David Guillerm

Blog-notes du Finistère - Politique locale - Écologie - FrenchTech - Culture

culture

Joan Miró, l'Arlequin artificier : une grande rétrospective à ne pas manquer

Publié le 31 Juillet 2013 par David Guillerm dans Joan Miró, culture, arts

Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró
Quelques oeuvres de Joan Miró

Quelques oeuvres de Joan Miró

Le Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture, aux Capucins, à Landerneau en Bretagne, accueille jusqu'au 3 novembre à l’occasion du 120e anniversaire de la naissance de Joan Miró, la plus grande rétrospective consacré à l’artiste catalan depuis celle réalisée en 2004 au centre Pompidou à Paris. C'est sans doute l'une des plus belles expositions à voir cet été.

 

470 œuvres de la deuxième partie de la vie de Miró sont montrées au public : sculptures, céramiques, gravures et bien sûr peintures, profusion de formes, de couleurs qui font exploser les mille mètres carrés de surface d’exposition. Excepté la Fondation Miró à Barcelone, aucune autre institution ne peut offrir à partir d’un seul site, de façon aussi riche, documentée et réfléchie par l’artiste lui-même, une telle représentation de son œuvre à partir de 1930.

 

Joan Miró est l'un des principaux représentants du mouvement surréaliste. Son œuvre reflète son attrait pour le subconscient, pour « l'esprit enfantin », et pour son pays. À ses débuts, il montre de fortes influences fauvistes, cubistes et expressionnistes, avant d'évoluer vers une peinture plane avec un certain côté naïf. À partir de son départ pour Paris, son œuvre devient plus onirique, ce qui correspond aux grandes lignes du mouvement surréaliste auquel il adhère. Dans de nombreux entretiens et écrits des années 1930, Miró manifeste son désir d'abandonner les méthodes conventionnelles de la peinture, pour — selon ses propres mots — « les tuer, les assassiner ou les violer », favorisant ainsi une forme d'expression contemporaine. Il ne veut se plier à aucune exigence, ni à celles de l'esthétique et de ces méthodes, ni à celles du surréalisme.

commentaires

« Tous des sauvages ! » nouvelle exposition à l'Abbaye de Daoulas

Publié le 8 Mai 2013 par David Guillerm dans Abbaye de Daoulas, Daoulas, Bretagne, culture

« Tous des sauvages ! » nouvelle exposition à l'Abbaye de Daoulas« Tous des sauvages ! » nouvelle exposition à l'Abbaye de Daoulas

L'Abbaye de Daoulas a inauguré récemment sa nouvelle exposition « Tous des sauvages ! » qui interroge sur le rapport à l'autre, l'étranger, le différent. « Race et histoire », de Lévi-Strauss, sert de fil conducteur à cette exposition. Des extraits du livre sont présentés dans chaque salle ce qui peut constituer une bonne occasion de découvrir l'auteur.

 

Camps de concentration, colonisation, « Tous des sauvages ! » renvoie aux heures sombres de l'Histoire. « On a retrouvé la trace d'un village nègre, à Brest, en 1913, explique Pierre Nédélec, le chef de projet. Les gens pouvaient venir voir cette famille, comment elle vivait, comment elle mangeait. Ils étaient exposés comme des animaux ». Au fil d'une scénographie soignée, l'exposition interpelle aussi les habitudes quotidiennes. À travers des objets comme le papier toilette, des berceuses chantées dans différentes langues, des objets étonnants comme des têtes réduites ou des foetus présentant des malformations, l'exposition interroge : « Qui est le plus sauvage d'entre nous ? Moi, l'autre ? ». Exposition est ouverte jusqu'au 11 novembre.

commentaires

MyFrenchFilmFestival.com, un festival pour promouvoir le cinéma français sur internet

Publié le 29 Janvier 2013 par David Guillerm dans culture, Web, futur

MyFrenchFilmFestival.comUniFrance Films, organisme chargé de la promotion et de l'exportation du cinéma français dans le monde, et le site AlloCiné organisent depuis le 17 janvier et jusqu’au 17 février, la 3e édition de MyFrencFilmFestival.com.

 

Le principal frein à l’exportation du cinéma français à l’international, qui est pourtant une industrie culturelle importante dans l’Hexagone, réside dans l’absence de réseaux puissants de distribution, le cinéma américain ayant accaparé la plupart des salles et multiplexes. MyFrenchFilmFestival.com est un concept inédit qui utilise la puissance d’internet pour faire découvrir le cinéma français et partager l’amour du cinéma français avec les internautes du monde entier.

 

L’audiovisuel est un moyen puissant de communication et de rayonnement culturel. On parle souvent de l’hégémonie d’Hollywoodienne avec ses blockbusters (films à gros budgets et à gros revenus) qui  écrasent la concurrence mais le cinéma français continue à faire son petit bout de chemin. 2012 a d’ailleurs été une année record avec 140 millions d'entrées, soit 88% de plus par rapport à 2011 grâce notamment à "The Artist" et "Intouchables".

 

MyFrencFilmFestival.com participe donc à promouvoir notre cinéma national et notre culture dans le monde avec dix longs métrages et dix courts métrages en compétition. Tout le monde est invité à noter tous les films et à laisser des commentaires sur le site. Sept prix seront distribués à l’issue du festival (quatre pour les longs métrages, trois pour les courts métrages) : le Prix du jury, le Prix du Public, le Prix Numéricable des réseaux sociaux et le Prix de la presse internationale. Les films primés seront diffusés à bord de tous les avions Air France. La sélection compte également, hors compétition, un film de patrimoine et deux films, un court métrage et un long métrage, francophones canadiens.

 

Très accessible, l’évènement est disponible en 12 langues. Le site internet et les films (disponibles en vidéo à la demande payante) sont accessibles en allemand, anglais, arabe, espagnol, français, italien, japonais, polonais, portugais, russe et turc tandis que la version chinoise est accessible sur les plateformes partenaires, Youku et Tudou.  C’est une belle initiative de promotion du cinéma français.

 

En bonus, on trouve également interviews exclusives et gratuites des réalisateurs et des acteurs sur le site de MyFrenchFilmFestival.com.

 

Les tarifs

 

A travers le monde :

- Location d’un long métrage : 1,99€

- Location d’un court métrage : 0,99€

- Pack long métrage : 11,99€ pour un accès aux longs métrages

- Pack court métrage : 5,99€ pour un accès aux courts métrages

- Pack Full Access : 15,99€ (accès à toute la programmation disponible du festival)

 

En France :

- Location d’un long métrage : 3,99€

- Location d’un court métrage : 0,99€

- Pack long métrage : 15,99€ pour un accès aux longs métrages

- Pack court métrage : 5,99€ pour un accès aux courts métrages

- Pack Full Access : 19,99€ (accès à toute la programmation disponible du festival)

 

commentaires

Borgen Saison 2 arrive sur Arte

Publié le 22 Novembre 2012 par David Guillerm dans culture

borgen.jpgAprès une excellente saison 1, la série Borgen revient sur Arte avec une saison 2 prometteuses.

 

La première saison s'achevait sur l'image d'une femme, de Birgitte Nyborg, confortée dans son poste de Premier ministre du Danemark, fonction qui avait au passage fait voler en éclats sa vie de famille. Ce soir, à 20h50, il ne faudra manquer sous aucun prétexte les premiers épisodes de de cette deuxième saison. On pourra d’ailleurs retrouver 10 épisodes inédits tous les jeudis soir jusqu'au 13 décembre.

 

Si vous avez loupé la saison 1, vous pouvez toujours la retrouver en DVD et vous devriez rapidement faire une séance de rattrapage.  Pour résumé rapidement le premier opus de Borgen, celui-ci raconte l'ascension fulgurante d’une femme politique centriste à la tête d'un gouvernement  danois de coalition

 

La deuxième saison scrutera au plus près l'exercice du pouvoir par Madame le Premier ministre. Une femme ambitieuse que la tâche a endurcie, prête à encaisser les coups bas mais également à en donner, qui verra sa vie privée bouleverser sa vie publique.

 

Borgen, c’est en tout cas une occasion de voir que la politique ne se résume pas au psychodrame de l’UMP ! ;-)

commentaires

Ray Bradbury, l'écrivain de science-fiction est mort

Publié le 7 Juin 2012 par David Guillerm dans culture

Ray-Bradbury-8.jpgL'écrivain Ray Bradbury, l'un des maîtres américains de la science-fiction, auteur entre autres des "Chroniques martiennes" et de "Fahrenheit 451", est mort à l'âge de 91 ans. Sa carrière s’est étalée sur plus de 70 ans.

Son œuvre restera dans l’esprit de beaucoup. Moi-même, amoureux de science-fiction, j’ai apprécié lire ses livres. Fahrenheit 451, s’inscrit par exemple dans la lignée des grands livres « dystopiques » et est une véritable référence proche  du livre "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley ou de "1984" de George Orwell.

Auteur de cinq cents nouvelles, une trentaine de romans, de contes, poèmes, scénarios, pièces de théâtre… Ray Bradbury nous a donné l’opportunité à de nombreuses reprises de redécouvrir son imagination fertile. Avec huit millions de livres vendus dans 36 langues, il peut être classé dans les auteurs à succès.

 

Ce décès donne l’occasion de rendre un hommage appuyé à l’auteur et de redécouvrir par la même occasion son œuvre. 

commentaires

Le 65e Festival de Cannes a démarré

Publié le 17 Mai 2012 par David Guillerm dans culture

festival_cannes_2012_affiche.jpg

 

Le plus célèbre festival de cinéma a ouvert ses portes hier, mercredi 16 mai 2012. C’est parti pour douze jours de fête, et de découverte sur la Croisette.

 

Tous les projecteurs sont une nouvelle fois braqués sur Cannes où le défilé des actrices et des acteurs de renom ont défilé sur le tapis rouge. Fêtes, spectacles de rue, projections en salle… la ville ne dormira pas pendant cette parenthèse magique.  L’évènement met cette année à l’honneur Marilyn Monroe, symbole du cinéma hollywoodien.  


La sélection officielle réserve de belle surprise. Avec 60 films, elle aura de quoi occuper le jury mais également les fans de cinéma qui essayeront sans aucun doute d’en voir un maximum. Bon Festival de Cannes à tous.

Les 60 films en sélection officielle à Cannes

Vingt-deux films (issus de 26 pays) en compétition pour la Palme d'Or seront soumis au jury présidé par le cinéaste italien Nanni Moretti.

- "Moonrise Kingdom" de Wes Anderson (USA, 1h35) film d'ouverture
 - "De Rouille et d'Os" de Jacques Audiard (France, 1h55)
- "Holy Motors" de Leos Carax (France, 1h50)
- "Cosmopolis" de David Cronenberg (Canada, 1h45)
- "The Paperboy" de Lee Daniels (USA, 1h41)
- "Killing Them Softly" d'Andrew Dominik (Australie, 1h40)
- "Reality" de Matteo Garrone (Italie, 1h50)
- "Amour" de Michael Haneke (Autriche, 2h06)
- "Lawless" de John Hillcoat (USA, 1h55)
- "In Another Country" de Hong Sangsoo (Corée du Sud, 1h28)
- "Le Goût de l'Argent" de IM Sangsoo (Corée du Sud, 1h53)
- "Like Someone in love" d'Abbas Kiarostami (Iran, 1h49)
- "La Part de l'Ange" de Ken Loach (GB, 1h46)
- "Dans la Brume" de Sergei Loznitsa (Ukraine, 2h07)
- "Beyond the Hills" de Cristian Mungiu (Roumanie, 2h35)
- "Après la Bataille" de Yousry Nasrallah (Egypte, 2h06)
- "Mud" de Jeff Nichols (USA, 2h15)
- "Vous n'avez encore rien vu" d'Alain Resnais (France, 1h55)
- "Post Tenebras Lux" de Carlos Reygadas (Mexique, 1h40)
- "Sur la Route" de Walter Salles (Brésil, 2h20)
- "Paradis: Amour" d'Ulrich Seidl (Allemagne, 2h00)
- "The Hunt" de Thomas Vinterberg (Danemark, 1h46)

Vingt longs-métrages, dont cinq premiers films, seront en compétition dans la section "Un Certain Regard" dont le jury est présidé par le réalisateur et acteur britannique Tim Roth
- "Miss Lovely" de Ashim Ahluwalia (Inde, 1H50mn, 1er film)
- "La Playa" de Juan Andres Arango (Colombie, 1H30, 1er film)
- "Les chevaux de dieu" de Nabil Ayouch (Maroc, 1h55)
- "Djeca" de Aida Begic (Bosnie-Herzégovine)
- "Renoir" de Gilles Bourdos (France) - en clôture de cette sélection - "Trois mondes" de Catherine Corsini (France, 1H40)
- "Antiviral" de Brandon Cronenberg (Canada, 1h50, 1er film)
- "7 dias en La Habana" de Benicio del Toro, Pablo Trapero, Julio Medem, Elia Suleiman, Juan Carlos Tabio, Gaspar Noé et Laurent Cantet (USA, Espagne, Argentine, Palestine, Cuba, France, 2h05)
- "Le grand soir" de Benoît Delépine et Gustave Kervern (France, 1H32)
- "Laurence Anyways" de Xavier Dolan (Canada/Québec, 2H41)
- "Despues de Lucia" de Michel Franco (Mexique, 1H54)
- "Aimer à perdre la raison" de Joachim Lafosse (Belgique, 1H54)
- "Gimme the Loot" de Adam Leonun (USA, 1er film) - "Mystery" de Lou Ye (Chine, 1H30)
- "Student" de Darezhan Omirbayev (Kazakhstan, 1H30)
- "La pirogue" de Moussa Touré (Sénégal, 1H27)
- "Eléphant blanc" de Pablo Trapero (Argentine, 2H00)
- "Confession d'un enfant du siècle" de Sylvie Verheyde (France, 2H05)
- "11.25 The day he chose his own fate" de Koji Wakamatsu (Japon, 2H00)
- "Les bêtes du Sud sauvage" de Benh Zeitlin (USA, 1H32, 1er film)
 
Quatre films hors compétition
- "Thérèse Desqueyroux" de Claude Miller (France, 1h50), film de clôture
- "Io e te" de Bernardo Bertolucci (Italie, 1h37)
- "Madagascar 3, Bons baisers d'Europe, 3D" (USA, animation, 1h30)
- "Hemingway & Gellhorn" de Philip Kaufman (USA, 2H34) + Film spécial 65e anniversaire : "Une journée particulière" de Gilles Jacob et Samuel Faure (France, 53 mn)

Séances Spéciales
- "Der Müll im Garten Eden" de Fatih Akin (Allemagne, 1h25)
- "Roman Polanski: a Film memoir", documentaire de Laurent Bouzereau (France, 1h34)
-"Trashed", documentaire de Candida Brady (GB)
- "The Central Park five" de Ken Burns, Sarah Burns, David McMahon (USA, 2H00)
- "Les invisibles" de Sébastien Lifshitz (France, 1h55)
- "Journal de France", documentaire de Claudine Nougaret et Raymond Depardon (France, 1h40)
- "A musica segundo Tom Jobim", documentaire de Nelson Pereira Dos Santos (Brésil, 1H30)
- "Villegas" de Gonzalo Tobal (Argentine, 1h36, 1er film)
- "Mekong Hotel" de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande, 1h01)

Séance de minuit
- "Dario Argento's Dracula" de Dario Argento (Argentine, 1h46)
- "The Sapphires" de Wayne Blair (Australie, 1er film)
- "Ai to Makoto" de Takashi Miike (Japon, 2h14)
- "Maniac" de Alexandre Aja et Franck Khalfoun (USA/France)


Les membres du jury

Voici le jury du 65e Festival qui siègera autour du réalisateur italien Nanni Moretti et attribuera la Palme d'Or le 27 mai.


- Jean-Paul Gaultier : le couturier, promoteur de la marinière, a maintes fois exprimé le voeu de siéger un jour à Cannes et s'est souvent trouvé associé à l'univers du cinéma comme créateur de costumes pour Pedro Almodovar, pour Jeunet et Caro ("La Cité des Enfants perdus") ou Luc Besson ("Le Cinquième élément").

- Hiam Abbass : actrice, réalisatrice palestinienne née en Galilée ("La Fiancée syrienne", "Miral", "Free Zone" d' Amos Gitaï (Compétition à Cannes 2005) ou "la Porte du soleil" de Yousry Nasrallah (2004, Sélection Officielle à Cannes).

- Andrea Arnold : réalisatrice et scénariste britannique, Oscar du meilleur court-métrage en 2004, en compétition à Cannes dès son premier long (Red Road, 2006, Prix du Jury) et de nouveau Prix du Jury pour "Fish Tank" en 2009.

- Emmanuelle Devos : actrice française en sélection cannoise dès 1996 avec "Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle)" d'Arnaud Desplechin, consacrée en 2001 avec "Sur mes lèvres" de Jacques Audiard qui lui offre le César de la meilleure actrice.

- Diane Kruger : actrice allemande qui mène une carrière internationale depuis "Troie" (2004), en sélection à Cannes en 2005 pour "Joyeux Noël" de Christian Carion (également nommé à l'Oscar du Meilleur Film étranger). Actuellement à l'affiche de "Les Adieux à la Reine" de Benoît Jacquot.

- Ewan Mc Gregor : acteur britannique de stature internationale à travers "Trainspotting" de Danny Boyle (Compétition à Cannes 1996), les "Star Wars" de George Luca (2002-2005), ou "Moulin Rouge" de Baz Luhrmann qui ouvre le Festival en 2001. Il a tourné depuis avec Woody Allen, Roman Polanski ("The Ghost Writer", 2010).

- Alexander Payne : réalisateur, scénariste et producteur américain sélectionné à Cannes en 2002 ("Monsieur Schmidt"), deux fois oscarisé pour "Sideways" (2004) et cette année pour "The Descendants", avec George Clooney.

- Raoul Peck : réalisateur, scénariste, producteur haïtien élevé au Congo, en France, en Allemagne et aux Etats-Unis et ancien ministre de la Culture en Haïti, il est venu en compétition à Cannes pour "L'Homme sur les Quais" (1993) et "Lumumba", (Quinzaine des Réalisateurs, 2000).

commentaires

Offrez-vous une visite numérique de la pyramide de Kheops

Publié le 12 Mai 2012 par David Guillerm dans culture

egypte_kheops.JPG

 

On se rappelle encore de l’idée de génie du musée du Louvre qui nous avait offert en 2008, une visite gratuite et en 3D de ses couloirs sur son site Internet. C’est un tout autre monument qui est aujourd’hui mis à l’honneur par les ingénieurs de Dassault Systèmes, société française, pour le musée de Boston et l'université américaine de Harvard.


Tous les adeptes de l’Egypte antique vont pouvoir se régaler tranquillement depuis leur salon d’une reconstitution virtuelle et interactive du célèbre site archéologique. C'est une bonne occasion de faire découvrir facilement et gratuitement une culture. Les professeurs pourraient utiliser ce type de projet durant les cours pour ajouter des supports visuels à leur propos.

 

On apprend ainsi que ce projet a pour vocation de rassembler l’ensemble des connaissances scientifiques sur la nécropole de Gizeh. La base de travail de ce projet a d’ailleurs été réalisée sur la collection de George Reisner, un important égyptologue, dont les documents sont conservés au musée de Boston.


L'objectif du dispositif mis au point par Dassault Systèmes, qui intègre différents niveaux de lecture, est double : à la fois éducatif et scientifique. Car s'il offre un moyen de rendre le site accessible au plus grand nombre sans accélérer sa dégradation, il permet aussi de confronter, en live, les différentes hypothèses formulées par les égyptologues et de faire, peut-être, de nouvelles découvertes. Toutefois, à ce jour, seul 10 % du site a pu être reconstitué. La tâche restant à accomplir demeure... pharaonique !


Je vous invite en tout cas à découvrir les premiers rendus de ce projet sur le site consacré à celui-ci.Je vous ajoute également une vidéo de présentation :

 

commentaires

Mon interview pour 7Seizh. info

Publié le 1 Avril 2012 par David Guillerm dans culture

Dans le cadre de la manifestation de Quimper pour le Breton et le Gallo, j'ai détaillé pour 7Seizh les propositions de François Bayrou pour les langues régionales.
 
Interview à écouter
 
commentaires

Appel à la mobilisation le 31 mars pour les langues régionales.

Publié le 21 Février 2012 par David Guillerm dans culture

A l’approche de la présidentielle, un collectif national s’est mis en place pour appeler à la mobilisation en faveur des langues régionales. À Quimper, Ajaccio (Corse), Strasbourg (Alsace), Toulouse (Occitanie), Perpignan (Catalogne), Bayonne (Pays Basque), et également en Martinique, Guyane, Réunion, et peut-être même à Amiens (Picardie), Poitiers (langue d’oïl), des milliers de manifestants sont ainsi attendus samedi 31 mars pour la défense des droits culturels.


Cette initiative est née des grandes manifestations organisées tous les deux ans en Occitanie (25 000 personnes en 2009) et a pour but de rappeler dans le contexte électoral que la France a une très grande richesse culturelle.


Le Collectif du 31 mars a donc été créé pour fédérer les initiatives. Celui-ci est d’autant plus percutant alors que Nicolas Sarkozy, Président de la République, a dénoncé dans son discours de Marseille, les défenseurs de la charte européenne des langues régionales et minoritaires.


J’aime cette initiative et ces rassemblements qui s’annoncent porteurs de nombreux espoirs. Je participerai sans aucun doute au rassemblement à Quimper où près de 10 000 Bretons sont attendus.


J’appelle d’ailleurs le Mouvement Démocrate et les soutiens de François Bayrou de toute la France à participer à cet évènement mais je n’ai aucun doute qu’ils le feront car notre candidat défend la richesse des langues et des cultures régionales mais surtout, il prône depuis des années la ratification de la charte européenne.


Vous pouvez retrouver les informations sur le rassemblement de Quimper sur le site suivant : www.deompdei-kemper2012.org

commentaires
<< < 1 2 3 4 > >>