises en garde sur l'impact qu'aura ce projet sur l'environnement. Les Daoulasiens attendent de la concertation. Il faut débattre afin que chacun puisse comprendre les enjeux et les contraintes.

 

Vous êtes le patron d'un magasin de bricolage, qu'en pensez-vous ?

 

Jean-François Nada : pour l'avenir de Daoulas, il faut favoriser la création de cette zone qui permettra à des entreprises de s'y installer. Il faudrait par ailleurs que la municipalité crée des logements sociaux. Si la population diminue dans la commune, c'est par manque de logements locatifs, dans le centre bourg. La création de la zone mixte permettrait de libérer des espaces pour créer ces logements.

 

En tant qu'élue, vous êtes en charge de l'environnement. Quel est votre avis ?

 

Geneviève Jably : la zone du Vern devra se faire en préservant le paysage. La commune a besoin de se développer économiquement. Et il y a sur notre territoire, suffisamment de zones naturelles. Par exemple, le long de la rivière.

 

Ne craignez-vous pas que la création de la zone artisanale consomme trop d'espaces agricoles ?

 

Joël Le Berre : moi, j'attends des propositions pour négocier mon départ. Le reste, ce n'est pas mon affaire.

commentaires

Lili-Pont, nouvelle boutique à Daoulas

Publié le 12 Novembre 2011 par David Guillerm dans Daoulas

br_1947214_1_px_470_.jpg

Un nouveau commerce vient d'ouvrir ses portes sur Daoulas. Situé route de Loperhet, face à la place du Valy et à proximité du musée de la Meunerie, Émilie Lebordais vient d'installer l'enseigne Lili-Pont.


Originaire de Châteaubriant (Loire-Atlantique), Émilie Lebordais est arrivée à Daoulas en 2009. Elle s'est éprise de cette belle cité et veut apporter sa contribution à la vie économique locale.

 

Vous trouverez dans cette nouvelle enseigne divers produits tels que bijoux, cadeaux, décoration, un peu de vêtements et de linge de maison, parfums d'ambiance, senteurs d'autrefois...

 

La boutique est ouverte tous les jours, sauf le lundi et le mercredi (occasionnellement le dimanche).

commentaires

26e Festival Européen du Film Court de Brest

Publié le 10 Novembre 2011 par David Guillerm dans culture

FestivalFilmCourtBrest2.jpgLe 26e Festival Européen du Film Court de Brest a ouvert ses portes mardi 8 novembre lors d’une soirée d’ouverture en Ciné-concert de Bikini Machine sur le film Desperado de Roberto Rodriguez. L’expérience, excellente par ailleurs, a sans doute pu faire sourire plus d’un cinéphile. Il faut avouer qu’ouvrir un festival consacré au court métrage avec un long métrage, c’est assez osé...


Du mardi 8 au dimanche 13 novembre, vous pouvez donc retrouver à Brest une sélection de 160 courts-métrages issus de 30 pays européens, de l'Islande à la Slovénie, en passant par la Grèce, et réalisés par les talents du cinéma de demain.


Le festival se tiendra pour l'essentiel sur la scène nationale du Quartz . Toujours organisé par l’association « Côte Ouest », ce festival est devenu au fil des années un rendez-vous emblématique de la région et de la profession.


Le festival propose plusieurs programmes spécifiques dont huit programmes de compétition européenne dédiés à la jeune création (soit 41 cours et 22 pays représentés) et une compétition « Cocote minute » qui passe outre les frontières linguistiques et de genre. On retrouve également des séances consacrés à l’animation et à des films hors normes avec les séances Brest off.

Un jury de personnalités européennes


photo_soiree_2011.jpgÀ l'image du festival, son jury officiel est composé de cinq personnalités européennes, réputées pour leur esprit d'ouverture et d'aventure. Face à 41 films en compétition européenne, ils sont cinq pour décerner cinq prix (Révélation, Grand prix, Prix européen, Prix du moyen-métrage, Interprétation). Claire Burger, réalisatrice du très primé court-métrage C'est gratuit pour les filles. Robin Foster, auteur-compositeur britannique installé en Bretagne d'où il prend, en télé, pub, ou ciné, de plus en plus d'envergure.


La Polonaise Edyta Janczack-Hiriart qui a créé, en France, la société de production Kometa films, aux tournages en Europe de l'Est. Gaia Meucci, collaboratrice des festivals de films d'Edinburgh, de Londres, de Clermont-Ferrand... Et l'Anglais Tim Redford, directeur du festival espagnol de courts-métrages Curtocircuito.


Pratique


26e festival européen du film court de Brest, au Quartz, du mardi 8 au dimanche 13 novembre. Billetterie ouverte du mardi au samedi au Quartz, de 10 h à 22 h 30 et sur www.lequartz.com. Pass festival : 35 et 45 €. Séance : 5 et 6,50 €. Programme sur www.filmcourt.fr.


commentaires

Jeunesse éternelle, on a trouvé un remède à la vieillesse !

Publié le 9 Novembre 2011 par David Guillerm dans santé

jeunesse-eternelle.jpgDe la mythologie grecque à la culture contemporaine en passant par la période romantique, classique et autre, l’Homme a fantasmé sur l’idée de rester éternellement jeune. La multiplication des laboratoires, des produits cosmétiques et de la publicité assourdissante sur ce sujet est révélatrice de ce doux fantasme et de cette peur viscérale de la vieillesse.

 

Dans la mythologie grecque, on retrouve ainsi le personnage Hébé qui était la plus jeune fille de Zeus et d'Héra. Elle personnifiait l'éternelle jeunesse. Sa recette décrite dans les textes de l’Antiquité, un mélange d’ambroisie et de nectar qui donnait aux dieux la jeunesse éternelle. La fontaine de Jouvence est tout autant un objet mythique symbolisant le perpétuel rajeunissement et l’immortalité.

 

La littérature moderne donne également son lot d’œuvres consacrées à cette thématique. Le livre fascinant de l’aristocrate Oscar Wilde « Le Portrait de Dorian Gray » publié en 1890 nous plonge dans l’époque victorienne et nous brosse l’apologie de l’esthétique, de l’art, de la beauté et de la jeunesse en suivant le parcours d’un jeune homme près à tout pour rester jeune, même à vendre son âme au diable.

 

Terreau fertile pour l’imagination et les artistes, le rêve d’une jeunesse éternelle fait également travailler les chercheurs. Nous apprenions ainsi la semaine dernière une nouvelle qui a sans nul doute ravi des millions d’hommes et de femmes, le vieillissement est réversible.

 

Véritable prouesse scientifique, des chercheurs français de Montpellier ont ainsi réussi à relancer le processus de production de cellules âgées. Les résultats sur le rajeunissement des cellules sénescentes obtenus par l'équipe de Jean-Marc Lemaitre, à l'Institut de génomique fonctionnelle de Montpellier, ont été salués par toute la presse, scientifique ou non.

 

L’équipe de chercheurs semble donc avoir réussi à inverser l’horloge biologique de cellules âgées qu’elle est parvenue à faire retourner à l'état de cellules souches embryonnaires. Cette petite révolution ouvre de nombreuses portes à l’avenir tant sur le thème de la médecine régénérative que sur des questions philosophiques. Un jour, peut-être, nous serons incapables de différencier un jeune homme de 20 ans d’un homme âgé de 60, mais alors, c’est peut-être la vieillesse qui deviendra le terreau fertile de l’imagination.

commentaires

Des soutiens de François Bayrou au top !

Publié le 8 Novembre 2011 par David Guillerm dans Blogs démocrates

mondialisationLe nouveau classement des blogs par la plateforme Wikio a enfin été publié pour le mois de novembre 2011. Le classement politique voit un changement de poids ! L’hérétique nous l’annonçait déjà le 5 novembre, l’indétrônable Partageons mon avis descend à la 2e place du classement et se fait dépassé par Christophe Grébert, élu du MoDem  et soutien de François Bayrou.

 

Pour vous rafraichir la mémoire, Christophe Grébert, c’est le militant qui était à l’origine de la pétition contre la nomination de Jean Sarkozy à la présidence de l’EPAD. Sur Puteaux, où il est élu, il est un peu la tête de turc de la famille régnante locale dont la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

 

Dans les classements de wikio, on retrouve également d’autres soutiens pour François Bayrou comme l’incontournable blog de L’Hérétique ou encore le très probable soutien et ancien ministre Alain Lambert, sans compter d’autres blogueurs comme le porte-parole du MoDem Yann Wehrling, FrédéricLN d’Argenteuillais démocrate...sans frontière, Jérôme Charré, le 1e Vice-Président des Jeunes Démocrates Adrien Debever, l’écolo-européen Kulteuro et bien d’autres.

 

La première place acquise par Christophe Grébert pour ce mois de novembre a de quoi nous motiver sur la blogosphère pour les semaines à venir !

commentaires

Le slogan présidentiel de François

Publié le 17 Octobre 2011 par David Guillerm dans France

Il y aura donc deux François durant la présidentielle de 2012 : François Bayrou et François Hollande. Ce dernier vient d’être désigné par les votants aux primaires socialistes. Alors qu’il vient de finir cette étape, le candidat du PS a du boulot devant lui car tout est à reprendre à la base : programme du PS pour 2012 obsolète face à la conjoncture, stratégie de campagne flou entre l’extrême- gauche et les modérés, etc.


On pourra même s’étonner de ce choix au sein des sympathisants socialistes tant Martine Aubry semble avoir relevé le PS après le passage du père Hollande.


François Bayrou est prêt


Du côté de François Bayrou, la réflexion n’en est pas au même point. Le projet pour la France du Président du Mouvement Démocrate et futur candidat présidentiel est déjà clair et se retrouve plus que jamais légitimé par la crise que connait notre pays ainsi que l’Europe.


Depuis 2002, François Bayrou a accusé les politiques au pouvoir de laisser filer les déficits sans apporter de vraies solutions pour la France. Dans son discours d’Université de Rentrée, le candidat du rassemblement aura dessiné un peu plus sa vision pour 2012 : un projet, une majorité et un slogan.


Le dernier clip expression direct du MoDem reprend le slogan qui semble avoir été choisi pour cette nouvelle campagne. Un slogan puissant et simple qui permettra de montrer avec force le chemin vers lequel François Bayrou veut amener le pays : produire, instruire et construire.

 

 


EXPRESSION DIRECTE - 111011 - PRODUIRE INSTRUIRE... par mouvementdemocrate

 

 

Produire

Beaucoup d’économistes reviennent enfin sur leurs théories selon lesquelles les pays occidentaux allés devenir des sociétés de services sans industrie. Cela ne fonctionne pas, si l’industrie part, le reste de l’économie fane.


L’objectif numéro 1 est donc de réindustrialiser le pays. Cela doit passer par une simplification administrative, des aides à l’innovation et de vraies stratégies industrielles en France.


Instruire

Il faut redonner confiance à l’école et à ce moteur d’innovation et de création. Il faudra redonner du sens aux enseignements pour qu’ils apportent les outils nécessaires afin que les élèves deviennent des citoyens conscients, des entrepreneurs créatifs et des hommes instruits.


Construire

L’Etat et la politique ont trop souvent été entachés de scandales. Trop de conflits d’intérêts existent au sein de l’Etats entre les milieux financiers, les lobbyings et les décideurs.


Nous devons construire une république saine, avec un parlement au pouvoir accru et des femmes et hommes politiques dont la transparence des comptes et des choix permettront de légitimé leur place dans la société. La politique devra également remettre le citoyen au centre du système. Cela passera par la pédagogie et l’explication des réformes.


 Objectifs

Ces priorités présentées sous la forme d’un agenda 2020, à l’image de l’agenda 2010 qui a permis aux allemands de relancer leur pays, auront pour ambition de sortir la France des crises économique, politique et morale qu’elle traverse actuellement.

commentaires

Dennis Ritchie, génie de l’informatique et père des Langages C et Unix

Publié le 15 Octobre 2011 par David Guillerm dans Personnalités

url-copie-1.jpgVous remarquerez que je n’ai pas participé à l’hommage mondial consacré à Steve Jobs le jour de son décès. Je ne voulais pas particulièrement participer l’avalanche de superlatifs qui a bloqué la quasi-totalité des médias mondiaux. En revanche, lorsqu’un génie meurt dans un quasi silence, je pense que nous devons lui rendre hommage.


Dennis Ritchie décédé le 8 octobre à 70 ans, fait partie de ces génies et le décès du fondateur ultra-charismatique d’Apple aura eu raison de cet informaticien plutôt discret.


Cet homme mérite qu’on se souvienne de lui car il aura apporté des avancées considérables dans le domaine de l’informatique. C’est en effet l’inventeur du langage C, utilisé chaque seconde par tous les internautes sur la toile, ainsi que du système Unix avec son collègue Kenneth Thompson. Ce système a inspiré et a été largement « emprunté » par Steve Jobs et Bill Gates pour leur programmes Windows ou Mac OS. Quarante ans plus tard, C et Unix sont toujours les deux technologies les plus utilisées dans le monde.


Dennis Ritchie aura ainsi révolutionné le monde de l’informatique en apportant la base des systèmes, ce qui est malheureusement moins concret pour le public mais certainement plus important qu’un beau packaging.  Il a ainsi reçu de nombreuses distinctions au cours de sa carrière tel que le "National Medal of Technology and Innovation".


Sans UNIX (et le langage C) nous n’aurions pas :

 

- GNU/Linux (et par extension Android. Basé sur Minix lui-même basé sur UNIX).

 - Mac OS (et par extension, iOS. Basé sur BSD lui-même basé sur UNIX). 

- Nos box Internet. (qui utilisent des systèmes basés sur Linux) 

- Certains produits high-tech (utilisant des micro-systèmes Linux) 

- Les supercalculateurs (utilisant pour la plupart des dérivés d’UNIX/Linux) 

- Un grand nombre de logiciels qui nous simplifient la vie au quotidien (codés en C/C++)


L’informatique et le high-tech moderne doivent donc beaucoup à cet homme et ses équipes. Il me semblait important de le signaler pour rendre hommage à son travail.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 80 90 100 > >>